implacablement

 

définitions

implacablement ​​​ adverbe

D'une manière implacable, impitoyable.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Malheureusement, il était dit que le malentendu se prolongerait entre eux et les séparerait implacablement.Michel Zévaco (1860-1918)
Il fut implacablement frappé au moment le plus affreux que son esprit ait connu.Auguste Angellier (1848-1911)
Moi qui ai la passion de la pluie, je finis par montrer le poing à ce ciel implacablement bleu.Émile Zola (1840-1902)
Implacablement, le moine continua de la fustiger jusqu'à ce qu'il vît qu'elle était évanouie.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais mes devoirs sont multiples, et, comme femme, je suis implacablement enfermée dans le réseau des convenances.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce courant intérieur avait ses grandes marées, son flux et son reflux et roulait implacablement sous des aurores boréales et des arcs-en-ciel fécaloïdes que l'auteur pourléchait avec amour.Fernand Kolney (1868-1930)
Puis le nuage s'évanouit parmi la lumière ; le ciel resta implacablement pur, et peu de temps après midi la boue était redevenue poussière sous le soleil.Pierre Louÿs (1870-1925)
Elle aussi devait avoir le désir de se débarrasser de celui qui, sans pitié, l'avait implacablement condamnée à la misère.Alexis Bouvier (1836-1892)
Que pouvait-elle devant l'évidence de cette nécessité sociale aussi implacablement opprimante que la nécessité physique, que la chute d'une maison ou bien qu'un tremblement de terre ?Paul Bourget (1852-1935)
Il importe d'analyser et d'enquêter implacablement sur le retard pris dans ce projet.Europarl
Laurent n'admettait pas les variantes et se rappelait, implacablement, la version primitive.Georges Eekhoud (1854-1927)
Quelque chose sortait de ces yeux-là d'implacablement malin ; mais de malin sans esprit, sans clarté....Jean Aicard (1848-1921)
Mes yeux se sont toujours blessés à l'azur froid d'un ciel implacablement pur et, comme la neige, sans cesse traversé d'étincelles.Armand Silvestre (1837-1901)
Je dépose froidement, implacablement ; quelque chose encore me crispe, me force à affirmer ma volonté, mon pouvoir.Georges Darien (1862-1921)
Une côte caillouteuse montant dans le ciel implacablement bleu, toute grise et toute violette : d'un gris de perle dans la lumière, d'un violet de fleur de bruyère dans l'ombre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Voyez-vous, je vous admire, et j'admire votre manière implacablement calme d'expliquer les choses aux visiteurs ; mais vous comprenez que je ne pourrais m'y faire.Émile Blémont (1839-1927)
La porte était implacablement fermée à onze heures du soir ; mais j'avais, aux fenêtres, des camarades qui me descendaient la clef par une ficelle.André Gill (1840-1885)
Comment échapper à la logique de cette simple énumération qui mettait implacablement un seul nom derrière le quelqu'un dénoncé d'une manière si gauche, mais si spontanée, par l'écuyer ?Paul Bourget (1852-1935)
La déclaration d'amour qui suit a été soupirée avec une adoration craintive et passionnée très bien sentie, et au dénouement le laquais a repris implacablement sa revanche du gentilhomme.Théophile Gautier (1811-1872)
Après deux ou trois représentations qui témoignaient d'une incontestable fatigue et dont il s'était tiré tant bien que mal, il s'était vu refuser implacablement un congé par son directeur.Gabriel Montoya (1868-1914)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020