huppe

définitions

huppe ​​​ nom féminin

Touffe de plumes que certains oiseaux ont sur la tête. ➙ aigrette, houppe.
Oiseau passereau qui porte une huppe rousse et noire, appelé communément coq héron.
La huppe fasciée La huppe fasciée - Crédits : iStockphoto/Terry Lawrence Crédits : iStockphoto/Terry Lawrence

huppé ​​​ , huppée ​​​ adjectif

Qui porte une huppe.
familier De haut rang ; spécialement riche. Des gens très huppés.

synonymes

huppe nom féminin

aigrette, houppe, panache

huppé, huppée adjectif

[familier] chic, distingué, fortuné, BCBG (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « huppe »

Ce pavillon vivant se déploie sous la direction habile de la huppe, qui voltige à travers la foule emplumée....Gérard de Nerval (1808-1855)
Voyez plutôt cette huppe, ces plumes grises, fines et soyeuses.Olga de Pitray (1835-1909)
Le bout de chacune des plumes de cette huppe est noir, et du reste elles sont entièrement blanches.François Levaillant (1753-1824)
Les poussins étaient fort jolis ; ils étaient noirs, avec une huppe noire et blanche.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ma huppe, qui était aussi relevée qu'elle l'a jamais été de ma vie, s'est abaissée en un moment.Denis Diderot (1713-1784)
Cependant, comme on passait au salon, il redressa sa huppe.Victor Margueritte (1866-1942)
Il se lève, prononce le nom de la huppe, qui, perchée sur un buisson, reste immobile et le regarde de côté.Gérard de Nerval (1808-1855)
Sa tête était couverte d'une énorme huppe de plumes noires, oranges, bleues, rouges et blanches.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Dans cette même famille se trouvent les cacatois au blanc plumage, à la huppe couleur de soufre.Paul de La Gironière (1797-1862)
Au sortir du nid, la huppe est déja apparente dans le mâle.François Levaillant (1753-1824)
Et son lit est plus répugnant que le nid de la huppe.Octave Mirbeau (1848-1917)
Conservée on ne sait par quel prodige, la huppe, depuis un temps immémorial, obéit aux princes hémiarites.Gérard de Nerval (1808-1855)
Après quoi, la huppe, à qui le roi gardait un reste de rancune, s'en vient, soumise, se poser aux pieds de la reine.Gérard de Nerval (1808-1855)
Sur le fond blanc, rondissant en une demi-couronne, deux rameaux d'arbustes fleuris de grosses fleurs, et portant un oiseau à la huppe verte, au ventre rose.Edmond de Goncourt (1822-1896)
La huppe voltigeait çà et là autour du statuaire, qui s'empara de ce sujet.Gérard de Nerval (1808-1855)
Sa petite tête, garnie d'une huppe d'argent, représente un visage humain.Gustave Flaubert (1821-1880)
La femelle pond deux œufs presque ronds, tachetés de brun-roux : elle est plus forte que son mâle ; sa couleur est moins foncée, et sa huppe moins longue.François Levaillant (1753-1824)
Ça doit être joliment bon à griffer, ce pingouin jaune-là, qui a une si belle huppe sur le crâne !Ernest d'Hervilly (1839-1911)
J'ai tiré la dénomination de cet aigle de l'espèce de huppe qui le caractérise si bien.François Levaillant (1753-1824)
Afficher toutRéduire

Exemples de « huppé »

Il retrouve ses oiseaux dans son sommeil : lui-même il est oiseau, il est huppé, il gazouille, il perche ; il rêve la nuit qu'il mue ou qu'il couve.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Tout ce qu'il y avait de plus huppé dans le pays.Alfred Assollant (1827-1886)
Ces trois caractères sont plus que suffisans pour ne pas faire prendre cet oiseau pour une variété de celui dont nous avons parlé sous le nom de faucon huppé.François Levaillant (1753-1824)
Du reste, il chante comme une alouette, pince d'une guitare à la faire parler, et, par-dessus tout, joue de la dague aussi bien que le plus huppé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
C'est un concert un peu bruyant, mais on leur pardonne, ils sont si jolis, depuis le perroquet vert, le cacatois huppé, jusqu'aux bengalis, jusqu'aux délicieux oiseaux-mouches.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Tantôt elle se plait à reconnaître que, si les petits cochons ne le mangent pas, il fera, plus tard, un gars huppé.Jules Renard (1864-1910)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HUPPÉ, ÉE » adj.

Qui a une petite touffe de plumes sur la teste. Il y a des allouettes huppées, des hibous, &c.
 
HUPPÉ, se dit au figuré, d'une personne qui est des plus considerables du lieu où il habite, ou dans la profession qu'il exerce. Cet Artisan sur la controverse a deffié les Ministres les plus huppez.

Définition de « HUPPE » s. f.

Oiseau de la grandeur d'un merle. Il a la teste pointuë, le bec en façon de faulx, noir, rond, & a un bouquet sur la teste composé de 26. plumes inégales en longueur. le col proche la teste est un peu roux, en suite vers le dos il est cendré. Le dos jusqu'à la queuë est de couleur cendrée, ayant de temps en temps des taches blanches. Sa queuë est longue de six doigts, coupée de travers par une ligue blanche large. Elle est composée de dix plumes. Ses cuisses sont courtes, de couleur de plomb. Ses ailes noires, ayant de travers des lignes blanches. En Latin on appelle cet oiseau upupa, d'où il tire son nom en François ; en Grec epops ; en Italien, buba, ou upega. gallo del Paradiso ; en Espagnol abubilla.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 6 : la langue française, modèle d'intégration ?

Qu’est-ce qui lie la langue française à la citoyenneté ? 

Laélia Véron 02/06/2021