innocemment

 

définitions

innocemment ​​​ adverbe

Avec innocence, sans faire ou sans vouloir faire le mal.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aglaé, prévenue de quelque façon que l'on ignore, mais que l'on devine bien, joua son rôle bien innocemment sans doute, et sans prévoir qu'il pourrait avoir des suites aussi funestes.Pamphile Le May (1837-1918)
Affirme qu'il a dit la vérité, qu'il n'a rien à dire davantage, qu'il endure innocemment.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On dirait qu'arrachés de quelque crique par la force du courant, ils s'en vont bien innocemment à la dérive.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Et il souriait avec amour au petit oiseau bleu qui lui mangeait le crâne innocemment.Alphonse Daudet (1840-1897)
Nous étions huit, mon valet de chambre le neuvième, et deux valets nous suivaient : nous promenâmes jusqu'à minuit le plus innocemment du monde.Catherine II de Russie (1729-1796)
Il empoigne et secoue une longue hampe qui gît là, et sur laquelle est cloué un carré d'étoffe blanche – qui se déploie innocemment.Henri Barbusse (1873-1935)
Un instant encore, elle s'admira dans la glace, innocemment vaniteuse de la fleur blonde de sa peau, sous les gouttes nacrées des perles.Émile Zola (1840-1902)
Elle seule avait le secret de cette chaste démarche qui met innocemment en relief les beautés des formes les plus attrayantes.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais l'amour prend tous les masques innocemment, même celui de la vertu : c'est toujours l'amour.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle vous prenait votre âme innocemment, sans rien mettre à la place, sans rien communiquer de sa sérénité.Jules Michelet (1798-1874)
La police ne put se l'imaginer ; elle ne put pas croire qu'il eût rassemblé innocemment des mots qui formaient une pareille épigramme.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
La résignation et la patience, ces deux vertus du pauvre, je les ai perdues ; aujourd'hui je reviens en proscrit habiter cette chaumière dont vous étiez innocemment vains.George Sand (1804-1876)
Affectueux, plein d'abandon, innocemment moqueur, avec une imagination naturelle et charmante, une fantaisie gracieuse, une finesse exquise, et si malheureux !Hippolyte Taine (1828-1893)
Ni l'un ni l'autre n'abordaient leur vrai souci, l'idée que le père savait tout et qu'il pouvait les vendre, même innocemment.Émile Zola (1840-1902)
Leurs yeux séduisants attirent, refusent, parlent ou se taisent ; leur démarche est innocemment savante ; leur voix déploie les mélodieuses richesses des tons les plus coquettement doux et tendres.Honoré de Balzac (1799-1850)
Vous n'en aviez aucunement conscience et, retournant sur vos pas, vous allâtes jusqu'à ce que vous eussiez retrouvé sur un trottoir l'étalage du vannier que vous aviez innocemment dépouillé.Ernest Lebon (1846-1922)
Déjà, au milieu d'un silence effrayant, ce choc, dont on ne pouvait prévoir les conséquences, allait se produire, quand, bien innocemment, le sous-préfet sauva la situation.Georges Ohnet (1848-1918)
Tout à fait une enfant : ses yeux le disent, que rien ne semble inquiéter, très noirs, malicieux et doux, innocemment ouverts sur la vie.Paul Arène (1843-1896)
Cette querelle que j'ai innocemment suscitée n'est qu'un jeu de plume dont je sens à présent la puérilité.Jules Lemaître (1853-1914)
Pourquoi se trouver de nuit à un rendez-vous avec le chef des conspirateurs, avec un homme qu'on ne pouvait rencontrer innocemment quand on n'était pas royaliste ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INNOCEMMENT » adv.

Avec innocence, sans dessein de nuire. C'est une parole qu'il a dit innocemment, il ne croyoit pas vous fascher. il a tué cet homme, mais c'estoit innocemment, par un malheur, & sans dessein.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020