Email catcher

ahurissement

définitions

ahurissement ​​​ nom masculin

État d'une personne ahurie.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Très tranquille, le vieux affectait l'ahurissement, comme s'il n'avait pas compris, les mains ballantes.Émile Zola (1840-1902)
Je les contemple, et j'ai un instant d'ahurissement, de quasi-hébétement comme somnambulesque.Félix Nadar (1820-1910)
Ce spectacle, tendre mais incisif, se penche sur nos conditions de travail et sur la fatalité de nos vies avec cette dérision qui vous emportera dans l'ahurissement et le rire.Ouest-France, 10/08/2016
Pistache fut atterré par cette déclaration ; il bafouillait des mots sans suite, ne savait quelle contenance tenir, était enfin dans un état de complet ahurissement.Jules Moinaux (1815-1895)
Elle eût souri, si elle l'avait pu, de son ahurissement.Victor Margueritte (1866-1942)
Les premières heures avaient roulé dans un ahurissement stupide, dans une contemplation physique et inconsciente des choses.Edmond Haraucourt (1856-1941)
Le général sort brusquement de sa rêverie, regarde autour de lui avec ahurissement ; il grognonne, tousse, et prend le parti de m'adresser la parole.Georges Darien (1862-1921)
Mais un premier ahurissement l'avait fait s'asseoir, les jambes nues.Émile Zola (1840-1902)
C'était le plus délicieux spectacle de l'ahurissement, produit par l'amour, chez un jeune homme distrait.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mareuil le considérait avec un ahurissement qu'il ne cherchait pas à dissimuler, un ahurissement où se mêlait aussi quelque pitié, car il était bon.Jules de Gastyne (1847-1920)
Les chefs de gare ne savaient auquel entendre, les hommes d'équipe étaient dans l'ahurissement.Amédée Achard (1814-1875)
Je me sentais très bête, je tournais à l'ahurissement.Émile Zola (1840-1902)
L'ingénieur promena de l'un à l'autre ses regards pleins d'ahurissement.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Ossipoff le regarda avec des yeux que l'ahurissement grandissait.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Quant aux délégués européens, ils étaient simplement abasourdis, aplatis, annihilés, et ils restaient bouche close, au dernier degré de l'ahurissement.Jules Verne (1828-1905)
Le colonel la regarda en face d'un air d'ahurissement bien joué.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Et il resta quelques instants, bouche béante, en regardant avec ahurissement le jeune homme immobile devant lui.Charles Durand (1863-1907)
Je regardais la compagnie avec ahurissement, mais, à mon grand étonnement, personne ne bougea et il sembla qu'il ne se fût rien passé.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Je n'ai jamais éprouvé cela, je constate en moi un vague regret de rien, un peu de malaise moral et d'ahurissement devant ce mal inconnu.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Beauvivier, lui-même, qui avait pourtant lu l'article, mais qui ne le reconnaissait plus, débité de cette façon, eut quelque peine à revenir de son ahurissement.Léon Bloy (1846-1917)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 15/09/2021