ensorcellement

 

définitions

ensorcellement ​​​ nom masculin

Action d'ensorceler (1).
Pratique de sorcellerie ; état d'un être ensorcelé. ➙ enchantement, envoûtement, sortilège.
au figuré Séduction irrésistible. ➙ fascination. L'ensorcellement de la musique.
var. ro ensorcèlement ​​​ .
 

synonymes

ensorcellement nom masculin

enchantement, envoûtement, maléfice, sortilège, charme (vieux)

fascination

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A cette époque, les termes inconnus et à demi compréhensibles exerçaient sur moi un véritable ensorcellement.Paul Bourget (1852-1935)
D'où vient l'ensorcellement des courtisanes, l'extravagance des rêves, l'immensité de ma tristesse ?Gustave Flaubert (1821-1880)
Or, voyez s'il est possible de voir un ensorcellement mieux caractérisé et mieux suivi de toutes sortes de côtés.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Il était fier de n'avoir pas dormi, d'avoir veillé contre l'ensorcellement.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Je n'ai qu'une excuse, l'ensorcellement a été complet : j'en ai subi la puissance, à chaque jour, sans repos, sans révolte.Hector Bernier (1886-1947)
Il y avait dans les caresses de cette femme un ensorcellement trop fort.Paul Bourget (1852-1935)
Que si le fait avait été tel qu'on me l'a exposé, il est sans doute que vous avoueriez que c'est par un coup d'ensorcellement que ce ministre a été estropié.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Comment lui raconter cette crise de sensibilité inexplicable et cet ensorcellement de la nuit, dont j'avais trouvé le matin même à mon réveil le témoignage écrit ?Eugène Fromentin (1820-1876)
Elle le remercia avec des larmes dans ses beaux yeux de l'avoir délivrée de l'ensorcellement.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Girard y ajouta le souffle diabolique et les terreurs de l'ensorcellement.Jules Michelet (1798-1874)
Heureux ceux qui avaient pu s'arracher à l'ensorcellement !...Michel Corday (1869-1937)
Mais elle lui donnerait du courage ; et tous les liens n'étaient pas rompus de l'ensorcellement qu'il avait autrefois subi.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais elle lui donnerait du courage, et tous les liens n'étaient pas rompus de l'ensorcellement qu'il avait autrefois subi.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il y a un temps infini qu'il demande le médecin pour examiner un mémoire qui concerne cet ensorcellement.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Sous l'ombre dissolvante, tout à coup, l'ensorcellement fond comme neige dans la boue.Hector Bernier (1886-1947)
C'est là où sont contenues toutes les demandes et toutes les réponses au sujet des quatre articles d'ensorcellement.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENSORCELEMENT » s. m.

Charme, malefice qu'on a jetté sur quelqu'un par art magique, par sortilege. Les paysans appellent ensorcelements, les maladies de langueur que les Medecins ne peuvent guerir.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020