hébétude

 

définitions

hébétude ​​​ nom féminin

littéraire État d'une personne hébétée. ➙ abrutissement, stupeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il sembla que la chaleur de ce petit brasier montât dissiper l'hébétude de sa demi-ivresse.René Boylesve (1867-1926)
Je ne pouvais pas la formuler, car j'étais plongé dans une sorte d'hébétude.Adolphe Retté (1863-1930)
Il avait la face vultueuse, des vertiges, de l'hébétude, les pupilles excessivement rétrécies et de fortes pulsations dans les carotides, un pouls à 92, une respiration à 24.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Ses traits n'exprimaient plus qu'une farouche insensibilité, l'hébétude de la bête fauve prise au piège.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce sont, pourtant, sans aucun doute, les moments où j'ai le mieux compris ce que je pouvais comprendre, et mon silence n'était que l'hébétude de l'intelligence satisfaite...Octave Mirbeau (1848-1917)
Le moyen de trouver un regard dans tous ces yeux fixés d'hébétude ou durcis par la haine, dans tous ces yeux de pauvres hères, vitreux ou criminels ?Jean Lorrain (1855-1906)
Sa lèvre inférieure pendait avec une affreuse expression d'hébétude et de gros bourrelets rouges saillaient autour de ses yeux larmoyants.Émile Gaboriau (1832-1873)
Avec hébétude, il suit les maigres allures du commandant attentif aux cent petits cartons rapportés de la capitale, et qui renferment les cadeaux de corbeille.Paul Adam (1862-1920)
Je tombai sur le banc, regardant avec une hébétude de fou ou d'agonisant ce qui se passait.Louis Ulbach (1822-1889)
Une sorte d'hébétude suivit chez lui l'achèvement de la lecture.Raymon Roussel (1877-1933)
A ces symptômes se joignent le dégoût, une soif ardente, un sommeil si léger qu'il cède au moindre bruit, des hallucinations, un air d'hébétude, une agitation incessante.Charles Anglada (1806-?)
Ce ne fut qu'après une heure de véritable hébétude, qu'une lueur de raison me revint.René Boylesve (1867-1926)
Les âmes avaient donné leur effort, les miracles étaient faits, et la détente commençait, dans l'hébétude d'un soulagement profond.Émile Zola (1840-1902)
Maintenant, toute sa personne trahissait le plus effroyable affaissement, l'abandon de soi, l'anéantissement de la pensée, l'hébétude, le désespoir...Émile Gaboriau (1832-1873)
Il ne faisait pas un mouvement, pas un geste, comme s'il eût été en état de complète hébétude.Jules Verne (1828-1905)
Sa taille se voûtait, ses joues se creusaient, et ses yeux vagues accentuaient encore l'hébétude de son sourire.Georges Ohnet (1848-1918)
Une hébétude les immobilisait, ou bien ils refluaient, et de triomphantes clameurs s'élevant au loin avaient l'air de les pousser comme des épaves dans une tempête.Gustave Flaubert (1821-1880)
À force d'études et de volonté, le policier avait réussi à donner à son visage une affreuse expression d'hébétude.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ensuite, il retombait à son hébétude, le crâne vide, sans une pensée, tourmenté surtout de terribles somnolences, s'endormant parfois les yeux ouverts.Émile Zola (1840-1902)
Malgré les stigmates affreux de l'ivresse, l'hébétude de sa physionomie, l'incertitude de sa démarche, il conservait cependant encore le charme de l'élégance et la séduction de la jeunesse.Georges Ohnet (1848-1918)
Afficher toutRéduire
Le mot de l’année Mot de l'année 2020 : les résultats ! Mot de l'année 2020 : les résultats !

Chaque année, Le Robert propose aux membres de sa communauté de proposer puis d’élire le mot de l’année. La fin de l’année 2020 approchant, les équipes de notre rédaction furent pourtant bien ennuyées : cette fois, les dés étaient pipés et le suspense n’aurait pas lieu ! À coup sûr, il faudrait choisir entre « coronavirus », « Covid », « masque » ou « vaccin » pour les plus optimistes.

11/01/2021