habile

 

définitions

habile ​​​ adjectif

Qui exécute (qqch.) avec adresse et compétence. ➙ adroit. Artisan habile. Être habile de ses mains. —  Mains habiles. —  (domaine social) Qui sait trouver les moyens de parvenir à ses fins (souvent péjoratif).
Habile à qqch. Être habile à un jeu d'adresse.
Qui est fait avec adresse et intelligence. Compliment habile.
 

synonymes

habile adjectif

adroit, capable, industrieux (littéraire), adextre (vieux)

expert, émérite, virtuose

diplomate, fin, politique

astucieux, débrouillard, ingénieux, malin, rusé, subtil, roublard (péjoratif), roué (péjoratif), artificieux (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est évident qu'ici la victoire ne peut être décidée,– les deux parties étant absolument égales,– que par une tactique habile, résultat de quelque puissant effort de l'intellect.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Voir cette vérité sur mon compte eût été être habile aux choses de la vie.Stendhal (1783-1842)
Pour attirer son amante, le mâle construit une véritable maisonnette de campagne ou, s'il est moins habile, un rustique berceau de verdure.Remy de Gourmont (1858-1915)
Mes nombreuses expériences ne m'ont pas rendue habile, seulement elles m'ont mise en défiance de moi-même, et cela ne suffit pas pour faire bonne traversée !Dorothée de Dino (1793-1862)
Il ne s'agit pas simplement d'être mou pour être habile, ou d'être dynamique pour être maladroit.Europarl
Paresseux comme tous les hommes à poésie, il se croit habile en escamotant les difficultés au lieu de les vaincre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Voilà donc la plus habile offense, le plus ingénieux échec, la plus rare, la plus imprévue des avanies, et de qui cela venait-il ?Marcel Boulenger (1873-1932)
Le fait que des dispositions complètement différentes puissent être prises – notamment aux fins d'une adaptation à des circonstances nationales particulières – est une solution habile.Europarl
Il est merveilleux, quelque habile qu'il soit, qu'il ait pu éviter si longtemps les piéges tendus sur son passage.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Je me sentais terrifié par les façons diplomatiques de l'habile ex-préfet, auxquelles j'étais bien loin alors de pouvoir donner leurs noms propres.Stendhal (1783-1842)
En général, pour les gens du monde, – un habile moraliste l'a dit, – l'amour n'est que l'amour du jeu, l'amour des combats.Charles Baudelaire (1821-1867)
Elle en arriva, dès la septième année, à trouver commode de faire faire sous ses yeux ses robes du matin par la plus habile couturière du pays.Honoré de Balzac (1799-1850)
S'il était moins habile, il se savait plus souple et plus fort, et il excellait à le montrer.Paul Bourget (1852-1935)
On avait pardonné à la reine humiliée et repentante ; mais quelle conduite aurait-on tenue envers la fière et habile duchesse persévérant dans d'absolues dénégations ?Victor Cousin (1792-1867)
Nous avons confié l'exécution de l'entreprise à un habile homme qui nous rend ses comptes tous les ans.Frédéric Bastiat (1801-1850)
La sienne est un monument élevé à la gloire de la république, par une main habile, mais mercenaire.Pierre Daru (1767-1829)
C'est un garçon habile, et aidé par sa femme, à laquelle il a appris son état, il peut gagner jusqu'à cent francs par semaine.Émile Gaboriau (1832-1873)
Sacrifier tout à son mari n'est pas seulement un devoir absolu pour des femmes de notre rang, mais encore le plus habile calcul.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce personnage habile distribuait encore plus de promesses que d'argent, et il n'oubliait rien pour entraîner les indécis et ranimer tous ceux qui paraissaient découragés.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le plus habile des généraux est celui qui, à force d'application et de sagacité, arrive à ignorer un peu moins que de coutume les projets de l'ennemi.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HABILE » adj. m. & f.

Qui a de l'esprit, de l'adresse, de la science, de la capacité. Les plus habiles gens ne sont pas ceux qui font la plus grande fortune ; il n'y a que ceux qui sont habiles à flatter, à tromper, &c.
 
HABILE, se dit aussi de ceux qui font beaucoup de travail, de besogne en peu de temps. Ce Conseiller est habile & expeditif, il a bientost veu & jugé un procés. ce Courier est si habile, qu'il est venu de Lyon à Paris en 36. heures.
 
HABILE, se dit encore de celuy qui a des dispositions propres pour faire quelque chose, ou des qualitez suffisantes pour la recevoir. Un bastard, un estranger ne sont pas habiles à succeder. un eunuque, un borgne ne sont pas habiles à recevoir les Ordres sacrez sans dispence. cet homme n'a que tels & tels parens habiles à se porter, à se dire heritiers. Ce mot vient du Latin habilis.
 
On dit proverbialement & ironiquement, qu'un homme est habile à succeder, pour dire, qu'il n'a pas la main seure, qu'il prend tout ce qu'il peut attraper.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020