Email catcher

impalpable

Définition

Définition de impalpable ​​​ adjectif

Immatériel, imperceptible au toucher, au figuré à la perception. Ombre impalpable.
Dont les éléments séparés sont si petits qu'on ne les sent pas au toucher. ➙ fin. Une poussière impalpable.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot impalpable

Elle est un accouchement, une maïeutique qui permet d'extérioriser de l'indicible et de l'impalpable.Sociétés, 2016, Yoann Moreau (Cairn.info)
Il est difficile de faire de l'archéologie avec quelque chose d'aussi impalpable et évanescent que le goût.Ouest-France, 12/10/2017
Et avec une reprise économique souvent impalpable pour la classe moyenne.Ouest-France, Laurent Marchand, 06/11/2014
On eût dit une ombre allant et venant, une ombre impalpable, sans corps, tant ses mouvements étaient silencieux.Jules de Gastyne (1847-1920)
Il met en relation celui qui l'écoute avec l'invisible, l'immatériel, et le dirige vers une perception de l'aspect impalpable du monde.Ouest-France, 26/09/2013
Elle est aussi un phénomène impalpable dont la nature intime échappe encore aux scientifiques eux-mêmes jusqu'à la mise en évidence de l'électron (1897).Annales historiques de l'électricité, 2011, Damien Kuntz (Cairn.info)
Dans le ciel, à travers le destin d'un écrivain et d'un peintre, pose la question de la représentation du rien et de l'impalpable.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2009 (Cairn.info)
En toile de fond se situent les puissances économiques avec, pour raison d'être, le profit au bénéfice d'une élite devenue impalpable, voire totalement virtuelle.Humanisme, 2013, Christian Pessey (Cairn.info)
Dans celles-ci, les relations sociales sont de plus en plus impalpables et improbables.Revue du MAUSS, 2018, Renaud Vignes (Cairn.info)
Le sable est noirâtre, pailleté, impalpable, mais si bien tassé que les pas n'y marquent point et appellent seulement un peu d'humidité.Marc Elder (1884-1933)
Ici, nous parlons de propriété intellectuelle, c'est-à-dire de propriété d'un bien impalpable, impondérable : bref, de l'idée.Europarl
Enfin je vois que je poursuis une ombre impalpable, qui s'obstine à me fuir.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Cela tient à ce que l'insaisissable, l'impalpable ne sont pas seulement dans la sonorité, mais dans le style.Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Nicolino déchira le billet en morceaux impalpables, qu'il éparpilla sur toute la longueur de son cachot.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
De même si on veut donner à ressentir des émotions, des sensations, d'une manière générale ce qui est de l'ordre de l'invisible et de l'impalpable.Psychanalyse, 2009, Bernadette Etcheverry (Cairn.info)
Mais de façon plus impalpable, par imprégnation, nous intégrons des habitudes, un état d'esprit, des goûts pour les balades en forêt ou les voyages au bout du monde.Ça m'intéresse, 13/10/2021, « Voici tout ce que l'on doit à nos parents ! »
Une inspiration puisée à la source même de la vie, dans le précieux et l'impalpable, et une expiration époustouflante et puissante.Ouest-France, 11/02/2013
L'artiste propose de pousser un rideau noir pour se laisser emporter dans une autre dimension, onirique, et impalpable.Ouest-France, 06/03/2017
Une menace surnaturelle impalpable et imprévisible qui offre une expérience comme peu d'autres jeux d'horreur peuvent le faire.Ouest-France, Romain Cheyron, 23/01/2021
La mer était si agitée, que les lames escaladaient ces montagnes glacées et retombaient de l'autre côté, en une fine et impalpable poussière.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de IMPALPABLE adj. m. & f.

Ce dont on ne peut distinguer les petites parties par les sens, & particulierement par celuy du toucher. Les substances spirituelles sont impalpables. le mercure se divise en parties si menuës, qu'elles sont impalpables. les metaux reduits en chaux font une poudre impalpable, tant elle est menuë.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine