Email catcher

inconsolable

Définition

Définition de inconsolable ​​​ adjectif

Qu'on ne peut consoler. Une veuve inconsolable. Une peine inconsolable.

Synonymes

Synonymes de inconsolable adjectif

désespéré, désolé

inguérissable, inapaisable

Exemples

Phrases avec le mot inconsolable

Il a provoqué une douleur inconsolable à la population et je ne répéterai pas ce que mes collègues ont déjà dit.Europarl
Quinze ans durant, il resta là inconsolable et l'avouant.Jules Michelet (1798-1874)
Clémence sur-tout était inconsolable, et son esprit roulait mille projets sinistres, dans le cas où elle ne dût plus revoir son ami.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Elle s'était crue inconsolable ; et voilà qu'en deux mois à peine cette plaie vive se fermait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Après, ç'avait été le tour de la mère, inconsolable, et qui s'était effondrée en quelques semaines.René Boylesve (1867-1926)
Il est inconsolable et se tend des pieds à la tête.Lettres de la SPF, 2014, Maylis de La Saussay (Cairn.info)
Murph savait que de pareilles douleurs sont inconsolables ; il se tut.Eugène Sue (1804-1857)
En 2004, la disparition de sa femme le laisse inconsolable.Hermès, 2014, Jean-Claude Schmitt (Cairn.info)
Disons d'abord : du fait que l'amour manque au monde et qu'il en est le témoin lucidement inconsolable.TOPIQUE, 2009, Paul-Laurent Assoun (Cairn.info)
Ils se sont séparés depuis près de 40 ans, laissant leurs fans inconsolables.Ouest-France, 02/09/2021
Depuis les événements du matin, elle est sous le choc, inconsolable.Ouest-France, Audrey VAIRÉ, 04/10/2019
C'est le temps d'un inconsolable chagrin qui prend le néant à témoin.L'en-je lacanien, 2011 (Cairn.info)
Le chevalier était inconsolable de quitter l'homme illustre auprès duquel il eût voulu passer sa vie.Gaston Maugras (1850-1927)
Guérir ce mal touche précisément ce qu'il y a d'inconsolable dans les douleurs, les brisures au fond de soi.Le Journal des psychologues, 2006, Gustave-Nicolas Fischer (Cairn.info)
Il règne, mais reste inconsolable de la perte de sa douce amie, dont il n'a aucune nouvelle.Les Cahiers de l'Orient, 2010, Colette Juilliard Beaudan (Cairn.info)
La statue de marbre blanc dépeint une femme inconsolable pleurant la disparition d'un fils ou d'un époux.Ouest-France, 11/11/2019
Partout, ce ne sont qu'angéliques beaux-frères, soeurs admirables, maris inconsolables, épouses éplorées.Ouest-France, Joël BIGORGNE, 01/11/2017
Si je suis inconsolable, la raison me donne tort ; la nature n'est jamais du parti des inconsolables.Anatole France (1844-1924)
Cependant, la réalité de la perte étant incontournable, l'endeuillé dépressif reste inconsolable, sans pouvoir ni vouloir remplacer, réellement ou symboliquement, son aimé disparu.Cliniques, 2012, J.-D. Nasio (Cairn.info)
Jamais plus ses paroles ne viendront bercer son être inconsolable, jamais plus il ne communiquera avec elle, jamais plus il ne la verra.Revue de cinéma, 2003, Dominique Laigle (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INCONSOLABLE adj. m. & f.

Qui ne peut estre consolé. La perte de l'honneur rend une personne inconsolable. à la mort d'une personne bien-aimée on est inconsolable.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d’écriture de Michel Bussi Trois secrets d’écriture de Michel Bussi

Michel Bussi, « le maître du suspense », est l’un des auteurs préférés des Français. Depuis Nymphéas noirs, il enchaîne les best-sellers. Sa...

30/03/2022