magistral

 

définitions

magistral ​​​ , magistrale ​​​ , magistraux ​​​ adjectif

D'un maître. Cours magistral. Un ton magistral. ➙ doctoral.
Digne d'un maître, qui fait preuve de maîtrise. Réussir un coup magistral.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un récit magistral, plein d'art et de vie, a voulu nous initier à tous les détails de cette consultation ; il fait l'appel des noms et recompose minutieusement les discours.Albert Vandal (1853-1910)
Enfin, il faut évoquer le sempiternel et magistral casse-tête que représente le secteur agricole.Europarl
Sa disparition devait plonger l'art du chant et du théâtre dans un deuil profond, car elle l'avait incarné, durant de longues années, avec le plus magistral talent.Jules Massenet (1842-1912)
Un grognement magistral coupa court à la digression.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
On sait aujourd'hui comment il a exécuté ce large plan, et réalisé ce concept magistral.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Enfin, sans son nez magistral et superlatif, il eût été poupin.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et, d'un coup de coude magistral, elle leva le verre, dont le contenu glissa dans sa gorge.Jules Lermina (1839-1915)
Ce livre, le plus magistral qu'il ait peut-être composé, est le commentaire de l'histoire romaine par le génie des affaires.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Rassuré, il acheva de donner un coup de peigne magistral, au milieu de l'exubérance de gestes et de paroles qui lui revenait.Émile Zola (1840-1902)
Force, souplesse, mesure, rien ne manque plus à ce conteur robuste et magistral.Anatole France (1844-1924)
Le monde, dans son magistral ensemble, est absurde.André Beaunier (1869-1925)
Ce n'était plus un pastiche, c'était un magistral morceau à tromper le regard le plus exercé, – mais pas le mien.Paul Bourget (1852-1935)
C'était un homme grand, sévère, magistral, dont tous les mouvements révélaient la haute opinion qu'il avait de ses fonctions et de lui-même.Émile Souvestre (1806-1854)
Comme on est heureux de revoir, après tant de mimodrames, d'hippodrames, de vaudevilles avec ou sans couplets une œuvre d'une conception large et grande, exécutée sévèrement en beau style magistral !Théophile Gautier (1811-1872)
Il n'avait pas encore le coup d'œil magistral de la pratique.Émile Gaboriau (1832-1873)
Entraînage magistral, et à la portée du moindre millionnaire !Hector Berlioz (1803-1869)
Elle reconnaît enfin qu'elle a mis son père dans la position la plus critique où puisse se trouver un premier magistral.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Le redressement d'un carton mal conçu, un trait magistral sur le vif en disent toujours plus que les théories et les observations.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais, comme il se levait, le président qui, depuis un instant, s'assurait que tous les députés étaient bien à leur poste, donna un coup de sonnette magistral.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MAGISTRAL, ALE, » adj.

Qui tient du Maistre. Cet homme a une mine magistrale ; il parle d'un ton magistral. Le baume magistral de la Framboisiere, est une espece de baume inventé par cet Autheur qui l'a ainsi nommé.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020