lambeau

définitions

lambeau ​​​ nom masculin

souvent au pluriel Morceau d'une étoffe déchirée. Vêtements en lambeaux. ➙ haillon.
Morceau arraché. Une affiche en lambeaux. Partir en lambeaux.
au figuré Fragment, partie détachée. Des lambeaux de conversation. ➙ bribe.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur le ciel, rasséréné d'un horizon à l'autre, on ne voyait pas un lambeau de nuage.Jules Verne (1828-1905)
Il peut lutter contre la faim tant qu'il lui reste un lambeau de ses vêtements de cuir.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il l'avait aussi vêtu plus convenablement, après l'avoir débarrassé de ce lambeau d'étoffe qui le couvrait.Jules Verne (1828-1905)
De loin en loin un lambeau de muraille, plâtré par en haut, brillait aux rayons du soleil d'un insupportable éclat.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le mandarin étendit la main pour l'arrêter, mais il n'attrapa que deux ou trois bribes de franges et qu'un lambeau de ceinture dorée.Judith Gautier (1845-1917)
C'est l'unique moyen que je voie de ne point laisser quelque lambeau de votre intègre réputation au piège honteux tendu à votre confiante probité.Émile Gaboriau (1832-1873)
Lambeau par lambeau, le corps y passa tout entier ; la balance ne remuait pas encore.Ernest Renan (1823-1892)
Elle tendait les mains, avec le désir de soulager l'enfant ; et, comme le lambeau de drap glissait, elle voulut le rabattre et arranger le lit.Émile Zola (1840-1902)
La fièvre, le délire les prenait, et cet obstacle devenait matériel pour eux ; ils touchaient le corps, ils le voyaient étalé, pareil à un lambeau verdâtre et dissous.Émile Zola (1840-1902)
Ce n'est pas de la littérature, mais le cri d'un malheureux cœur qui se rattache au lambeau du seul cœur humain qu'il croit resté fidèle.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
C'est le lambeau d'étoffe que notre jardinier a trouvé sur le rosier, le matin où on était entré dans le parc ... quand maman a eu si grand'peur.Daniel Lesueur (1854-1921)
Une seconde vieille, non moins hideuse que la première, accourut tenant en main un os de bœuf où pendait un lambeau de chair à demi cuite qu'elle rongeait.Eugène Sue (1804-1857)
Et peut-être que ton amitié pour moi te suggérera quelque chose ... une idée à laquelle je pourrais accrocher un lambeau d'espérance.Jules de Gastyne (1847-1920)
C'est sous ce lambeau de toile, exposés à toutes les intempéries, garantis du froid des nuits par un couvre-pieds dérisoire, qu'il leur faut réparer leurs forces.Georges Darien (1862-1921)
Veut-il donc qu'il ne reste pas un lambeau de la dernière victime de son imprudence et de son entêtement obtus ?...Félix Nadar (1820-1910)
Dans sa main gauche crispée était un lambeau de drap commun, grisâtre, arraché probablement au vêtement d'un des assassins.Émile Gaboriau (1832-1873)
La mer ayant beaucoup gagné sur la grève, trois cents mètres à peine, la séparent du monument et, sans doute, elle emportera encore plus d'un lambeau de la jolie plage.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
A travers le crépitement des flammes, on entendait ce lambeau d'appel, ce cri exténué du vieux paysan cherchant son petit-fils.Jean Rameau (1858-1942)
Il y avait dans un coin, sur une loque qui était un vieux lambeau de tapis, une femme maigre et force enfants, faisant un tas.Victor Hugo (1802-1885)
C'est qu'en tombant, l'année à laquelle appartient ce lambeau s'est heurtée trop violemment, et qu'elle a laissé de sa chair aux saillies aiguës de son tombeau.Alfred Delvau (1825-1867)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LAMBEAU » s. m.

Morceau d'une estoffe vieille ou deschirée. Cet habit a assez duré, il s'en va tout en lambeaux. Menage derive ce mot de lamina, & dit qu'on en a fait lamba, & son diminutif lambellum : ou bien de limbus, qui signifie la même chose. Borel le dérive de flambe, aussibien que l'Oriflamme.
 
LAMBEAU, se dit aussi figurément en Morale. Le temps destruit toutes choses, & les reduit en pieces ou en lambeaux. Les escrits de cet Auteur sont peris, il ne nous en reste que quelques fragments ou lambeaux Dans la decadence de l'empire Romain les Barbares en emporterent chacun son lambeau.
 
LAMBEAU, en termes de Chasse, se dit aussi d'une peau veluë du bois du cerf, qu'il despouille en certains temps.
 
LAMBEAU, ou lambel, en termes de Blason, est une espece de brisure la plus noble de toutes, qui se forme par un filet qui se met ordinairement au milieu & le long du chef de l'Escu, sans qu'il touche ses extremitez. Sa largeur doit estre de la neuviéme partie du chef. Il est garny de pendans qui ressemblent au fer d'une coignée, ou plustost aux gouttes qu'on represente en Architecture dans la frise de l'Ordre Dorique sous les triglyphes. Quand il y a plus de trois pendans, il faut en specifier le nombre ; & on en met quelquefois jusqu'à six dans les Escus des cadets.
 
On dit des habits deschirez, que ce sont les armes d'Orleans, qu'ils vont par lambeaux, par allusion au lambel de trois pieces, qui est la brisure de l'Escu d'Orleans, le partage du second Fils de France. Les lambeaux estoient originairement une espece d'escharpe, de collet ou de jartiere à languettes ou aiguillettes pendantes, que les jeunes gens portoient au col, comme on y porte maintenant des cravates. Ces rubans s'attachoient au col du heaume ; & quand il estoit placé sur l'Escu, il en couvroit la partie la plus haute : ce qui servoit à distinguer les enfants de leurs peres, parce qu'il n'y avoit que ceux qui n'estoient pas mariez qui les portassent ; ce qui a donné occasion d'en faire des brisures. On les appelloit alors labels & labeaux. C'estoient aussi des bandes estroites propres à lier des guirlandes & des couronnes, dont les bouts estoient pendants. C'est aussi de l'ancien usage de porter des lambeaux autour de la teste en forme de diadêmes, qu'est venu celuy de mettre des lambeaux en chef sur les Escus. Plusieurs des anciens lambeaux avoient 4. 5. 6. 7. & 8. becs ou pendans, comme pointes de rateau ; ce qui les a fait appeller par les Italiens rastelli : mais depuis on leur a donné plus d'estenduë, à cause qu'on les a chargez quelquefois d'hermines, de fleurs de lis, & autres semblables pieces. Quelques-uns ont fait brocher le lambel sur les pieces principales de l'Escu.

Définition de « LAMBEL » s. m.

Terme de Blason, vient d'estre defini. C'est la premiere brisure de l'Escu que portent les cadets pour les differencier d'avec les Armes pleines des aisnez. Ainsi le Duc d'Orleans second Fils de France porte d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or, brisé d'un lambel de trois pendants d'argent.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020