griserie

 

définitions

griserie ​​​ nom féminin

Excitation, exaltation. La griserie de la vitesse.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le sommaire et substantiel déjeuner organisé par sa bonne fut moins pour ses organes fatigués un réconfort qu'une griserie.Remy de Gourmont (1858-1915)
Elle avait frémi des mêmes secousses, savouré cette douceur et cette griserie troublante des jours tièdes, quand elle attendait l'avenir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et deux cigarettes, qu'elle me tendit après les avoir allumées, décidèrent, entre nous, la griserie la plus imprévue.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Depuis deux heures qu'on était là, une griserie montait, cette griserie hallucinante des liqueurs, au milieu de la fumée du tabac.Émile Zola (1840-1902)
Une telle griserie, qu'elle ne parvenait même pas maintenant à retrouver de points de repère, des souvenirs précis.Michel Corday (1869-1937)
Dans quelques minutes, on t'acclamera, ta carrière déploie ses possibilités devant toi, la griserie de la victoire devrait te faire perdre un peu la tête...Hector Bernier (1886-1947)
Quand on s'applique à cela, quand on se distille à soi-même son ennui, c'est une occupation encore, et c'est une torpeur, quelquefois une griserie morne.Jules Lemaître (1853-1914)
Il avait un peu honte, d'autre part, d'être si plébéien dans cette griserie de luxe.Paul Bourget (1852-1935)
Edmée, elle, était loin de partager l'espèce de griserie qui s'était emparée de sa sœur.Pierre Zaccone (1818-1895)
Ce fut là une première cause de griserie, personne ne douta que cette marche ascensionnelle ne continuât, ne se précipitât même.Émile Zola (1840-1902)
Il avait besoin pour agir, de l'influence du milieu, de la griserie des paroles, de la discussion, de la lutte, de l'activité trépidante de tous les instants.Maurice Level (1875-1926)
Et c'était maintenant une griserie délicieuse qui l'enveloppait toute, c'était une sorte d'étourdissement léger comme dans le vaporeux état des morphinées.Jules Claretie (1840-1913)
Le reste de son voyage ne fut plus qu'un songe, un enlacement sans fin, une griserie de caresses.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les yeux sur ces vers vibrants, il se sentait une âme de vingt ans, soulevée d'espérances, et il lut le volume presque entier dans une griserie juvénile.Guy de Maupassant (1850-1893)
La griserie tomba, ses sens s'apaisèrent et, piteusement, elle se retrouva l'âme critique de la voyageuse.Aimery de Comminges (1862-1925)
Cela fait entrer en vous des espérances déraisonnables, et la griserie de vos espérances s'évanouit devant la décevante réalité.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Ce qu'il lui disait lui donnait au cœur une angoisse, au cerveau une griserie de liberté....Jules Claretie (1840-1913)
Peu à peu une riante griserie s'empara d'elle due à une trop grande absorption d'oxygène.Raymon Roussel (1877-1933)
La griserie d'être joyeuse la reprenait vite, et l'enfant de dix-huit ans continuait sa mission de lumière à répandre.Hector Bernier (1886-1947)
C'était une griserie de chants patriotiques, à l'occasion de la paix signée, une orgie de victoire qui me jetait des bouffées de rouge au front et de rage au cœur.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020