remuer

 

définitions

remuer ​​​ verbe

verbe transitif
Faire changer de position. ➙ bouger, déplacer. Objet lourd à remuer. —  Remuer les lèvres. —  locution Ne pas remuer le petit doigt : ne rien faire pour aider qqn.
Déplacer dans ses parties, ses éléments. Remuer des braises. Remuer la salade. ➙ retourner ; familier touiller. —  locution Remuer ciel et terre : faire appel à tous les moyens (pour obtenir qqch.).
au figuré Agiter moralement. —  Son récit nous a profondément remués. ➙ émouvoir. —  au participe passé Ému. Il semble très remué.
verbe intransitif
Bouger, changer de position. Elle souffre dès qu'elle remue. —  locution, familier Ton nez remue !, tu mens. —  Avoir une dent qui remue.
S'agiter, menacer de passer à l'action. ➙ bouger. Les syndicats commencent à remuer.

se remuer ​​​ verbe pronominal

Se mouvoir, faire des mouvements. Avoir de la peine à se remuer. —  au figuré Agir en se donnant de la peine. ➙ se démener, se dépenser. Se remuer pour faire aboutir un projet.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je remue

tu remues

il remue / elle remue

nous remuons

vous remuez

ils remuent / elles remuent

imparfait

je remuais

tu remuais

il remuait / elle remuait

nous remuions

vous remuiez

ils remuaient / elles remuaient

passé simple

je remuai

tu remuas

il remua / elle remua

nous remuâmes

vous remuâtes

ils remuèrent / elles remuèrent

futur simple

je remuerai

tu remueras

il remuera / elle remuera

nous remuerons

vous remuerez

ils remueront / elles remueront

 

synonymes

remuer

verbe transitif

mélanger, battre, brasser, brouiller, malaxer, pétrir, retourner, tourner, bouléguer (région.), travailler, [la salade] fatiguer (familier), touiller (familier)

[la terre] retourner, bêcher, fouiller, retourner, [animal] fouir

secouer, balancer, ballotter, bercer

émouvoir, atteindre, attendrir, bouleverser, ébranler, frapper, pénétrer, perturber, retourner, secouer, toucher, troubler, chambouler (familier), émotionner (familier), prendre aux tripes (familier)

verbe intransitif

[dans le vent] frémir, se balancer, frissonner, ondoyer, onduler, osciller, trembler, vaciller

s'agiter, bouger, frétiller, gesticuler, gigoter (familier), se dandiner (familier), se tortiller (familier), se trémousser (familier)

[la tête] hocher, balancer, branler, dodeliner de, secouer

se remuer verbe pronominal

bouger, s'agiter, bouléguer (région.)

se démener, faire des pieds et des mains, se démancher, se dépenser, se donner de la peine, se bouger (familier), se décarcasser (familier), se défoncer (familier), se mettre en quatre (familier), se casser le derrière, le cul (très familier)

se dépêcher, se bouger (familier), se grouiller (familier), se manier (le train, le popotin) (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il aurait voulu remuer beaucoup de monde, faire beaucoup de bruit, avoir trois secrétaires sous ses ordres, et un grand dîner politique une fois par semaine.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je crus entendre remuer dans la chambre à côté, qui était celle de mon ami : je me levai et poussai sa porte.Gaston Leroux (1868-1927)
À la vérité, il y en a peu, car ici on ne remue guère pour remuer, chaque pas que chacun fait ayant son but indépendant du plaisir.Astolphe de Custine (1790-1857)
Ils composent des charges pesantes, impossibles à porter, et ils les mettent sur les épaules des autres ; quant à eux, ils ne voudraient pas les remuer du bout du doigt.Ernest Renan (1823-1892)
En notre nom, nous sommes prêts à remuer ciel et terre, et plus encore, pour arriver à une solution négociée qui serait préférable pour tout le monde.Europarl
Il ne sortait pas de chez lui, et n'osait, pour ainsi dire, remuer, comme pour mieux laisser faire la fortune.Alfred de Musset (1810-1857)
Je passai la nuit entière à remuer en moi ces menus incidents de la journée.Louis Ulbach (1822-1889)
Seul à seul avec ses pensées, que de choses ne dut-il pas remuer dans ces longs jours et dans ces nuits sans fin !André Le Glay (1785-1863)
Cependant, il restait frappé par sa lecture, qui, brusquement, venait d'éveiller en lui tout ce qu'il n'aimait point à remuer depuis quelques mois.Émile Zola (1840-1902)
Père, au bout de quelque temps, s'en alla, ayant besoin de remuer, de changer d'air, de sortir du noir chagrin où il s'enfonçait de plus en plus.Guy de Maupassant (1850-1893)
Alors, je maperçus que ses pieds étaient gelés dans leurs empreintes, ils y étaient fixés, fermes comme rocs ; plus moyen de remuer !Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Savez-vous que c'est là une femme supérieure, une vraie femme de cour, propre à remuer le monde, si elle était à la tête d'un vaste empire ?George Sand (1804-1876)
D'abord, il ne l'avait pas entendue remuer : sans doute elle était demeurée toute droite à la même place, contre le lit de fer.Émile Zola (1840-1902)
Mais arrivé à moitié route, il fut impossible d'aller plus loin : la statue devint tout à coup tellement pesante que sept chevaux ne purent même la remuer.Paul Sébillot (1843-1918)
Si vous saviez ce que c'est que d'être là pendant plus de trente heures toute seule et sans pouvoir remuer, vous auriez plus de pitié.Élise de Pressensé (1826-1901)
Une chose nous effrayait surtout : c'était le froid que nous ressentions, et la difficulté de remuer les membres, glacés et paralysés pour ainsi dire...Paul de La Gironière (1797-1862)
Ce petit ouvrage essayant de remuer quelques idées sur l'art dramatique, je le mets sous la protection d'un grand nom et d'une honorable amitié.George Sand (1804-1876)
Ça lui semblait trop dur, de ne plus pouvoir se remuer chez elle, après avoir toujours été au large.Émile Zola (1840-1902)
Descartes aussi se contenta de composer un petit monde de dés et de ficelles, sachant bien qu'il n'était pas assez fort pour remuer l'univers.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Idées graves, bien légitimes excuses de cette préoccupation d'une jeune femme à ne pas remuer la tête pendant deux mortelles heures.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REMUER » v. act.

Changer un corps de place. Archimede se vantoit qu'il remueroit le globe de la terre, si on luy donnoit ailleurs un point fixe. Dans les sieges il ne se faut point épargner à bien remuer la terre. Le bled se gaste, si on ne le remuë souvent ; & le vin, si on le remuë trop. On dit qu'un homme ne remuë ni pieds ni pattes, pour dire, qu'il est mort. Il y a des choses qu'il faut toûjours remuer en cuisant. Une femme n'est point seure d'être grosse, qu'elle n'ait senti remuer son enfant. On étoit si pressé en cette ceremonie, qu'on ne se pouvoit remuer. J'ay veu remuer un gros serpent auprés de ce buisson.
 
REMUER, signifie aussi, Desménager. Un hoste dira à son locataire, Si vous n'estes bien icy, remuez vous, allez vous en loger ailleurs. Les meubles de cette femme doivent être bien nets, elle se remuë à chaque terme.
 
REMUER, se dit aussi de l'argent, quand il rentre dans le commerce. Durant la paix l'argent se remuë, parce que le commerce se rétablit avec les étrangers. On dit d'un homme fort riche, qu'il a des écus à remuer la pelle.
 
REMUER, se dit aussi des enfans en maillot, quand on les change de linge. Cette Nourrice a bien du soin de tenir proprement son enfant, elle le remuë souvent.
 
REMUER, se dit figurément en Morale, pour dire, Solliciter fortement une affaire. J'ay à faire à un homme puissant qui a remué ciel & terre contre moy. Cet homme est indifferent, il ne se remuë pour quoy que ce soit, il ne se met en peine de rien. Il ne faut pas remuer ces sortes de questions en cette saison. Il feroit mieux de laisser dormir cette affaire, que de la remuer. Plus on remuë l'ordure, & plus elle put.
 
REMUER, signifie encore, Se souslever, exciter des seditions. Les Huguenots ont souvent remué en France, ont excité bien des troubles. On dit aussi, que c'est remuer les cendres des morts, quand on parle mal d'un defunt, quand on veut faire le procés à sa memoire
 
REMUER, se dit proverbialement en ces phrases. Quand je remuë tout bransle. On dit qu'on a remué la vaisselle de quelqu'un, quand on luy a envoyé des Sergents qui l'ont saisie. On dit aussi, qu'on a remué les puces à quelque enfant, pour dire, qu'on luy a donné le foüet.
 
REMUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle un cousin remué de germain, celuy qui est fils ou issu d'un cousin germain.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020