Email catcher

enivrement

définitions

enivrement ​​​ | ​​​ nom masculin

littéraire Exaltation agréable, voluptueuse. ➙ griserie, ivresse.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vingt ans, toutes les illusions de la confiance, tous les enivrements de la dépense, prodigue comme un prince...Eugène Sue (1804-1857)
Mais il a poursuivi son enivrement jusqu'au lendemain avec trois copains.Ouest-France, 24/05/2014
J'avais déjà bravé le danger dans l'enivrement de ma fièvre, car j'ai eu de l'emportement pour cette nature énergique, et je ne le nie pas.George Sand (1804-1876)
Elle a salué plusieurs fois, un peu ailleurs, visiblement éprouvée par cet enivrement qu'elle vient de partager avec le public, par l'offrande de son intimité la plus profonde.Ouest-France, 18/12/2013
Il suffit de parler d'alcool, d'enivrement pour que l'âme bretonne soit chauffée à blanc.Ouest-France, Loïc TISSOT, 05/11/2018
Toutefois, en présentant sa fille, de groupe en groupe, son enivrement ne l'empêche pas de respecter la hiérarchie administrative ou financière de ses invités.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ce n'était que fêtes et enivrements sur la route.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le vertige est d'un autre genre, mais l'enivrement est aussi au rendez-vous.Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 21/07/2020
Sans ces transports, sans ces ravissements, ces enivrements...Alphonse Karr (1808-1890)
Il s'exalte par le combat du remords, par l'enivrement de la faute.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Dans la jeunesse, les douleurs mêmes ont leur enivrement.Émile Souvestre (1806-1854)
Mais il n'était point homme à perdre son temps, – même dans l'enivrement du triomphe.Jules Verne (1828-1905)
Mais elle était peu disposée au sommeil ; la nuit entière se passa pour elle dans un enivrement de cœur entrecoupé de larmes.Émile Souvestre (1806-1854)
Elle reconnaissait tous les enivrements et les angoisses dont elle avait manqué mourir.Gustave Flaubert (1821-1880)
Sa noble fierté, dans ce jour solennel, fut signalée comme de l'orgueil, sa joie comme de l'enivrement, son enthousiasme comme de l'ambition.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Ce déplorable enivrement d'orgueil qui conduit un homme, fort peu guerrier, à la férocité froide et raisonnée, est une note à prendre et à retenir.George Sand (1804-1876)
Une fois lancé dans cette voie, des profits rapides, certains, énormes, lui avaient causé tant de surprise et d'enivrement qu'il n'avait pu s'arrêter.George Sand (1804-1876)
Lui respirait les cheveux d'or sombre, avec enivrement.Victor Margueritte (1866-1942)
A cette impression d'enivrement se joignait, pour l'augmenter, celle de la soudaineté de cet éclat.Paul Bourget (1852-1935)
Pourquoi mon cœur se refusait-il à partager l'enivrement de ma jeunesse ?George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENYVREMENT » s. m.

Estat d'une personne yvre. A Sparte l'enyvrement des esclaves estoit une leçon de temperance que les peres donnoient à leurs enfants.
Le coin pédago Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires

Dico en ligne Le Robert évolue en permanence, notamment pour prendre en compte les remarques des enseignants et proposer des contenus conformes aux...

06/01/2022