goule

définitions

goule ​​​ nom féminin

Vampire femelle des légendes orientales.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le charme de cette fille, redoutable goule qui anéantissait la volonté de ceux qu'elle voulait séduire, triomphait de l'éloignement, de la sagesse et de la clairvoyance.Georges Ohnet (1848-1918)
On était femme le jour et goule la nuit.Victor Hugo (1802-1885)
Souriante, empressée, elle ne rappelait en rien la goule hargneuse qu'elle s'était montrée une heure auparavant.Eugène Chavette (1827-1902)
Qu'est-ce que c'est que cette vieille goule affamée qui veut manger les jeunes gens !Arthur de Gobineau (1816-1882)
Il produit ainsi une série continue de grincements, de miaulements faibles, qui donnent l'idée des vagissements de l'enfant nouveau-né d'une goule et d'un vampire.Hector Berlioz (1803-1869)
C'est qu'on n'est pas accoutumé aux sauces qui emportent la goule !Eugène Demolder (1862-1919)
Elle le tenait par son vice, il glissait au ménage avec cette goule, lui qui, pour ne pas payer, vivait autrefois des raccrocs de la rue.Émile Zola (1840-1902)
Ce qui sort du cimetière intimide et déconcerte ce qui sort de l'antre ; le féroce a peur du sinistre ; les loups reculent devant une goule rencontrée.Victor Hugo (1802-1885)
Nos badauds appellent l'être en question la vampire, comme s'il n'était pas bien connu que la femelle du vampire est l'oupire ou succube, appelée aussi goule au moyen âge...Paul Féval (1816-1887)