habillé

 

définitions

habillé ​​​ , habillée ​​​ adjectif

Couvert de vêtements. Dormir tout habillé. —  Être mal habillé. ➙ accoutré, fagoté.
Dans une tenue élégante, une tenue de soirée.
par extension Robe très habillée. —  Dîner habillé.
 

synonymes

habillé, habillée adjectif

chic, élégant, chicos (familier)

bien habillé

endimanché, bien mis, tiré à quatre épingles, sur son trente et un

mal habillé

débraillé, mal fagoté, fagoté comme l'as de pique (familier), ficelé comme un saucisson (familier), habillé comme un clochard, comme un sac

habillé chaudement

emmitouflé, habillé comme un Saint Georges (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils étaient en habit habillé, et ne se distinguaient que par une grande canne noire à pomme d'ivoire.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
C'était un vieillard qui frappait par un certain air de majesté, bien qu'il fût habillé de haillons et qu'il marchât la tête basse et comme plongé dans un rêve...Gaston Leroux (1868-1927)
Je m'étais habillé avec un veston, afin d'avoir mon revolver dans ma poche, bien à portée.Paul Bourget (1852-1935)
Charles, que l'on apercevait à travers une porte ouverte, était sur son lit tout habillé : seulement une couverture de laine était rejetée sur lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Allons, à présent que vous voilà habillé, suivez-moi par ici, et vous allez voir jusqu'à quel point j'ai confiance en vous.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Si c'était la nuit, chacun se levait sans plaintes ni murmures, – et c'était vite fait, attendu que chacun, n'ayant que son matelas, se jetait dessus tout habillé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'ai dormi deux heures tout habillé sur un lit, le jour est venu et je vous écris.Victor Hugo (1802-1885)
Un homme grand, sec, habillé d'une longue redingote noire, fit quelques pas sur la chaussée, jetant un regard aigu sur les bataillons rangés.Albert Delpit (1849-1893)
J'étais tout endimanché ; mais à la vue de l'accident, aux cris poussés par l'enfant, en le voyant disparaître, je m'élançai tout habillé et tout botté dans le bassin du port.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il était tout de noir habillé, et sa massive personne remplissait complètement le petit bureau où il travaillait.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il avait nourri en lui-même un tel besoin de paraître avec tous ses avantages, qu'il était toujours habillé, paré, reluisant, au moral comme au physique.George Sand (1804-1876)
A ce moment, je vis apparaître la forme d'un homme habillé de blanc, portant sur la tête un objet semblable à un gros pavé.Eugène Fromentin (1820-1876)
C'était là que l'empereur avait passé la nuit, travaillant, ou étendu tout habillé sur son lit, sans dormir.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Et ces trésors, cet homme, qu'il a recueilli, alors qu'il était seul, nourri, alors qu'il était sans pain, habillé, alors qu'il était nu....Jules Lermina (1839-1915)
On ne les approchait jamais qu'en habit habillé ; je n'ai moi-même jamais manqué à ce que j'avais prescrit à cet égard.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Il était habillé comme pour sortir, mais le caractère altéré de sa physionomie témoignait de l'intensité de la crise qu'il avait subie et qui pesait encore sur tout son être.Paul Bourget (1852-1935)
De parler à peu près sa langue, d'être habillé convenablement, d'être beau joueur et de payer en or.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et lorsque tout cela bien propre, habillé, soigné, par elle avec sa mère, s'en allait un dimanche d'été à la messe, c'était une sorte de fête.Jules Michelet (1798-1874)
Il est tout de noir habillé, il singe autant qu'il peut la tenue des gens du palais.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Il est tout habillé, car le local est trop étroit, pour qu'il puisse étendre les bras pour tirer son habit ; voilà mon tombeau, dit-il, voilà mon tombeau !...Louis Ange Pitou (1767-1846)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020