maléfice

 

définitions

maléfice ​​​ nom masculin

Opération magique visant à nuire. ➙ ensorcellement, envoûtement, sort, sortilège.
 

synonymes

maléfice nom masculin

sortilège, ensorcellement, envoûtement, sort

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait assurément le diable dans le corps : on cherche avec soin si quelque sortilège ou maléfice n'était pas dans une couture de ses vêtements.Émile Gebhart (1839-1908)
Dès 1300, sa médecine est jugée maléfice, ses remèdes sont punis comme des poisons.Jules Michelet (1798-1874)
Imbue dès l'enfance des superstitions de la tribu bohémienne, sa première pensée fut qu'elle avait surpris en maléfice les étranges êtres propres à la nuit.Victor Hugo (1802-1885)
Les ouvriers se réunirent en conseil et décidèrent que pour faire cesser le maléfice on enterrerait vivante, dans les fondations, la première femme qui passerait.Paul Sébillot (1843-1918)
Jeanne, prenez tout en patience, vous mourrez parce que vous n'avez pas tenu ce que vous nous aviez promis et que vous êtes retournée à votre premier maléfice.Anatole France (1844-1924)
Le maléfice était beaucoup plus puissant encore, quand on avait fait passer le nœud magique à travers l'anneau nuptial.Charles Louandre (1812-1882)
Mais une divinité jalouse avait enlevé par un maléfice la mémoire au héros son époux.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ont-ils donc un sortilège en eux, un maléfice, un charme qui ne s'explique point, ou qui s'explique par autre chose encore que par des mérites littéraires ?Jules Lemaître (1853-1914)
Tu es donc devenu une bête brute, ou tes ennemis ont donc jeté sur toi un maléfice !George Sand (1804-1876)
Elle était toujours sous le coup du maléfice.Paul Féval (1816-1887)
C'est pour cela que la folie est contagieuse, et que les passions en général portent avec elles un véritable maléfice.Éliphas Lévi (1810-1875)
Cependant, celui en présence duquel cette action se produira d'une façon soudaine en sera subjugué comme par un maléfice tout à la fois attrayant et inquiétant.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ce fut un terrible maléfice que celui qui priva la nation du fruit de tant de bonté naturelle, et d'une réunion de talens si précieuse.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Elle fut prise et livrée aux juges ; elle confessa que quarante sorcières, ses compagnes avaient composé avec elle le maléfice.Paul Lacroix (1806-1884)
On avait sous les yeux la relation véridique d'un voyage au pays du maléfice et du sacrilège.Adolphe Retté (1863-1930)
Et puis, qui peut dire la somme de liberté qui reste à l'âme ainsi soumise à un maléfice ?Pamphile Le May (1837-1918)
La plupart des habitants croient que ce mal leur vient par frayeur, par maléfice ou par malpropreté.Volney (1757-1820)
Dis-moi donc comment tu as fait (sûrement c'est par quelque maléfice) pour épouvanter les vautours ?Comte de Lautréamont (1846-1870)
Une vieille femme de notre village perdit une ouaille, une brebis noire, qu'elle soupçonna un méchant voisin d'avoir fait périr par poison ou maléfice.George Sand (1804-1876)
Mais un sorcier ne peut ôter un maléfice s'il est entre les mains de la justice : il faut pour cela qu'il soit pleinement libre.Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALEFICE » subst. masc.

Crime. Il a esté puni de tous ses malefices. Il se dit plus ordinairement des sortileges. Quand on ignore la cause d'une maladie, on dit qu'il faut qu'il y ait quelque malefice.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020