lac

 

définitions

lac ​​​ nom masculin

Grande nappe naturelle d'eau à l'intérieur des terres. ➙ étang. Le lac Léman. Des lacs. Lac artificiel, destiné à l'agrément ou à l'utilité. —  au figuré et familier Il n'y a pas le feu au lac : rien ne presse.
littéraire Quantité considérable de liquide répandu. ➙ mare.
 

synonymes

lac nom masculin

étang, [d'eau de mer] lagon, [en Afrique du Nord, salé] chott, [en Écosse] loch

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais ce ne sont pas seulement ses beautés pittoresques et romantiques qui prêtent de l'intérêt à ce lac.Jules Verne (1828-1905)
Des sauvages arrivés de l'est du lac, à 500 kilomètres du fort, avaient dit que les bois favoris des rennes pour leur hivernement étaient désertés.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il était seul, dans la nuit noire, sur les rives d'un lac, se sentait vivant, mais ne pouvait ni se voir ni se toucher.Camille Flammarion (1842-1925)
Elle donnait sur le jardin et, entre les arbres, on apercevait le bleu du lac et le mauve des montagnes.Judith Gautier (1845-1917)
C'était un petit promontoire qui s'avançait dans le lac, et autour de la base duquel le sentier tournait, comme je l'ai déjà annoncé.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Entre deux flancs très verts, au creux d'un massif élevé, courait une longue vallée avec un lac sinueux.Marcel Schwob (1867-1905)
Je ne croyais pas, en tombant dans ce lac, tomber dans un danger si grand.Judith Gautier (1845-1917)
J'ai été pendant toute la journée à jouer du luth sous les acacias, sur les bords du lac.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
On éprouvait à la regarder la même sensation douce et sereine que donne l'aspect d'un lac dont les eaux paisibles reflètent les bois, les fleurs et le ciel.Émile Souvestre (1806-1854)
En effet, mes compagnons firent du feu, à environ sept kilomètres du lac et me réservèrent une coupe de thé.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Son niveau,– le manomètre l'indiquait,– ne pouvait être que le niveau extérieur, car une communication existait nécessairement entre ce lac et la mer.Jules Verne (1828-1905)
Au milieu de rochers factices, aux aspects bizarres et invraisemblables, de minces cascades glissaient sur la mousse et de tous côtés s'écoulaient vers le lac.Judith Gautier (1845-1917)
Cette transformation annuelle d'une place publique en lac d'agrément n'empêche pas qu'on n'y trace des jardins et qu'on n'y creuse des canaux dans les temps ordinaires.Gérard de Nerval (1808-1855)
Les pêcheurs arrivèrent dans la matinée à un petit port des bords du lac et la transportèrent dans leur modeste chaumière, sans qu'elle reprît connaissance.Camille Flammarion (1842-1925)
L'astre du jour venait de s'éteindre dans un lac lointain, et les lueurs roses du crépuscule planaient au fond des cieux comme un dernier rêve de la lumière.Camille Flammarion (1842-1925)
Ici, ils forment un anneau circulaire, entourant un lagon ou petit lac intérieur, que des brèches mettent en communication avec la mer.Jules Verne (1828-1905)
Quelquefois, quand la chaleur était trop forte, j'aimais aussi à me pencher sur le lac et à respirer la fraîcheur de son onde qui me renvoyait mon image.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Par les ouvertures de la caverne s'aperçoivent les eaux d'un lac bordées de rochers escarpés, et qui reflètent l'azur d'un ciel très pur.Armand Dayot (1851-1934)
Aucun bruit ne parvenait à ses oreilles si ce n'était la grande voix murmurante du lac.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
L'eau est extrêmement salée ; et quand le soleil y donne, tout le lac paraît rouge comme une belle aurore.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LAC » subst. masc.

Grand amas d'eaux douces, & souvent dormantes, qui sont enfermées d'ordinaire dans des montagnes. La Suisse est un pays où il y a de grands lacs. Le lac de Constance. Le Rhosne passe à travers le lac de Geneve. On a aussi appellé le lac de Gennesareth en Galilée, prés duquel Jesus-Christ appella ses Apostres, la Mer Morte ou de Tiberiade, à cause d'une ville du même nom. C'est un estang si grand, qu'il paroist un lac, il a 140. stades de longueur, & 40. de largeur.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020