gradation

définitions

gradation ​​​ nom féminin

Progression par degrés successifs, et le plus souvent ascendante. Une gradation de tons, de couleurs. Par gradation. ➙ graduellement.
Degré. Passer par une suite de gradations.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On comprend le plaisir que le cavalier éprouve à suivre cette gradation, qui lui donne comme récompense l'équilibre parfait, en ne lui laissant plus rien à désirer.François Baucher (1796-1873)
On conçoit ainsi, d'une manière irrécusable, la gradation fondamentale de ces trois modes essentiels d'activité moléculaire, qu'aucune saine philosophie ne saurait jamais confondre.Auguste Comte (1798-1857)
Des similitudes, des affinités aussi étroites qu'on voudra les supposer, ne peuvent, par gradation, se fondre dans une identité complète.Charles Anglada (1806-?)
Admirez la gradation habilement ménagée entre ces chœurs si remplis de tristesse et ceux pleins de véhémence !Georges Bizet (1838-1875) et Hugues Imbert (1842-1905)
La diversité des traitements n'introduit pas une diversité réelle, une gradation entre les fonctions ; elle signale uniquement l'inégalité des indemnités attachées à des résidences inégalement dispendieuses.François Guizot (1787-1874)
Il peut y avoir une gradation dans les amendes, mais celles-ci ne semblent pas les dissuader.Europarl
Il existe un empyrisme épuré qui s'identifie tellement avec son objet, qu'il devient une théorie ; mais cette gradation des facultés intellectuelles n'appartient qu'aux époques de haute civilisation.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il est remarquable que cette gradation coïncide exactement avec le rang d'importance de la sensation, sinon pour l'intelligence, du moins pour la sociabilité.Auguste Comte (1798-1857)
Il est évident que cette gradation des ressemblances présentées par les animaux devait rapidement éveiller l'idée d'un degré plus ou moins grand de parenté entre eux.Edmond Perrier (1844-1921)
Ce tort, les uns l'appellent monopole, les autres illégitimité, et les troisièmes vol ; ce n'est qu'une gradation dans le même grief.Frédéric Bastiat (1801-1850)
J'avais l'intention, pour vous exposer ce que j'ai à vous dire, d'observer une gradation conforme aux usages ; j'irai plus brutalement au fait, puisque vous semblez le désirer.Georges Darien (1862-1921)
Je m'apperçus qu'en lisant la lettre, il jettoit attentivement les yeux sur moi, & que son visage austére se déridoit par gradation.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
C'est sur cette gradation qu'il faut régler notre conduite, si nous ne voulons pas perdre la bienveillance des hommes, sur la même route où nous sommes parvenus à la gagner.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Sur cette intention d'offensive, le doute n'est plus permis : les témoignages abondent, précis, concluants ; on les verra se succéder dans leur ordre et leur gradation.Albert Vandal (1853-1910)
Signalons encore dans cette exécution magistrale, l'ordonnance raisonnée du discours musical, la gradation des effets, une limpidité, une transparence exceptionnelles de la partie récitante dans les passages légers ou brillants.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
La gradation des pressions qu'elles devront exercer sera, suivant le cas, appréciée par l'intelligence équestre du cavalier, et cette appréciation, plus ou moins juste, constituera leur science ou leur ignorance.François Baucher (1796-1873)
Roues, timon et fourgon, tout était badigeonné en vert, avec une gradation rhythmique de nuances qui allait du vert bouteille pour les roues au vert pomme pour la toiture.Victor Hugo (1802-1885)
Mieux valait, en effet, que la jeune fille ne passât que par une gradation insensible des ténèbres de la nuit aux clartés du jour.Jules Verne (1828-1905)
Il reprendra les rênes, demandera de nouveau la légèreté et portera le cheval un pas ou deux en avant, pour l'arrêter et suivre la même gradation.François Baucher (1796-1873)
Ces répétitions, en effet, ne sont pas seulement propres à ses discours préparés ; elles se retrouvent jusque dans ses improvisations, avec la même symétrie, la même gradation.Alphonse Aulard (1849-1928)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRADATION » s. f.

Elevation qu'un homme acquiert petit à petit en montant de degré en degré. De simple soldat il est devenu par gradation Colonel.
 
GRADATION, est aussi une figure de Rethorique, lors qu'on apporte des preuves montant par degrez & en disant des choses qui encherissent sur celles qu'on a desja dites.
 
Les Peintres appellent aussi gradation, ce changement insensible de couleurs qui fait la diminution des teintes, & les nuances.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'hiver Les mots de l'hiver

Une nouvelle grille de saison... Niveau difficile !

03/01/2021