guetteur

 

définitions

guetteur ​​​ , guetteuse ​​​ nom

Personne qui guette.
Personne chargée de surveiller et de donner l'alerte. ➙ sentinelle. Guetteurs postés au sommet d'une tour. « Le Guetteur mélancolique » (poèmes d'Apollinaire).
 

synonymes

guetteur, guetteuse nom

veilleur, factionnaire, sentinelle

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'homme qui m'a aidé à grimper d'échelle en échelle dans cette lanterne est le guetteur de la ville, le guettier, comme il s'appelle.Victor Hugo (1802-1885)
Ils tiennent de l'ermite et du guetteur de phare.René Bazin (1853-1932)
Mais, peu à peu, cette présence du guetteur ennemi le fascinait.André Beaunier (1869-1925)
Le guetteur des tours acheva de donner l'alarme.Paul Lacroix (1806-1884)
Le soir vint, apportant à notre guetteur ardent les sombres désirs et les folles pensées.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le guetteur était penché en avant, les bras étendus le plus qu'il pouvait.George Sand (1804-1876)
Et d'abord la façade de la grande baraque, couverte d'immenses peintures, figurant les scènes dramatiques de l'ouvrage représenté, et au-dessus d'une cible percée d'une flèche, la logette du guetteur d'incendie.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Le guetteur d'héritages eût voulu placer un mot qu'il ne l'eût pu, tant l'autre, impérieusement, s'emparait de la conversation.Émile Gaboriau (1832-1873)
Au bout d'une autre demi-heure, comme le guetteur commençait à s'inquiéter sérieusement et à se demander s'il ne devait pas sonner, le domestique sortit de nouveau.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
La cavalcade passée, le guetteur rentra dans la maison.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Voilà tout ce qu'un guetteur aurait pu voir du dehors.Eugène Chavette (1827-1902)
Le foin la chatouilla de toutes ses pointes, jouant avec elle, la cernant, guetteur, prompt à surprendre un bout d'oreille.Jules Renard (1864-1910)
Comme il ignorait que son guetteur de la veille fût précisément logé dans la maison en face, il pensa que la rue était déserte, et s'avança sans crainte.Albert Delpit (1849-1893)
C'est peut-être ce métier d'éternel guetteur qui le rend aussi silencieux, aussi concentré.Alphonse Daudet (1840-1897)
Talbot alla reprendre son poste de « guetteur » au bout de la jetée.Charles Durand (1863-1907)
Le guetteur les signale : aussitôt voilà toutes les bannières au vent.Anatole France (1844-1924)
S'ils se préparaient à cet instant même à s'acheminer vers cette rue, à l'entrée de laquelle attendait le sinistre guetteur ?...Paul Bourget (1852-1935)
Le moustier, naguère encore fier comme une forteresse, avec sa tour où veillait le guetteur, n'était plus qu'un amas de pierres noircies.Anatole France (1844-1924)
Il est de fait que, depuis un moment, l'honorable guetteur d'héritages était changé comme après une maladie d'un mois.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GUETTEUR » subst. masc.

se dit des voleurs, des guetteurs de chemins qui attendent les passans pour les destrousser.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020