lampion

définitions

lampion ​​​ nom masculin

anciennement Godet contenant une matière combustible et une mèche, utilisé pour des illuminations.
Lanterne vénitienne. Les lampions du 14 Juillet. —  locution Réclamer qqch. sur l'air des lampions, en trois syllabes détachées, sur une seule note.

synonymes

lampion nom masculin

lanterne (vénitienne)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les fenêtres se teintaient sous une vague lueur rougeoyante, comme celle d'un lampion qui aurait brûlé à l'intérieur.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
C'est le lampion de l'heure qui fuit et que nous ne laissons pas fuir comme ça, c'est le lampion d'une heure de joie, d'une fête, d'une débauche.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
A cet instant de dépit, que n'aurais-je pas donné pour la lumière la plus vulgaire, fût-ce même pour un lampion !Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Ces petits panaches blancs, et tout au fond, sous ce grand arbre, ces roses sur un lampion de paille de riz.Anatole France (1844-1924)
Si nous trouvons plus beau le peplum que la redingote et plus pittoresque le lampion que le haut de forme, c'est habitude des yeux et mirage du passé.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Cependant, je commençai doucement à me rendre compte des êtres à la faible lueur d'un minuscule lampion dont le timide éclat était encore tamisé par l'épaisseur d'un verre rouge.Félix Galipaux (1860-1931)
Si c'était important, comme le disait ce vieux lampion, monsieur le comte jetterait-il son paquet dans ses écoutilles ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Je ne pus retenir un cri d'admiration en voyant la lune suspendue comme un lampion orangé à la voûte des chênes qui partait du château.Marcel Proust (1871-1922)
Le feuilleton est idiot, c'est évident, mais je me mets à le lire avec conviction, à la lueur vacillante d'un lampion.Georges Darien (1862-1921)
Il fallait du feu, nous en obtînmes en fabriquant un lampion avec un morceau de lard et des lambeaux de bonnet de coton.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Elle mit un pantalon de velours et des bas rouges, avec une perruque à catogan et un lampion sur l'oreille.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle était déserte et n'était gardée que par le lampion qui tremblait entre les pavés.Victor Hugo (1802-1885)
Mon florin que tu examines avec défiance à travers la loupe est moins équivoque et louche que ton petit œil gris, qui fume comme un lampion mal éteint.Aloysius Bertrand (1807-1841)
D'ailleurs j'aimais mieux ce lampion vert et or qui couronnait l'an dernier les ondes de votre chevelure.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LAMPION » s. m.

Petit vaisseau de terre où on met de l'huile, ou de la graisse pour brusler. On fait des illuminations avec dix ou douze mille lampions. Il y a aussi des lampions de verre qui sont suspendus au milieu des lampes d'argent entre le panache & le culot ; & c'est là où on met l'huile qui brusle.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021