Email catcher

malaisément

Définition

Définition de malaisément ​​​ adverbe

littéraire D'une manière malaisée. Elle supporte malaisément la critique. ➙ difficilement.

Synonymes

Synonymes de malaisément adverbe

difficilement, à grand-peine, laborieusement, péniblement

Exemples

Phrases avec le mot malaisément

C'est de fait une histoire difficile, dont l'objet se laisse malaisément saisir, dont l'empreinte sur les sources est légère.Le Moyen Age, 2004 (Cairn.info)
On engrange volontiers les bénéfices de la posture engagée, mais on renonce malaisément aux avantages que procurerait le désengagement.Critique, 2020, Philippe Berthier (Cairn.info)
Ainsi s'explique qu'après son enfance détruite, l'apprenti écrivain ait développé un sentiment d'échec marqué, dont il se libéra malaisément.Les temps modernes, 2007, Jeannine Hayat (Cairn.info)
Parisien têtu, il ne les distinguait encore que malaisément.Jules Renard (1864-1910)
L'examen des autres branches s'opère plus malaisément en raison de l'énorme proportion de travailleurs dont l'occupation est mal circonscrite (14,37 % du total est mal circonscrit).Courrier hebdomadaire du CRISP, 1976, Silvana Panciera, Bruno Ducoli (Cairn.info)
Le grand analyste y veut exprimer, ce semble, des nuances d'idées auxquelles se prête fort malaisément la forme étroite et rigoureuse du vers.Jules Lemaître (1853-1914)
Le grand public suit assez malaisément le débat qui n'est vraiment apprécié que par quelques rares spécialistes.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1967, Maurice-Pierre Herremans (Cairn.info)
Parfois je pensai qu'elle était au pouvoir de quelque homme, mais elle semblait si malaisément accessible que je ne pus m'en tenir à cette idée-là.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est en démocratie que les gouvernants parviennent le plus malaisément à déterminer universellement leurs volontés multiples, et par conséquent, à faire empiriquement l'unité des volontés.Revue française d'histoire des idées politiques, 2005, Didier Mineur (Cairn.info)
Et l'on verra notamment que l'originalité de ce parcours peut malaisément s'entendre comme une simple dynamique de rupture.Pôle Sud, 2015, Humberto Cucchetti (Cairn.info)
Ces forces variées, et de nature et d'art, se cherchèrent, s'arrangèrent, malaisément d'abord.Jules Michelet (1798-1874)
Ce faisant, elles illustraient un idéal de la vie en famille qui s'accordait malaisément aux réalités quotidiennes de l'empire.Annales de démographie historique, 2011, Elizabeth Buettner (Cairn.info)
En second lieu, les entreprises européennes résistent malaisément à la concurrence extérieure.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1995, Franklin Dehousse (Cairn.info)
Pareil dessein n'est pas facile à exécuter, et les journaux se prêtent malaisément aux rancunes des auteurs vexés.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Ces unités constituent un type d'information qui s'exprime malaisément sous forme propositionnelle ou logique.Revue française de gestion, 2005, Eddie Soulier (Cairn.info)
Il en soutint malaisément l'éclat et la franchise.Paul Adam (1862-1920)
De telles convergences, trop rares, entre littérature et théologie, vaudraient d'être approfondies – même si l'organisation du système français ne s'y prête que fort malaisément.Études Germaniques, 2018 (Cairn.info)
Ce matin, il supporta plus malaisément encore ces bavardages ménagers.Remy de Gourmont (1858-1915)
Les avantages de sécurité et de flexibilité paraissent néanmoins malaisément cumulables.Revue internationale de droit économique, 2017, Antoine Vandenbulke (Cairn.info)
Les autres luttent malaisément contre des pensées difficiles à exprimer dans leurs nuances.Actes de la recherche en sciences sociales, 2002, Muriel Lefebvre (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MALAISÉMENT adv.

Difficilement, avec peine. Il se tirera malaisément de cette affaire, de cette maladie.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022