hocher

 

définitions

hocher ​​​ verbe transitif

locution Hocher la tête, la secouer (de haut en bas pour signifier « oui », de droite à gauche pour signifier « non »).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je hoche

tu hoches

il hoche / elle hoche

nous hochons

vous hochez

ils hochent / elles hochent

imparfait

je hochais

tu hochais

il hochait / elle hochait

nous hochions

vous hochiez

ils hochaient / elles hochaient

passé simple

je hochai

tu hochas

il hocha / elle hocha

nous hochâmes

vous hochâtes

ils hochèrent / elles hochèrent

futur simple

je hocherai

tu hocheras

il hochera / elle hochera

nous hocherons

vous hocherez

ils hocheront / elles hocheront

 

synonymes

hocher verbe transitif

[la tête] dodeliner de, remuer, secouer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il entra dans des détails qui firent hocher la tête à la jeune femme ; elle se résignait, sans être convaincue.Paul Margueritte (1860-1918)
Mais, en somme, comme cette sortie violente le dispensait de prendre la parole, il se mit à hocher doucement la tête, en signe d'approbation absolue.Émile Zola (1840-1902)
Delestang qui, jusque-là, s'était contenté de hocher la tête, sans quitter sa femme des yeux, se lança dans des considérations enthousiastes sur le mariage.Émile Zola (1840-1902)
Les autres phoques éclatèrent de rire à ces paroles, et le jeune phoque se mit à hocher la tête de gauche et de droite.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Nous avons encore un fois une situation devant laquelle nos concitoyens ne peuvent que hocher la tête en signe de désapprobation.Europarl
Elle se borna à hocher la tête, mais avec un regard qui le fit frissonner.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
L'explication fit hocher la tête, d'un air rassuré, et la compagnie reposa les verres sur la table.Émile Zola (1840-1902)
Gervaise, les reins en deux, les mains enfoncées et crispées dans le linge, se contenta de hocher la tête.Émile Zola (1840-1902)
Les fils, qui avaient compris, se contentèrent de hocher la tête, pour donner, eux aussi, leur assentiment.Émile Zola (1840-1902)
Sans émotion apparente, sans qu'un pli de son visage eût tressailli, elle se contenta de hocher la tête.Michel Zévaco (1860-1918)
Lorsque nous voulions en savoir plus long de lui, il se bornait à hocher la tête ou à rire.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
D'aucuns vont peut-être hocher la tête avec étonnement, mais à certains égards, il convient d'inscrire des évidences dans la nouvelle procédure électorale européenne afin qu'elles soient respectées.Europarl
Voilà qui m’a fait hocher la tête, car c’est bel et bien de cela qu’il s’agit !Europarl
Au lieu de me répondre, il se mit à hocher de la tête, et levant le doigt au ciel, il ajouta, et l'astre !Denis Diderot (1713-1784)
Ceux qui se bornaient à hocher la tête en avouant qu'il y avait là « quelque chose » pouvaient passer pour des modèles de prudence.Paul Féval (1816-1887)
Mais l'autre se taisait et se bornait à le regarder longuement et à hocher la tête.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il y eut fusion partielle de certaines parties des glaces désagrégées antérieurement par les coups de mer, et une fausse débâcle qui faisait hocher la tête aux baleiniers.Louis Boussenard (1847-1910)
C'était si gros, que la tante se contenta de hocher la tête, en arrondissant les yeux et en tordant la bouche.Émile Zola (1840-1902)
Vous pouvez néanmoins hocher la tête de manière énergique à condition que ce soit dans le silence.Europarl
Non seulement la tabatière du président, mais l'écriture, tracée sur le document, ne permettaient plus aux incrédules de hocher la tête.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HOCHER » v. act.

Secoüer, bransler. Il a fort hoché ce prunier pour en faire choir les prunes.
 
On le dit proprement d'un mouvement de teste qu'on leve en haut & desdaigneusement, pour monstrer qu'on ne se soucie gueres de quelqu'un. On a beau luy donner de sages instructions, il n'en fait que hocher la teste. Menage aprés Lipse derive ce mot de hosc, qui signifie subsannatio.
 
HOCHER LA BRIDE, se dit figurément, pour dire, Sonder les sentiments de quelqu'un, l'inviter à se declarer, s'il veut dire, faire ou entre-prendre quelque chose. Il ne s'est point descouvert, quoy qu'on luy ait fort hoché la bride sur ce point.
 
HOCHÉ. ÉE. part. & adj.
Vidéos Interloqué, par Karim Duval Interloqué, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020