sentinelle

 

définitions

sentinelle ​​​ nom féminin

Soldat qui a la charge de faire le guet, de protéger un lieu, etc. ➙ factionnaire, guetteur.
en apposition Qui permet de surveiller une situation, de témoigner d'un processus. Organisme sentinelle. Médecin sentinelle (en cas d'épidémie). Ganglion sentinelle (témoin de l'évolution d'un cancer). Espèce sentinelle, indicatrice des changements d'un écosystème.
 

synonymes

sentinelle nom féminin

garde, factionnaire, guetteur, veilleur, vigie, planton (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je n'ai pas besoin de vous dire qu'il y a une sentinelle au dret de la tour.Honoré de Balzac (1799-1850)
J'y montai à l'aide de mon confident, qui, deux pistolets au poing, devait faire sentinelle, à une certaine distance.Édouard Corbière (1793-1875)
La sentinelle double qui voit l'ennemi prévient le chef du petit poste, puis elle se dissimule et continue à observer.Félix Chapuis (1853-?)
Descluseaux, qui faisoit le caporal, l'éveille, le tire par les pieds hors de la paillasse, le met en sentinelle, où il se rendort.Jean Héroard (1551-1628)
Je crus entendre une voix qui m'appelait ; je craignis de répondre, à cause de la sentinelle.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
La sentinelle à la porte d'eau avait été gagnée moyennant un sac de dix livres d'or.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'était le soir ; le camp solidement établi et surveillé par d'actives sentinelle, était, par sa position, complètement à l'abri d'un coup de main.Gustave Aimard (1818-1883)
Sans doute, la sentinelle ne croyait pas beaucoup aux amis qui errent la nuit à travers les chemins.Albert Delpit (1849-1893)
D'ailleurs, ils combinaient leurs vols avec intelligence, et les uns amusaient la sentinelle à l'une des extrémités de l'embarcation, tandis que les autres arrachaient le fer à l'extrémité opposée.Jules Verne (1828-1905)
La sentinelle s'arrêta, regarda curieusement dans l'intérieur du fiacre, vit une femme seule, ne jugea point qu'il y eût rien là d'inquiétant, et continua sa promenade.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La sentinelle nous a éventés ; avant trois secondes elle sifflera, et alors, bonsoir, la chasse sera...Paul Lacroix (1806-1884)
Clémentine, vous resterez là dans le boudoir, et le valet de chambre restera en sentinelle à la porte de ma chambre.Mademoiselle George (1787-1867)
Il passa si vite sous l'arcade du portail que la sentinelle n'eut pas le temps de l'arrêter.Judith Gautier (1845-1917)
D'autres pensent qu'avant tout, il faut l'enfermer dans une cave, et mettre tous les chiens en sentinelle à sa porte.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Encore trente pas, et nous étions devant la sentinelle, dont la promenade barrait le chemin.Amédée Achard (1814-1875)
Il s'avança, avec quelques-uns de ses gens, vers l'avant du vaisseau, où il trouva la sentinelle étendue sur le dos, la tête fendue d'un coup de hache.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Dans quelque sentier que l'on entre, toujours il se trouve quelque sentinelle éveillée, prête à jeter le cri d'alarmes.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Leur trou de vol est très petit et ne peut livrer passage qu'à un seul individu, en sorte qu'une seule sentinelle en peut garder l'entrée.Jean Pérez (1833-1914)
A chaque tour, la sentinelle s'avançait jusqu'à la cabane, puis tournait le dos et repartait.Émile Zola (1840-1902)
Il était seul, si l'on excepte la sentinelle qui se promenait sur les remparts, car les artilleurs s'étaient retirés pour profiter aussi de la suspension momentanée de leurs devoirs.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SENTINELLE » s. f.

Terme de Guerre. C'est un soldat tiré d'un corps de garde d'infanterie, qu'on place en quelque poste pour découvrir les ennemis ; pour empêcher les surprises, & pour arrester ceux qui passent sans ordre & sans le faire connoistre. La sentinelle arrête par un Qui va là ? Demeure-là. Menage derive ce mot à sentiendo. Ce mot est moderne, car du temps de Guillaume de Nangi on disoit, Estre aux écoutes, pour signifier ce qu'on dit aujourd'huy, Estre en sentinelle.
 
SENTINELLE PERDUË, est une sentinelle qu'on met à un poste fort avancé & dangereux, qui en revient rarement.
 
SENTINELLE, se dit aussi en discours ordinaire de toute personne qui espie, qui fait le guet, qui est commise à la garde de quelque chose. Ce jaloux fait toute la nuit la sentinelle. On l'a posé en sentinelle au coin de cette ruë pour espier quand un tel homme passeroit.
 
On dit proverbialement, qu'on a bien relevé quelqu'un de sentinelle, pour dire, qu'on l'a fort gourmandé, lors qu'on l'a surpris en quelque faute.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020