jubilé

 

définitions

jubilé ​​​ nom masculin

Religion Solennité publique célébrée autrefois tous les cinquante ans, chez les Hébreux.
Indulgence plénière accordée par le pape pour une année (année sainte).
Fête célébrée à l'occasion du cinquantenaire de l'entrée dans une fonction, dans une profession.
(Belgique, Suisse) Fête qui célèbre l'anniversaire (cinquantenaire ou autre) d'un évènement marquant de la vie.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A 32 ans, il était déjà des vôtres et vous avez pu célébrer son jubilé, il y a deux années à peine.Jules Massenet (1842-1912)
Cette année de jubilé permettait d'aborder l'avenir sans dettes.Europarl
Ce fut sur la jeunesse du christianisme, la puberté du moyen âge, le jubilé donné par la papauté au monde.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La quatrième session, c'est le jubilé du contribuable.Frédéric Bastiat (1801-1850)
La manière dont ce jubilé peut être célébré montre que la démocratie est vivante dans ce pays.Europarl
Aussi le jubilé, traversé par tant de fêtes, n'en finit-il pas.George Sand (1804-1876)
Faire tous les cinquante ans une retraite de quarante jours en manière de jubilé, durant la pleine lune de mai.Éliphas Lévi (1810-1875)
Vous avez très-bien deviné ; il est dans le bel air par-dessus les yeux : point de pâques, point de jubilé.Madame de Sévigné (1626-1696)
Si j'avais autant pleuré mes péchés que j'ai pleuré pour vous depuis que je suis ici, je serais très-bien disposée pour faire mes pâques et mon jubilé.Madame de Sévigné (1626-1696)
Sous ses dentelles noires, elle était le jubilé même.Jules Michelet (1798-1874)
Le jubilé ouvert le trouva sérieux et dévot.Jules Michelet (1798-1874)
La protestation du pape contre les rois ligués contre lui fut le grand jubilé de l'an 1300.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Par analogie avec ce principe biblique, l'an 2000 doit devenir une année de jubilé pour tous les pauvres de ce monde.Europarl
On s'étonne, on frémit de voir ce pénitent, ce roi du jubilé, relancé, à quarante et un ans, en pleine jeunesse.Jules Michelet (1798-1874)
En 1636, à l'occasion du jubilé, le parlement, pour prévenir de semblables accidents, ordonna qu'on mettroit des barrières aux ponts de bois.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Vous me paraissez bien pleinement satisfaite des dévotions de la semaine sainte et du jubilé : vous avez été en retraite dans votre château.Madame de Sévigné (1626-1696)
Telle était la situation au jubilé de 76.Jules Michelet (1798-1874)
La sensualité du sacrilége, du plaisir dans la pénitence, dont il avait goûté au jubilé, se retrouvait ici.Jules Michelet (1798-1874)
Elle était impure par sa mère, l'enfant du jubilé, conçue d'un moment trouble et faux.Jules Michelet (1798-1874)
La remise de dettes n'avait-elle pas été convenue dans le cadre du « jubilé » de l'année 2000 ?Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JUBILÉ » s. m.

Solemnité & ceremonie Ecclesiastique qu'on fait pour gagner une indulgence pleniere, que le Pape accorde extraordinairement à l'Eglise Universelle. Le Jubilé a esté estably par Boniface VIII. en l'an 1300. en faveur de ceux qui iroient ad limina Apostolorum, & il voulut qu'il ne se celebrast que de cent ans en cent ans. Clement VI. ordonna que ce fust de cinquante en cinquante. Urbain VI. voulut qu'on le celebrast tous les 33. ans ; & Sixte IV. tous les 25. ans. Boniface IX. en accorda en divers lieux à plusieurs Princes & Monasteres. Depuis on les a rendus plus frequents selon les besoins de l'Eglise. Pour gagner le Jubilé, la Bulle oblige à des jeusnes, aumônes, prieres, & à visiter les Eglises où sont des stations du Jubilé. Elle donne pouvoir aux Prestres d'absoudre des cas reservez, même de ceux contenus en la Bulle in Coenâ Domini, de faire des commutations de voeux, &c. ce qui fait sa difference d'avec l'indulgence pleniere. Au temps du Jubilé toutes les indulgences sont suspendues.
 
JUBILÉ, se disoit chez les Juifs de la cinquantiéme année qui suivoit la revolution de sept semaines d'années, lors de laquelle tous les esclaves estoient libres, & tous les heritages retournoient en la possession de leurs anciens maistres. Ce mot vient de l'Hebreu jobel, qui signifie 50. à cause que le Jubilé ne se faisoit que la cinquantiéme année. D'autres disent que jobel signifioit un belier, & qu'on annonçoit le Jubilé avec un cor fait d'une corne de belier, en memoire du belier qui apparut à Abraham dans le buisson, lors qu'il voulut sacrifier son fils.
 
JUBILÉ, ou Jubilaire, se dit à l'imitation de ce Jubilé des Juifs, d'un Religieux qui a 50. ans de profession dans un Monastere, ou d'un Ecclesiastique qui aura desservy une Eglise pendant 50. ans. Les Religieux jubilez en divers endroits sont dispensez de Matines, des rigueurs de la Regle.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020