maladroit

 

définitions

maladroit ​​​ , maladroite ​​​ adjectif et nom

Qui manque d'adresse, n'est pas adroit. ➙ gauche, inhabile, malhabile. —  nom Il a tout cassé, le maladroit.
(comportement, relations sociales) Un amoureux maladroit.
Qui dénote de la maladresse. Un geste maladroit. Remarque maladroite.
 

synonymes

maladroit, maladroite

adjectif

gauche, lourdaud, malhabile, pataud, inhabile (littéraire), empaillé (familier), empoté (familier), godiche (familier), gourde (familier), manchot (familier)

grossier, lourd, [mensonge, etc.] cousu de fil blanc

laborieux, embarrassé, lourd, pesant

malavisé, inconsidéré, sot

il est très maladroit

il a deux mains gauches (familier), il a les deux pieds dans le même sabot (familier), il a les deux pieds dans les mêmes bottines (familier, Québec)

nom

propre à rien, ballot, balourd, gaffeur (familier), gourde (familier), manche (familier), savate (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Personne n'est plus maladroit que moi pour porter à ses lèvres une main de femme, et jamais je ne fus plus maladroit.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Ce qu'il allait faire était bien maladroit, et elle allait le détester désormais, tandis qu'en ce moment encore, tant qu'il n'avait pas frappé, peut-être, même en le trompant, l'aimait-elle.Marcel Proust (1871-1922)
Similor m'appela plus d'une fois maladroit à l'égard de cette opinion, mais je m'en moque.Paul Féval (1816-1887)
Servez-vous de moi, car je vous suis bien dévoué ; mais ne tentez pas ma conversion, parce que je ne serais qu'un maladroit en fait de scrupules.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il ne s'agit pas simplement d'être mou pour être habile, ou d'être dynamique pour être maladroit.Europarl
Mais l'adversité, peu à peu, lui enseignait la circonspection, et elle sentait qu'il serait maladroit de ne pas demeurer au salon jusqu'au départ des derniers invités.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je ne crois pas qu'il soit possible de lancer un plus maladroit pavé à la tête de ses amis.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Il serait maladroit de permettre aux organismes réglementés, organismes protégés, de pouvoir investir dans des organismes obligés de faire les investissements à haut risque que je viens d'évoquer.Europarl
Pendant que j'essayais de faire de mon mieux, elle me traita de maladroit, de stupide et de malotru.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il faudrait lui prouver que son calcul est maladroit, pour le dissuader d'une action vile, dont il ne voit que les avantages mondains.Louis Ulbach (1822-1889)
Il ne se doutait pas qu'il fût à ce point désiré, le maladroit débutant, l'écolier d'amour, trop content déjà de toucher cette chair, de sentir cette odeur de femme.François Coppée (1842-1908)
Je te dis que c'est la tienne ; tu es un maladroit ; tu disais toi-même tout à l'heure que tu étais sot et orgueilleux !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je l'ai donné à un de mes brigadiers, le plus maladroit que j'aie pu trouver parmi mes mousquetaires, afin que le prisonnier se sauve.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Aussi peu habile que vous êtes encore, il serait maladroit à vous de risquer plus forte somme.Eugène Chavette (1827-1902)
Si ce maladroit sifflet n'avait produit qu'une multiplication de succès pour la regrettable actrice à qui l'on disait adieu, à merveille ; malheureusement, la réplique a été plus loin.Mademoiselle George (1787-1867)
Bref un petit boniment point maladroit, et rendu intéressant par la bonne figure sympathique et la situation cruelle du postulant.Louis Boussenard (1847-1910)
Timide, honteux, maladroit, semblable à un tigre qui a mangé son bond : c'est ainsi, ô hommes supérieurs, que je vous ai souvent vus vous glisser à part.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il est vrai qu'il rapporte rarement du gibier, mais il assure qu'il est maladroit à cet exercice.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Je suis saturé de vie anglaise depuis mon départ ; il faudrait être fou pour aller perdre, par un maladroit déplacement, d'impérissables sensations.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Il avait l'amour maladroit : jamais il n'avait tant parlé que depuis que l'on en écoutait un autre.Louis Énault (1824-1900)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALADROIT, OITE » adj.

Celuy qui manque de dexterité, d'adresse, tant du corps que de l'esprit. Il est si maladroit, qu'il ne sçauroit cacheter une lettre qu'il ne se brusle. C'est un maladroit de s'attaquer à un homme puissant qui le perdra.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020