Email catcher

secouer

définitions

secouer ​​​ | ​​​ verbe transitif

Remuer avec force, dans un sens puis dans l'autre (généralement à plusieurs reprises). ➙ agiter. Secouer un tapis. —  locution Secouer le cocotier*. —  Secouer qqn pour le réveiller.
Mouvoir brusquement et à plusieurs reprises (une partie de son corps). Secouer la tête (en signe d'assentiment, de doute…). ➙ hocher.
Se débarrasser de (qqch.) par des mouvements vifs et répétés. Secouer la neige de son manteau.
Ébranler par une vive impression. Cette maladie l'a beaucoup secoué.
familier Secouer qqn, lui secouer les puces, le réprimander ou l'inciter à l'action. —  pronominal Allons, secoue-toi !
locution, très familier N'en avoir rien à secouer, rien à faire.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je secoue

tu secoues

il secoue / elle secoue

nous secouons

vous secouez

ils secouent / elles secouent

imparfait

je secouais

tu secouais

il secouait / elle secouait

nous secouions

vous secouiez

ils secouaient / elles secouaient

passé simple

je secouai

tu secouas

il secoua / elle secoua

nous secouâmes

vous secouâtes

ils secouèrent / elles secouèrent

futur simple

je secouerai

tu secoueras

il secouera / elle secouera

nous secouerons

vous secouerez

ils secoueront / elles secoueront

synonymes

secouer verbe transitif

agiter, remuer

[la tête] hocher, branler (vieux ou littéraire)

ballotter, cahoter, ébranler, faire vibrer, brimbaler (vieux ou littéraire), bringuebaler (vieux ou littéraire)

se libérer de, s'affranchir de

se secouer verbe pronominal

s'ébrouer

réagir, se prendre en main, se reprendre, se ressaisir, se réveiller, se bouger (familier), s'y mettre (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était accusé d'avoir secoué son fils, alors âgé de six mois, en 2016.Ouest-France, 03/07/2020
Pendant dix ans, nous avons été secoués par la pire crise économique jamais connue.Europarl
Les pompiers arrivent également sur les lieux, au moment où le nourrisson est victime de vomissements, symptôme du bébé secoué.Ouest-France, 28/10/2020
Le système a besoin d’être secoué, et ce règlement apportera une aide importante à ce processus.Europarl
Hospitalisé d'urgence en 2018, un enfant de cinq mois présentait les symptômes du bébé secoué.Ouest-France, Jean-Loïc GUERIN, 22/10/2020
Le médecin l'examina, secoua la tête, et donna des ordres.Alfred de Musset (1810-1857)
L'avocat parisien défend à ce jour 137 familles dans des dossiers de bébés secoués.Ouest-France, Angélique CLÉRET, 15/03/2021
Si votre rêve ne me plaît pas, j'en serai quitte pour secouer mes oreilles.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Cet escale n'est guère surprenante au vu des conditions difficiles qui secouent la flotte depuis deux jours.Ouest-France, 04/11/2014
Il secoua les épaules et continua rapidement sa route.Henry Gréville (1842-1902)
Quelques miettes de bûches qui s'envolent au moment de secouer la nappe ?Ouest-France, Daphné CAGNARD, 08/12/2016
Dantès voulut le retenir sur ce sujet, mais l'abbé secoua la tête et refusa de répondre davantage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et en le secouant une seconde fois, c'est son mode selfie qui s'active.Ouest-France, Christophe SÉFRIN, 02/03/2017
Voici le troisième volet d'une série où chacun raconte comment cette maladie l'a secoué.Ouest-France, Audrey GUILLER, 24/02/2020
Le mouvement est secoué en interne depuis trois semaines par une crise sur la question des alliances avec les extrêmes, tant à droite qu'à gauche.Ouest-France, 24/02/2020
Alexis continuait à secouer la tête comme s'il répondait oui.Lucien Biart (1828-1897)
Les dénonciateurs ont le mérite d’avoir secoué les bureaucrates pour les réveiller de leurs rêves.Europarl
Grande question où plus d'un savant sourit et secoue la tête.Jules Michelet (1798-1874)
Il faut secouer fortement et avoir de la patience.Europarl
Elle est accusée d'avoir secoué un enfant de 9 mois dont elle avait la garde, le 7 avril 2009.Ouest-France, Raphaëlle BESANÇON, 13/04/2018
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECOÜER » v. act.

Imprimer à un corps un mouvement qui ébransle toutes ses parties. Le Seigneur commande à ses Apostres de secoüer la poussiere de leurs pieds contre ceux qui les auront mal receus. Les chevaux, les barbets se secouënt au sortir de l'eau pour se secher. Secoüer des habits, des meubles, des tapis. Les libertins ne font que secoüer les oreilles, quand on leur fait des remonstrances, pour monstrer qu'ils s'en mocquent. Secoüer la bride à un cheval pour le faire avancer. Les sauteurs dans un manege secouënt violemment ceux qui les montent. On secouë plusieurs arbres pour en faire tomber le fruit.
 
SECOÜER, se dit figurément en Morale en cette phrase : Il a secoüé le joug, pour dire, Il s'est delivré de la servitude, de l'oppression, de la tyrannie, il s'est mis en liberté, il s'est revolté contre ses superieurs. Les Hollandois ont secoüé le joug de la domination Espagnole. On dit aussi, secoüer, hocher la bride à quelqu'un, pour dire, l'exciter à faire quelque entreprise, ou sonder & pressentir ce qu'il en pense.
 
On dit proverbialement, Il ne l'a gueres tenu, mais il l'a bien secoüé, tant en parlant de ceux qui maltraittent quelqu'un, que des maladies qui en peu de temps mettent une personne bien bas.
 
SECOÜÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le français des régions Millard ou flognarde ? Millard ou flognarde ?

Le millard – aussi orthographié milliard ou milhard – est une spécialité sucrée auvergnate qui consiste en une préparation à base de pâte à crêpes...

Mathieu Avanzi et Jean Mathat-Christol 28/10/2021