péniblement

définitions

péniblement ​​​ adverbe

Avec peine, fatigue ou difficulté.
Avec douleur, souffrance. ➙ cruellement.
À peine, tout juste.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Messieurs, nous cherchons péniblement à retrouver les principes du gouvernement, les bases les plus simples du pouvoir.François Guizot (1787-1874)
On pardonne péniblement quand les blessures sont ouvertes, quand le fer est dans la plaie.Pétrus Borel (1809-1859)
Cependant, il n'avait pas été aussi modeste avec son épouse, car il supportait péniblement le poids d'une famille de treize enfants.Arsène Bessette (1873-1921)
Mais c'était elle, la pauvre femme, qui, sans le savoir, entravait si péniblement son ami.Daniel Lesueur (1854-1921)
Restant d'abord en proie aux mille jouissances que prodigue une satisfaction long-temps attendue, péniblement cherchée, il ne vit rien au delà.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je me rappelle encore combien nous avons avancé péniblement en matière de protection sociale au cours de la législature précédente.Europarl
Léopold n'était point encore descendu, je l'attendais péniblement en respirant l'air dont ma poitrine était affamée.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il faut donc laisser de côté la vieille échelle dont les évolutionnistes gravissent si péniblement les échelons.Remy de Gourmont (1858-1915)
Puis elle se remit en marche et monta péniblement dans la voiture dont tous les ressorts plièrent.Guy de Maupassant (1850-1893)
Olga chercha péniblement quelques mots, puis elle se leva les joues brûlantes, les yeux pleins de feu.Henry Gréville (1842-1902)
Comme il était impossible, pour des gens aussi agités que l'étaient nos voyageurs, de rester tranquillement assis et d'avancer si lentement, tous trois descendirent et suivirent péniblement la voiture.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Nous n'aurions pas besoin aujourd'hui de prouver péniblement la lumière, elle jaillirait radieuse de la réforme anglaise.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Vous êtes liés à leur existence ; vous les suivez péniblement là où ils peuvent passer, quand ils peuvent passer.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Son cœur battait quand elle approchait de son lit, ou parlait, et se comprimait péniblement lorsqu'elle s'était éloignée.René Boylesve (1867-1926)
Pas de vignobles, pas d'industrie, très peu de bateaux à vapeur ; je n'en ai vu qu'un seul, remontant péniblement le courant rapide.Émile de Laveleye (1822-1892)
Il se traîne péniblement moitié nageant, moitié à quatre pattes, vers un endroit où il aperçoit de la lumière....Gaston Tissandier (1843-1899)
La production européenne de chaussures en cuir a chuté de 30 % et les marges bénéficiaires atteignent péniblement un peu plus d’un pour cent.Europarl
Souriante, avec un peu de fatigue dans le pli des sourcils, elle s'avançait péniblement mais encore non sans vaillance.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et, péniblement, à travers la foule surexcitée, parmi les abominables odeurs, nous continuâmes notre route.Octave Mirbeau (1848-1917)
Zoé regardait à travers les vitres ; un faible rayon de soleil perça péniblement le ciel gris, et si bas, qu'il semblait prêt à être déchiré par les cheminées.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PENIBLEMENT » adv.

D'une maniere penible. Dans les païs de montagnes & de marescages on voyage fort peniblement.
Top 10 des mots Top 10 des mots venus du japonais Top 10 des mots venus du japonais

Sushi, sashimi, maki, chirashi, gomasio, gyoza, teriyaki, yakitori, mochi, tataki… Avec l’engouement pour la cuisine nippone, nos dictionnaires...

Édouard Trouillez 28/06/2021