Email catcher

lourdaud

Définition

Définition de lourdaud ​​​ , lourdaude ​​​ nom et adjectif

nom Personne lourde, maladroite (au moral et au physique). C'est un lourdaud.
adjectif ➙ balourd. Elle est un peu lourdaude.

Synonymes

Synonymes de lourdaud, lourdaude

adjectif

maladroit, balourd, gauche, pataud (familier)

grossier, balourd, béotien, bête, fruste, lourd, obtus, lourdingue (familier)

nom

rustaud, rustre, cruche (familier), ganache (familier, vieilli), butor (vieilli ou plaisant)

Exemples

Phrases avec le mot lourdaud

Tous ces sentiments, la bonne comédie doit les éveiller dans l'âme de l'auditeur, si rustique et si lourdaud qu'il soit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Peut-être était-il trop brutal, lourdaud, mal à l'aise ou possédait-il une mauvaise technique.Actualités en analyse transactionnelle, 2011, Stephen B. Karpman, Patrick Bailleau (Cairn.info)
Ce lourdaud de province en remontre bien vite aux lascars parisiens les plus délurés.Octave Mirbeau (1848-1917)
Quelques lièvres détalent à la vue du ballon, à l'aspect lourdaud mais incroyablement léger, qui avance à moins de 10 km/h.Ouest-France, Éric de GRANDMAISON, 07/09/2017
Des tramways ils firent de la ferraille et imposèrent les trolleys aussi lents que lourdauds.La pensée de midi, 2003, Petros Markaris (Cairn.info)
Et toi, lourdaud, continua-t-elle en se tournant vers son fils, tu as donc baissé pavillon devant eux ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Taxés de militarisme ou de nationalisme, ils sont accueillis avec d'autant plus de prévention qu'ils sont, en effet, souvent lourdauds.Inflexions, 2019, Yves Trotignon (Cairn.info)
Quant à son père, il pouvait nous faire penser à un de ces touristes asiatiques au côté lourdaud.Chimères, 2007, Steves Charmeux (Cairn.info)
Les passants avaient l'air étonnés de voir ce lourdaud vêtu d'habits râpés en compagnie d'une aussi gracieuse et distinguée jeune fille.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Est-il tout gauche, lourdaud, affreux, mal fait, laid, vilain, dégoutant ?Le français aujourd'hui, 2021, Brigitte Louichon (Cairn.info)
Ce paysan, lourdaud et maladroit, tient secret ce que tout le monde sait.Études, 2004, Jean-Philippe Pierron (Cairn.info)
Chacun sa déformation et sa marche gracieuse ou un peu lourdaude, espiègle ou pathétique.Les temps modernes, 2016, Micheline B. Servin (Cairn.info)
Il le trouvait joli et fin, et le préférait de beaucoup à son fils, un lourdaud que lui avait donné son indolente et suspecte moitié.Jules Michelet (1798-1874)
La date d'apparition du sens est donnée (vers 1670) et la néologie de sens est motivée (‘ allusion aux mœurs solitaires, à l'aspect lourdaud de l'ours ').Revue française de linguistique appliquée, 2017, François Maniez (Cairn.info)
Pilastre est, actuellement, un lourdaud ; mais il n'a pas encore atteint la cinquantaine, et tout espoir n'est pas perdu.Georges Darien (1862-1921)
Et on se découvrait respectueusement et obligatoirement devant le lourdaud qui souvent ne savait pas compter jusqu'à cinquante !Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
Dans cette perspective, le commissaire lourdaud serait le masque d'un lecteur qui ne parviendrait pas à s'affranchir à son tour de la raison commune.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2014, Adrien Cavallaro (Cairn.info)
Et l'organe rayonnant de certains ténors obèses et lourdauds prendrait toute sa séduction dans la bouche d'un jeune premier dont l'élégance et le charme sont irrésistibles.1895, 2020, François Albera, Émile Vuillermoz (Cairn.info)
Pas celle des lourdauds, mais celle des âmes nuancées qui volettent bien au-dessus du vallon banal...Hector Bernier (1886-1947)
C'est à cette configuration qu'il faut rattacher le discours pédantesque qui tournait en ridicule les savants bourgeois et forcément lourdauds.Histoire, économie & société, 2005, Stefan Brakensiek (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de LOURDAUT, AUDE subst. m. & f.

Pesant, grossier, mal-adroit, stupide. les paysans sont lourdauts pour la plus-part. Il ne faut donner rien de delicat à manier à ce lourdaut, il le brisera. Ce valet est bien lourdaut, il ne sçait pas faire un message. Il y a un conte agreable du lourdaut de Champagne dans les Nouvelles qu'on attribuë au Roy Louis XI. Du Cange derive ce mot de lurdus, qu'on a dit dans la basse Latinité en la même signification, ou de l'Italien lordo.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.