jupon

 

définitions

jupon ​​​ nom masculin

Jupe de dessous. Jupon de dentelle.
au figuré, collectif Les femmes, les filles. Un coureur de jupons.
 

synonymes

jupon nom masculin

[anciennt] cotillon, cotte

jupe

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais, sans s'en apercevoir, elle avait pris la tournure des hommes, leur costume, sans exclure pour cela le jupon.Mademoiselle George (1787-1867)
Il se hâtait aussi de la dépouiller du jupon qui la couvrait, lorsqu'on lui fit remarquer qu'il était inconvenant à lui de s'occuper de ces détails.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Vêtue d'un jupon et d'une camisole brodée de dentelle, elle était d'une blancheur crue sous l'ardente clarté du foyer.Émile Zola (1840-1902)
Elle défit vivement son corsage et sa robe et, restant en jupon, passa une matinée.Marcel Prévost (1862-1941)
L'un était un morceau de l'ourlet de la robe, qui avait été raccommodé, l'autre, un morceau du jupon, mais non pas l'ourlet.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Lors, je ne fais ni une ni deux, je passe un jupon et je sors de la loge.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle se levait en chantant comme l'oiseau que frappe le soleil ; et même sans passer un jupon, tant pis pour qui regarde !Jules Janin (1804-1874)
Sa taille petite et grosse soutenait, je ne sais comment, un jupon sale, sur lequel flottait un petit mantelet de taffetas noir tout en loques.Dorothée de Dino (1793-1862)
Quand elle ne sentit plus les cinglons, elle rabattit sa chemise et son jupon, remonta sa culotte et se coucha sur le lit.Hugues Rebell (1867-1905)
Elle n'était vêtue, elle aussi, que d'une chemise et d'un jupon de tricot rapiécé avec des morceaux de vieux drap.Victor Hugo (1802-1885)
Auprès de la tête de la femme, et contre la muraille, était une chaise brisée et recouverte d'un jupon.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cet autre bateau rentre au port, et rappelle une vieille femme qui a relevé sur sa tête son jupon où souffle le vent.Jules Renard (1864-1910)
Elle avait repris son jupon, ses bas, son châle jaune, son éventail, et, les joues poudrées à la hâte, elle m'avait bien vite retrouvé.Pierre Louÿs (1870-1925)
Je n'ai pas depuis deux mois pu suivre un jupon troussé, un bas blanc tiré, comme j'en suivais, les jours d'orage !Jules Vallès (1832-1885)
Ils lui avaient mis des bas, un jupon blanc, une camisole, un bonnet ; enfin son linge le meilleur.Émile Zola (1840-1902)
En se débattant, elle avait fait glisser sa camisole ; son jupon se dénouait ; ses bas tombaient, montrant ses petites jambes.Émile Zola (1840-1902)
Les deux vieux se couchaient déjà, la mère avait retiré son bonnet et sa robe, en jupon, ses cheveux gris tombés sur les tempes.Émile Zola (1840-1902)
La porte du premier s'ouvrit brusquement, et la forestière parut, nu-pieds, en chemise, en jupon court, une chandelle à la main, l'air affolé.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le quatrième passait à la pauvrette un jupon, le cinquième le lui bouclait autour des reins, le sixième voyait à ce qu'elle passât la porte.Élie Reclus (1827-1904)
La vieille dame avait déjà décroché la boucle du manteau, retiré les épingles de la ceinture et fait glisser la jupe autour du premier jupon.Pierre Louÿs (1870-1925)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JUPON » s. m.

Petite jupe de dessous fort courte, que portent les femmes. Du Cange dit qu'il vient de gipo, qui dans la basse Latinité a signifié pourpoint.
 
JUPON, se dit aussi d'une espece de grand pourpoint, ou de petit justau-corps qui a de longues basques, & qui n'a point de busquiere. qui ne serre point le corps, & qui est une espece de veste propre pour l'esté.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020