habité

 

définitions

habité ​​​ , habitée ​​​ adjectif

Qui a des habitants. Régions habitées.
Qui est occupé (maison). Château habité l'été.
abstrait Habité par une passion. —  Un regard habité, expressif.
(vaisseau spatial) Où se trouve une personne, un équipage. Vol habité. —  Mission habitée.
 

synonymes

habité, habitée adjectif

occupé, peuplé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans le cas contraire, à la première occasion, le monstre qui nous a engloutis nous rendra au monde habité par nos semblables.Jules Verne (1828-1905)
Il concevait un majestueux édifice, fondé sur les assises du devoir et habité par un peuple de sages.Albert le Roy (1856-1905)
Nous nettoyâmes notre château aérien des feuilles que le vent y avait amassées ; il n'était nullement endommagé, et nous l'eûmes bientôt remis en état d'être habité.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il faut lire dans l'endroit cité les regrets qu'elle exprime d'être forcée de quitter ces magnifiques appartements, où elle avait toujours habité.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
A la mélancolie que lui inspirait un lieu que ses parents avaient constamment habité, où ses premières années avaient été heureuses, il se mêla bientôt un tendre et indéfinissable plaisir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
J'ai un grand penchant, je vous l'avoue, à connaître le plus possible tous les détails sur les lieux et les personnes qui ont habité les endroits où je me trouve.Albert Savine (1859-1927)
Depuis vingt ans il n'a été habité que par votre régisseur ; il doit être en ruines.Eugène Sue (1804-1857)
Ce château, encore entier sous quelques rapports, n'était pourtant plus habité, ou ne l'était plus en effet que par un vieux concierge et sa femme.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il me reste quelques heures de loin en loin pour savoir ce qui se passe dans le monde habité.Charles Péguy (1873-1914)
Il est infiniment probable qu'il est habité ; mais nous ne saurons jamais quelles formes y revêt la vie.Anatole France (1844-1924)
Toutefois, il n'était pas impossible que les deux collègues réussissent par ce moyen à rentrer en communication avec le monde habité.Jules Verne (1828-1905)
Et les autres disent : il a habité, il a revêtu tour à tour et tous les endroits et tous les déguisements.Alphonse Karr (1808-1890)
Je n'ai pu vérifier ce fait, ayant non pas habité mais seulement traversé la contrée qu'ils habitent.Auguste de Gérando (1819-1849)
C'est le plus bel endroit que j'aie jamais habité, et un des plus beaux que j'aie jamais vus.George Sand (1804-1876)
Je crois même que l'on ne s'était, pendant deux semaines qu'il a été habité, servi d'aucun des objets dont je me sers tous les jours.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est là que, dans la crainte d'être reconnu, j'allais penser à la personne qui avait habité cette maison heureuse que je n'osais presque regarder en passant.Stendhal (1783-1842)
Ces patriarches, dont on ne lit jamais l'histoire sans regretter leurs temps et leurs mœurs, n'ont habité que sous des tentes et dans les étables.Denis Diderot (1713-1784)
Depuis son départ, aucun être vivant n'a donc habité leur ancienne demeure ; depuis sa faute, une affreuse solitude y règne....Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
Dans l'hiver, l'appartement habité est celui même des bestiaux ; seulement la partie où l'on se tient, est élevée de deux pieds au-dessus du sol des animaux.Volney (1757-1820)
J'ai longtemps habité la maison de son père, où j'ai toujours été traité avec les plus grands égards, et ma foi, pourquoi ne vous dirais-je pas la vérité ?Gustave Aimard (1818-1883)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019