hache

 

définitions

hache ​​​ nom féminin

Instrument à lame tranchante, servant à fendre. Fendre du bois avec une hache, à la hache. —  (armes) Hache d'armes. Hache d'abordage. Hache de guerre des Amérindiens (➙ tomahawk). locution Enterrer, déterrer la hache de guerre : suspendre, ouvrir les hostilités.

haché ​​​ , hachée ​​​ adjectif et nom masculin

Coupé en petits morceaux. Steak haché. —  nom masculin Du haché : de la viande hachée.
au figuré Entrecoupé, interrompu (langage). Style haché. ➙ heurté, saccadé.
 

synonymes

haché, hachée adjectif

heurté, saccadé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « hache »

Je lui offris en présent une chemise, une hache, un morceau d'étoffe rouge, un miroir, quelques clous, des médailles et des verroteries.Jules Verne (1828-1905)
Sous le rasoir ainsi que sous la hache, il se retrouvait fier, terrible, intact de dessein et de désirs.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Je la regardai : c'était bien une laide créature, ayant dans les cinquante ans déjà, grande et forte comme un homme, et taillée à coups de hache, figure et tout.Eugène Le Roy (1836-1907)
Le jardin du pavillon et le marais figuraient une hache dont le manche était représenté par cette avenue.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il brandit sa hache, mais elle se brisa et vint lui trancher la tête, au lieu de trancher celle de son père.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Les bataillons débouchaient des rues derrière des géants qui menaient le rythme terrible des tambours, derrière les sapeurs barbus, en tabliers de cuir blanc, la hache sur l'épaule.Paul Adam (1862-1920)
Sur les degrés veillaient ses gardes, en armures écaillées de cuir noir, la lance, l'arc ou la longue hache au poing.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il faut, pour s'en débarrasser, briser avec le dos de la hache les défenses, qui éclatent en tirant des étincelles de l'acier.Louis Boussenard (1847-1910)
Les canaux généralement libres sont parfois tellement sinueux, qu'il est essentiel d'en rectifier les bords à la scie, à la hache et au couteau à glace.Louis Boussenard (1847-1910)
La hache plus que l'épée devait être l'insigne de sa puissance, l'instrument de son règne.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
J'allais lui lancer ma hache à la tête, et j'étais dans mon droit, n'est-ce pas monsieur ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce cri de la hache, courut aussitôt de rangs en rangs, devint général et bientôt la confusion et le désordre furent au comble.Gustave Aimard (1818-1883)
Les liens si puissants qui attachent les jeunes cœurs à leur famille, à leur premier ami, à tous les sentiments primitifs, allaient recevoir un terrible coup de hache.Honoré de Balzac (1799-1850)
Alors, l'un des frères lança sa hache de pierre dans le coin d'où partait le bruit qui les épouvantait.Pierre Duchaussois (1878-1940)
N'ayant qu'une hache et un rabot, il lui faut quarante-deux jours pour faire une planche.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il s'est trouvé qu'il m'a fallu prendre une hache et trancher des câbles pour échapper à ce trépassé qu'on portait en terre ...Léon Bloy (1846-1917)
Les bâtiments qui attenaient au massif de la tour, les arbres qui l'avoisinaient le plus, disparurent sous la pioche et sous la hache.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Mais elle ne se rebutait pas, elle l'obligeait à jeter la hache, elle l'entraînait par les deux bras, avec une force irrésistible.Émile Zola (1840-1902)
C'était le « patou-patou » ou « toki », sorte de hache de bataille en talc ou en os avec un tranchant très aigu.Jules Verne (1828-1905)
La terre se plaint de perdre sa beauté virginale, sa richesse première, d'être labourée, éventrée parle soc des charrues, dépouillée par la hache, mutilée par les travaux des hommes.Gérard de Nerval (1808-1855)
Afficher toutRéduire

Exemples de « haché »

Lorsque le tout est bien épluché, lavé, égoutté, haché, je fais cuire le tout ensemble dans un vase de cuivre bien étamé.Nicolas Appert (1749-1841)
Il venait d'étendre sa main sur un papier haché menu comme de la paille.Paul Féval (1816-1887)
Il fut haché à cette occasion, et on lui tira vingt-sept esquilles rien que du bras gauche.Victor Hugo (1802-1885)
Elle chargea et enfonça deux carrés, dont un fut littéralement haché !...Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Paris haché à coups de sabre, les veines ouvertes, nourrissant cent mille terrassiers et maçons, traversé par d'admirables voies stratégiques qui mettront les forts au cœur des vieux quartiers.Émile Zola (1840-1902)
Médaillon ovale, porté par un socle, avec encadrement rectangulaire, sur fond haché.Maurice Clouard (1857-1902)
Tables, verres, bouteilles, ustensiles de ménage, tabourets dépaillés, tout était renversé, jeté pêle-mêle, brisé, piétiné, haché menu.Émile Gaboriau (1832-1873)
On n'a pas haché les fauteuils de coups d'épée pour le seul plaisir de déchirer les étoffes, on sondait les sièges.Émile Gaboriau (1832-1873)
S'il arrivait quelque chose au petit d'ici demain soir, tu serais haché menu comme chair à pâté.Paul Féval (1816-1887)
Quenu, surtout, se serait haché les doigts pour elle.Émile Zola (1840-1902)
Robespierre se donna ce jour-là un style concis, haché, abrupt.Alphonse Aulard (1849-1928)
Notre entretien fut tellement haché, qu'il s'échappa presqu'entièrement de ma mémoire ; je ne pus en retenir que quelques fragmens.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
La peur – car il avait une peur affreuse, peur de mourir haché par ces horrifiantes lames, il avait peur, lui !Michel Zévaco (1860-1918)
Il en rapportait des petits morceaux du pain bénit qui se distribue parcimonieusement, haché menu dans une grande corbeille proprement entourée d'une serviette.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'avoue que je me suis sentie fort mal à mon aise pendant ce discours, qui, quoique haché et saccadé, à sa manière, a été long.Dorothée de Dino (1793-1862)
Des inhabiles avaient tailladé pour chercher la jointure des vertèbres cervicales ; d'autres, ne la trouvant pas, avaient haché l'os à grands efforts.Hector France (1837-1908)
Les bras pendants sous la table, il s'agite, se balance, et commence d'un ton saccadé, en style haché.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il était interdit de s'approcher de cette cloison, sous peine d'être happé par les faux et haché menu comme chair à pâté.Michel Zévaco (1860-1918)
Tout cela est haché, heurté, bâclé sur le genou, déchiqueté comme un éclat d'obus ; mais je le donne tel quel, sans rien changer, sans même me relire.Alphonse Daudet (1840-1897)
Pour celui qui sera haché, nous leur dirons d'en respirer et d'en avaler un peu la fumée.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HACHE » subst. fem.

Espece de coignée qui sert aux Charpentiers à tailler leur bois, qui a un manche court, & un fer large & aigu. En plusieurs pays on coupe la teste avec une hache. les ennemis briserent les portes à coups de hache. La marque des Magistrats Romains estoit un certain nombre de haches entourées de faisceaux de verges. On l'appelle en Blason Hache Consulaire, comme en portoit le Cardinal Mazarin. On appelle hache Danoise, une hache d'armes d'argent, le manche arrondi ou ployé d'or, comme on en voit sur l'Escu de Norvege. Ce mot vient de l'Allemand hacchen, selon Pontanus. Selon Menage, il est derivé de ascia. Selon Bochart, il vient de hatsin, mot Ethiopique qui signifie du fer. Le Poëte Dante dit azza, pour dire, une hache. Les François se servoient d'une sorte de halebarde qui est descrite par Agathias, qui estoit faite en forme de hache. Les Flamands l'appellent encore haecken ; les Auvergnats aichou, que quelques-uns croyent venir du Latin ango ; & les autres, d'un vieux mot François angon, d'où avec plus d'apparence vient le mot de hache.
 
HACHE D'ARMES, est une petite arme dont le manche est tout de fer, & qui est d'un costé taillée en forme de hache, & de l'autre ordinairement en marteau. Les anciens hommes-d'armes en portoient pour s'en servir quand ils avoient brisé leurs lances. Les anciens Mareschaux de France en accostoient leurs Escus pour marque de leur dignité.
 
En termes d'Imprimerie, on dit qu'un livre est imprimé en hache, quand il y a des gloses qui commencent d'abord à la marge ; mais qui estant trop grandes sont imprimées en retournant sous le texte, dont pour cet effet on retranche la page à proportion. Les Commentaires d'Accurse sur le Droit Civil sont imprimez en hache. Ceux de Cajetan sur la Somme de St. Thomas sont aussi imprimez en hache.
 
C'est aussi un terme d'Arpenteurs, dont ils se servent quand ils trouvent des heritages qui sont entez les uns dans les autres à la maniere de la hache d'Imprimerie.
 
On appelle en termes de Marine un Charpentier, un Maistre de hache. En termes de Blason on appelle une hache sans manche, doloire.
 
On dit proverbialement, qu'un homme a un coup de hache, pour dire, qu'il est fou, qu'il a le cerveau blessé.
 
HACHE, est aussi une interjection populaire, dont on se sert pour tesmoigner qu'on est fasché d'avoir manqué quelque coup. Hache, foin de moy.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020