veilleur

 

définitions

veilleur ​​​ , veilleuse ​​​ nom

Soldat de garde.
Veilleur, veilleuse de nuit : gardien(ne) (d'un magasin, d'une banque, d'un hôtel), qui est de service de nuit.
Infirmier, infirmière de nuit dans un hôpital.
 

synonymes

veilleur, veilleuse nom

garde, factionnaire, gardien, guetteur, sentinelle, vigie, rondier (rare)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A son arrivée, tous dormaient ; ils dressèrent à peine la tête lorsque le veilleur fit jaillir la lumière.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
J'ai passé comme cela quelques semaines à faire le veilleur, et le manant, et escholier.Jules Vallès (1832-1885)
Ils allaient poser le pied sur le seuil de la première galerie, lorsqu'un autre veilleur, affolé, fit soudain irruption en bousculant le gardien-chef qui fut projeté contre le mur.Arnould Galopin (1863-1934)
Je suis un veilleur de nuit, de ceux qui frappent avec leur hallebarde pour avertir le public s'il se déclare quelque incendie dans le quartier.Gérard de Nerval (1808-1855)
Chaque soir, il avertissait le veilleur qui, toute la nuit, entretenait les feux et chauffait les bâtiments de l'école.Jules Michelet (1798-1874)
Cette fois, il ne s'était pas trompé, il reconnut la voix du veilleur appelant au secours.Oscar Méténier (1859-1913)
Une sorte de gamme arrêtée d'avance possédait différentes significations, suivant la note émise par le veilleur.Ernest Capendu (1826-1868)
D'oreille subtile et de sommeil léger, il excellait à ce métier de veilleur de nuit.Michel Corday (1869-1937)
Nous tentâmes de nous réfugier sous la porte d'un dock qui était demeurée entr'ouverte, mais un veilleur de nuit nous reçut comme des chiens errants.Arnould Galopin (1863-1934)
Je demeurai immobile, les bras raides, les deux talons réunis, la tête légèrement inclinée à droite et le veilleur me prenant pour un mannequin, passa près de moi sans s'arrêter.Arnould Galopin (1863-1934)
Il avait choisi, pour y passer la nuit, une petite pièce pratiquée dans l'épaisseur des murailles d'enceinte, entre les deux portes principales, et qui était, jadis, le réduit du veilleur.Maurice Leblanc (1864-1941)
Lorsque le veilleur a terminé son quart, il presse l'un des boutons, et le remplaçant, averti, se hâte de venir prendre son poste.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Le veilleur n'hésita guère ; il s'engagea dans un trou, dont le diamètre excédait à peine la largeur d'un homme.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il y avait en ce point, naguère, un créneau de veilleur qui a été démoli.Henri Barbusse (1873-1935)
Nous sentîmes combien cette position de gardien des mers, de veilleur constant du détroit, en faisait une personne.Jules Michelet (1798-1874)
Il s'élança, et en deux bonds parvint à l'angle de la baraque, dans lequel il voyait, à la lueur de la lampe fumeuse du veilleur, s'agiter des masses confuses.Oscar Méténier (1859-1913)
Le bruit de la porte qui grinçait sur ses gonds me ramena à la réalité ; c'était un sacristain qui entrait pour relever le veilleur.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Alors, le bon docteur, en souriant dans l'ombre, grattait doucement, bien doucement, effleurait à peine, du bout de son index moyen âge, la surface abolie de l'eau, devant le veilleur !...Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Le veilleur accomplit sa ronde dans le jardin, de peur qu'un de nous n'approche, gonflé des désirs du vacher pour la bonne de la ferme...Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Mais, en leur délicatesse infinie, ils souffraient en silence, comme le veilleur, – ne pouvant s'enfuir, puisque la pierre n'était pas jetée !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Afficher toutRéduire
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020