fête

 

définitions

fête ​​​ nom féminin

(Solennité à caractère commémoratif)
Solennité religieuse célébrée certains jours de l'année. Jour de fête (➙ férié). Les fêtes de Pâques.
Jour de la fête du saint dont qqn porte le nom. Souhaiter sa fête à qqn. —  locution, familier Ça va être ta fête, gare à toi.
Réjouissance publique et périodique (civile) en mémoire d'un évènement, d'un personnage. La fête nationale. La fête du Travail
(le 1er mai).
—  Les fêtes de fin d'année : Noël, réveillon du Nouvel An.
Ensemble de réjouissances organisées occasionnellement. Les fêtes de Versailles sous Louis XIV. Fête de village (➙ kermesse). Salle des fêtes. —  Fête foraine : ensemble d'attractions foraines.
Ensemble de réjouissances ayant lieu en famille, entre amis. ➙ familier fiesta.
locution Faire la fête : s'amuser en compagnie, mener joyeuse vie (➙ fêtard).
(dans des expressions) Bonheur, joie, plaisir. Un air de fête. —  Se faire une fête de (qqch.), s'en réjouir. —  Faire fête à (qqn), lui réserver un accueil chaleureux. —  Avoir le cœur en fête, gai. —  Être à la fête, heureux, satisfait.
 

synonymes

fête nom féminin

célébration, cérémonie, commémoration, festivités, réjouissances, solennités, jubilé (Belgique, Québec)

festival

foire, kermesse, ducasse (Belgique, Nord), fest-noz (Bretagne), frairie (région.), redoute (vieux), vogue (vieux)

réception, crémaillère, gala, garden-party, soirée, boum (familier), raout (familier), sauterie (familier), teuf (familier), surprise-partie (vieilli)

fiesta, bamboula (familier), bombe (familier), bringue (familier), chouille (familier), foire (familier), java (familier), noce (familier), nouba (familier), teuf (familier)

régal, bonheur, enchantement, joie, plaisir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Notre ambition est de faire la fête le moins possible, mais de travailler dur et beaucoup.Europarl
Non, il faut y venir avec un franc et ferme sourire sur la bouche, comme si vous vouliez faire votre partie dans la fête.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Nous sommes aujourd'hui le 6 avril, j'ai vérifié, mais je suppose qu'à vos yeux, n'importe quel jour peut être la fête des idiots !Europarl
Ce serait une vraie fête que de vous voir aux prises avec certains de ces jeunes.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
À cela, il faut faire face, car il est inacceptable qu'une petite minorité gâche la fête de la convivialité d'une grande majorité de supporters.Europarl
Pour lui, au contraire, il se faisait fête d'aller à l'école ; c'était chose nouvelle, et il n'en fallait pas plus pour lui plaire.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le voyage devint une fête pour moi, je ne recevais plus ni ordres, ni leçons, ni coups, et je lisais du matin au soir.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Nous devons en priorité protéger les supporters réguliers et neutraliser les hooligans qui ternissent la fête du football.Europarl
Ensuite, on trouve un petit groupe de hooligans actifs depuis quelque temps déjà et dont l'intention non dissimulée consiste à gâcher ce genre de fête.Europarl
L'argent sera plus vite à votre disposition que vous n'aurez arrêté le projet de votre fête.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tel était le public de cet endroit qui, les jours de fête, se presse dans toutes les auberges allemandes, au milieu de la fumée et du tapage.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il serait un trouble-fête aux dîners, il serait impossible aux thés de l'après-midi, car sa vie entière fut une protestation contre la parole en public.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
La vie n'est pas facile ici ; mais je prends mon mal en patience ; ce n'est pas tous les jours fête !Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Mais l'événement prouva que les craintes du comité n'étaient pas fondées : la présence des demoiselles ne fit pas défaut à la fête.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Préalablement on nous avait détachés de nos piquets et on nous avait conduits sur le théâtre de la fête, afin que nous pussions voir la nation dans toute sa gloire.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Des éléments de preuve solides indiquent que l'origine en serait un incendie criminel commis la veille de la fête nationale du 3 mars.Europarl
Comme ils maudissent ces gaîtés insouciantes et prolongées, et qu'il leur tarde de changer leur robe de fête pour celle de la tombe !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Nous pouvons uniquement approuver ou rejeter le document, et faire la fête ou faire grise mine, selon les cas.Europarl
Toutefois, au risque d'être accusé de jouer les trouble-fête, je tiens à souligner que la partie n'est pas encore gagnée.Europarl
C'est dire qu'il ne s'agit pas simplement aujourd'hui d'une fête nationale, mais d'une fête qui a une dimension universelle.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FESTE » s. f.

Solemnité ou resjouïssance qu'on fait dans l'Eglise, ou parmy le peuple, en l'honneur de quelqu'un. On est obligé d'entendre la Messe tous les jours de Feste. Ce mot vient du Latin festus. Nicod.
 
Feste festée, ou Feste de commandement, c'est un jour où il est deffendu de travailler par la ville. Feste d'Eglise ou de Patron, c'est une Feste qu'on celebre dans l'Eglise seulement, ou par devotion, des Festes de Confrairies. Les quatre Festes solemnelles, c'est Pasques, la Pentecoste, la Toussaint, & Noel. Feste double, c'est une Feste plus solemnelle qu'une autre, où on double les Antiennes. Feste demi-double, celle où on ne les double point. Petite Feste, c'est d'ordinaire une Octave, comme la petite Feste-Dieu, qui est l'Octave de la Feste du St. Sacrement. Feste mobile, est une Feste qui ne vient pas toûjours le même jour du mois, comme la Feste de Pasques & les autres qui en dependent.
 
La Feste du Corps de Christ a esté instituée par Urbain IV. l'an 1264. Elle fut celebrée premierement au Diocese de Liege en 1246. sur les revelations d'une Recluse du pays nommée Julienne. Elle a esté confirmée au Concile de Vienne en 1311. & par Jean XXII. en 1318. Voyez Du Cange au mot de Feste, où il rapporte la cause, l'institution & les ceremonies de plusieurs Festes, & de leur translation.
 
Violer une Feste, c'est travailler contre le commandement de l'Eglise.
 
Les Payens avoient aussi leurs Festes, les Bacchanales, Saturnales, &c.
 
Les Festes du Palais, ce sont les jours où le Parlement se repose & n'entre point.
 
La Feste d'une personne, est la Feste du Saint dont elle porte le nom : & Payer sa Feste, c'est regaler ce jour-là ses amis.
 
FESTE, en matiere profane, est une resjouïssance que le peuple fait aux entrées, aux naissances des Rois, &c. On le dit en particulier des assemblées qui se font pour se divertir en des occasions de nopces, de baptesmes, de bals, &c. On fit une grande feste ce jour-là chez Mr. un tel. j'estois prié de cette feste. Les festes de Versailles ont esté fort galantes & magnifiques.
 
FESTE, se dit aussi des accidens fâcheux qui nous surprennent. Nous ne fusmes jamais à telle feste.
 
Faire feste, signifie aussi, Caresser. Quand ses amis le viennent voir, il ne sçait quelle feste leur faire, quelle chere leur faire. Il signifie encore, Donner des esperances. Il y a long-temps qu'il nous fait feste d'un repas qu'il nous promet. On dit aussi, qu'un chien fait feste à son maistre, quand il le caresse à sa maniere.
 
FESTE, se dit proverbialement en ces phrases. Cet homme se fait de feste, pour dire, qu'il veut se rendre necessaire, ou se mesler d'une chose où il n'est point appellé. On dit aussi de celuy qui fait ou voit faire quelque chose qui luy est fort agreable, qu'il est à la feste. Quand il entend mesdire de son rival, il est à la feste, il est à la joye de son coeur.
 
On dit, que les jours de jeusne il est feste au Palais, par une meschante pointe, à cause que le Palais de la bouche ne travaille point. Et on appelle Trouble-feste, un homme chagrin qui survient dans une assemblée de plaisir. Valets de feste, sont ceux qui se parent pour faire honneur à la feste, au mariage de leurs parents. On dit aussi, Aux bonnes festes les bons coups, pour dire, que la bonne feste n'empêche pas qu'on ne fasse de meschantes actions. On dit aussi de celuy qui nous apprend les choses que nous sçavons, que c'est un bon Astrologue, il devine les Festes quand elles sont venuës. On dit aussi à des gens craintifs, & qui s'affligent des choses qui n'arriveront peut-estre pas, qu'il sera assez temps de chommer les Festes quand elles seront venuës. On dit aussi, Il n'est pas tous les jours feste, pour dire, qu'on ne fait pas la même chose pour tout le monde.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020