Email catcher

grande frayeur

Exemples

Phrases avec les mots grande frayeur

Betty sortit, et, après quelques instants, rentra précipitamment en feignant une grande frayeur.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Une nuit, à deux ans cinq mois, grande frayeur et cauchemar de l'enfant : un chien veut la mordre.Bulletin de psychologie, 2011, Jacques Lacan (Cairn.info)
Probablement a-t-il une grande frayeur de la perdre et de se sentir triste.Revue française de psychanalyse, 2004, Pascale de Sainte-Marie (Cairn.info)
La plupart des personnes âgées rapportent avoir ressenti une grande frayeur ou avoir eu très peur.Bulletin de psychologie, 2007, Chantal Piot-Ziegler, Thérèse Cuttelod, Marie Santiago (Cairn.info)
Était-elle d'ailleurs présente à la maison lors de cette grande frayeur ?Cahiers jungiens de psychanalyse, 2005, Françoise Le Hénand (Cairn.info)
On connaît des cas de pelades totales qui surviennent après une grande frayeur.Revue française de psychosomatique, 2006, Gérard Szwec (Cairn.info)
Elle ne m'intéressait pourtant que relativement à cette bonne dame qui était encore toute affectée de la grande frayeur qu'elle avait éprouvée.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Il parut que c'était là sa peine et qu'il était en grande frayeur là dessus.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Marcel Schwob (1867-1905)
J'ai gardé aussi, de ce temps-là, une grande frayeur de mon père.Georges Darien (1862-1921)
J'en fus quitte pour quelques taches bleues et une grande frayeur, pour laquelle on me saigna.Catherine II de Russie (1729-1796)
Quant aux vagabonds, il leur imposait une grande frayeur.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Pour certaines émotions primaires et universelles comme la grande frayeur, les réponses mesurables et observables sont généralement considérées comme universelles, même si la question est débattue.Langue française, 2013, Didier Bottineau (Cairn.info)
J'en avais été atteinte à la suite d'une grande frayeur que j'ai oublié de raconter.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Elle avait presque aussi grande frayeur de la souffrance que du bonheur.Paul Féval (1816-1887)
Plus de ces grands mots sonores dont il avait eu si grande frayeur.Victor Hugo (1802-1885)
Il y a souvent chez les femmes une grande frayeur de l'épisiotomie, cela était encore bien présent au début des accouchements.Laennec, 2019, Delphine Muszynski, Marie-Laure Charkaluk (Cairn.info)
Dans le même temps les princes et les princesses s'éveillèrent et furent saisis d'une grande frayeur en voyant la forteresse.Astolphe de Custine (1790-1857)
Personne n'est sorti dans la rue, on s'est faufilés derrière les portes cochères dans une grande frayeur.Revue d'histoire de la Shoah, 1999, Jeanne List-Pakin (Cairn.info)
Il s'arrêtait à moitié chemin par une trop grande frayeur de se voir enlever le bénéfice déjà conquis.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Définition