sortilège

 

définitions

sortilège ​​​ nom masculin

Artifice de sorcier ; action, influence qui semble magique. ➙ charme. Sortilège malfaisant. ➙ maléfice, sort.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si elle y correspondit en quelque chose, ce ne fut qu'une correspondance fatale que lui arracha le sortilège de ses paroles de feu.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Mais un jour elle connut que c'était un sortilège, et que seul le tintement du grelot charmait son cœur.Joseph Bédier (1864-1938)
Il a voulu n'être vaincu, en sortilège verbal, par aucun de ses fils ou petits-fils.Jules Lemaître (1853-1914)
Cela tenait du sortilège, de l'hypnose ; cela faisait penser à certaines expériences des brahmanes indous.Fernand Kolney (1868-1930)
Pour mieux convaincre le public, il lui fit rejeter le charme ou sortilège qu'elle avait avalé, disait-il, et le lui tira de la bouche dans une matière gluante.Jules Michelet (1798-1874)
Le duc, pour adoucir sa peine, commanda d'apporter dans sa chambre privée son jeu favori qui, par sortilège, aux heures tristes, charmait ses yeux et son cœur.Joseph Bédier (1864-1938)
A la seconde phrase, mon cœur se prit à battre aussi fort que si un sortilège m'eût tout d'un coup rendu mon amie de jadis.Paul Bourget (1852-1935)
Ce sont des jeunes filles enfermées par un sortilège sous la forme d'une bête hideuse, et qui ne seront délivrées que si un chevalier consent à les embrasser.Auguste Angellier (1848-1911)
Et je subis, sans le comprendre, le sortilège de son souvenir – seul des souvenirs humains qui ait gardé le pouvoir de faire encore couler les bienfaisantes larmes.Pierre Loti (1850-1923)
Vous devriez rompre le sortilège qui vous a été jeté et voter en faveur du compromis alternatif.Europarl
Il y a plus qu'une fatalité dans le mal dont je souffre, il y a une influence occulte, une volonté ennemie, un sortilège, un envoûtement.Jean Lorrain (1855-1906)
Nous fîmes sentinelle une partie de la nuit, mais les semeurs de sortilège ne vinrent pas.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Cette dernière avait eu raison de dire l'autre jour qu'elle possédait un sortilège pour se faire aimer des êtres simples.Paul Bourget (1852-1935)
Décidément, si le sortilège n'entrait pour rien en cette affaire, il fallait admettre qu'un mécanisme interne donnait le mouvement à ce petit monde de cabotins.Jules Verne (1828-1905)
Et il y a dans ces situations prises à faux, dans l'affectation de la froideur, un sortilège qui vous y fait persévérer.Marcel Proust (1871-1922)
Mais il est visible... il est visible quelle nest tout à fait rassurée que lorsquon lui affirme que lassassin, par un sortilège inouï, a pu nous échapper.Gaston Leroux (1868-1927)
Cette union directe si longtemps regardée comme impossible, vous l'avez réalisée en 1862, par le sortilège de l'arc électrique.Jules Lemaître (1853-1914) et Marcellin Berthelot (1827-1907)
Ont-ils donc un sortilège en eux, un maléfice, un charme qui ne s'explique point, ou qui s'explique par autre chose encore que par des mérites littéraires ?Jules Lemaître (1853-1914)
Il avait assurément le diable dans le corps : on cherche avec soin si quelque sortilège ou maléfice n'était pas dans une couture de ses vêtements.Émile Gebhart (1839-1908)
Cet éloignement volontaire du vieillard pour les pratiques saintes, joint aux pratiques secrètes de sa vie, avait, en quelque sorte, légitimé les accusations de sortilège portées contre ses travaux.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SORTILEGE » s. m.

Sort, malefice, qui se fait par l'operation & le secours du Diable. L'Inquisition brusle & condamne plusieurs personnes pour sortileges. Les sortileges bien approfondis ne sont que des empoisonnements & des profanations de mysteres.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020