griserie

 

définitions

griserie ​​​ nom féminin

Excitation, exaltation. La griserie de la vitesse.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le sommaire et substantiel déjeuner organisé par sa bonne fut moins pour ses organes fatigués un réconfort qu'une griserie.Remy de Gourmont (1858-1915)
Elle avait frémi des mêmes secousses, savouré cette douceur et cette griserie troublante des jours tièdes, quand elle attendait l'avenir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et deux cigarettes, qu'elle me tendit après les avoir allumées, décidèrent, entre nous, la griserie la plus imprévue.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Depuis deux heures qu'on était là, une griserie montait, cette griserie hallucinante des liqueurs, au milieu de la fumée du tabac.Émile Zola (1840-1902)
Une telle griserie, qu'elle ne parvenait même pas maintenant à retrouver de points de repère, des souvenirs précis.Michel Corday (1869-1937)
Dans quelques minutes, on t'acclamera, ta carrière déploie ses possibilités devant toi, la griserie de la victoire devrait te faire perdre un peu la tête...Hector Bernier (1886-1947)
Quand on s'applique à cela, quand on se distille à soi-même son ennui, c'est une occupation encore, et c'est une torpeur, quelquefois une griserie morne.Jules Lemaître (1853-1914)
Il avait un peu honte, d'autre part, d'être si plébéien dans cette griserie de luxe.Paul Bourget (1852-1935)
Edmée, elle, était loin de partager l'espèce de griserie qui s'était emparée de sa sœur.Pierre Zaccone (1818-1895)
Ce fut là une première cause de griserie, personne ne douta que cette marche ascensionnelle ne continuât, ne se précipitât même.Émile Zola (1840-1902)
Il avait besoin pour agir, de l'influence du milieu, de la griserie des paroles, de la discussion, de la lutte, de l'activité trépidante de tous les instants.Maurice Level (1875-1926)
Et c'était maintenant une griserie délicieuse qui l'enveloppait toute, c'était une sorte d'étourdissement léger comme dans le vaporeux état des morphinées.Jules Claretie (1840-1913)
Le reste de son voyage ne fut plus qu'un songe, un enlacement sans fin, une griserie de caresses.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les yeux sur ces vers vibrants, il se sentait une âme de vingt ans, soulevée d'espérances, et il lut le volume presque entier dans une griserie juvénile.Guy de Maupassant (1850-1893)
La griserie tomba, ses sens s'apaisèrent et, piteusement, elle se retrouva l'âme critique de la voyageuse.Aimery de Comminges (1862-1925)
Cela fait entrer en vous des espérances déraisonnables, et la griserie de vos espérances s'évanouit devant la décevante réalité.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Ce qu'il lui disait lui donnait au cœur une angoisse, au cerveau une griserie de liberté....Jules Claretie (1840-1913)
Peu à peu une riante griserie s'empara d'elle due à une trop grande absorption d'oxygène.Raymon Roussel (1877-1933)
La griserie d'être joyeuse la reprenait vite, et l'enfant de dix-huit ans continuait sa mission de lumière à répandre.Hector Bernier (1886-1947)
C'était une griserie de chants patriotiques, à l'occasion de la paix signée, une orgie de victoire qui me jetait des bouffées de rouge au front et de rage au cœur.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020