impassibilité

 

définitions

impassibilité ​​​ nom féminin

Calme, sang-froid. Sans se départir de son impassibilité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Malgré son impassibilité apparente, il y avait en lui cette angoisse physique qui convulse le corps à l'approche de la douleur.Jules Lermina (1839-1915)
Je dois ajouter qu'avant le concert je ne ressentis aucune émotion et que je conservai cette impassibilité d'auteur pendant le reste de ma carrière.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il saisit sur ses traits une expression de mécontentement, de déception assez surprenante pour qui avait l'habitude de son impassibilité inaltérable.Octave Féré (1815-1875)
Le sentiment élève souvent la femme jusqu'à l'héroïsme, jamais jusqu'à l'impassibilité, cette sérénité supérieure de l'esprit, condition de la politique et de l'industrie.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'expérience du monde l'avait accoutumé à ces épreuves, qui font de nos salons un champ de bataille où le courage est dans l'impassibilité.Émile Souvestre (1806-1854)
Vous connaissez cet autre thème éternel et grandiose : l'impassibilité de la nature opposée à la douleur et à la fugacité de l'homme.Jules Lemaître (1853-1914)
John avait, en le voyant, perdu son impassibilité, et quelques larmes avaient subitement roulé dans ses yeux.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Je ne sais ce qu'exprimait mon visage, et il est fort possible que c'est son impassibilité complète qui était précisément insolite et inquiétante.René Boylesve (1867-1926)
Comme pour faire ressortir encore son impassibilité, le hasard avait placé à sa droite un spectateur aussi impressionnable qu'il l'était peu.Hector Berlioz (1803-1869)
Les enfants répondaient aux plaisanteries du colonel avec un mélange de vivacité française et d'impassibilité sauvage.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Son impassibilité habituelle se démentait ; l'éclat de ses yeux et un tremblement fébrile trahissaient ses angoisses.Émile Gaboriau (1832-1873)
On ne saurait croire l'impassibilité courageuse avec laquelle bien des chevaux se comportent au milieu des batailles.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Escaldas s'appliquait à la rendre plus vraisemblable en forçant à l'impassibilité ses muscles faciaux, généralement d'une mobilité simiesque.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce n'est pas seulement grâce aux mille précautions dont ils s'environnent, qu'ils sont redevables de leur éternelle impassibilité.George Sand (1804-1876)
Chacun de vous, messieurs, commandera un des canots de l'expédition, et l'abordage nous fera justice de l'impassibilité insultante de ce misérable.Édouard Corbière (1793-1875)
Felton la regarda un instant avec son impassibilité ordinaire ; puis, voyant que la crise menaçait de se prolonger, il sortit ; la femme le suivit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais, derrière son impassibilité, rien n'apparaissait, ne trahissait l'effort du combat, pour dompter les battements du cœur.Émile Zola (1840-1902)
L'impassibilité est une vertu facile au lecteur ; tandis qu'elle a toujours paru difficile si ce n'est impossible à l'écrivain.Astolphe de Custine (1790-1857)
L'impassibilité que j'affectai fut probablement cause du singulier caprice dont je devins l'objet au moment où j'y pensais le moins.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il avait cette attention profonde, réfléchie, qui se creuse en combinaisons sous les rencontres du jeu, et il la voilait d'une impassibilité superbe.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMPASSIBILITÉ » s. f.

Qualité de ce qui est exempt de souffrir. L'impassibilité est propre aux bons Anges, aux corps glorieux.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020