manège

définitions

manège ​​​ nom masculin

Exercice que l'on fait faire à un cheval pour le dresser. ➙ équitation.
Lieu où l'on dresse, monte les chevaux. Un manège couvert.
Manège (de chevaux de bois) : attraction foraine, plateforme circulaire tournante garnie d'animaux, de véhicules factices, etc. servant de montures aux enfants. Faire un tour de manège.
Comportement rusé pour arriver à ses fins. ➙ intrigue, machination.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En peu de jours, je la dressai aussi bien qu'aurait pu l'être un cheval de manège.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
La brebis, saisie de peur, se mit à tourner dans le pressoir comme dans un manège.Gustave Flaubert (1821-1880)
Tous les partis voulaient un changement, et tous le voulaient faire avec lui, même les coryphées du manège.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
On ne s'est aperçu de ce petit manège qu'au bout d'un assez long temps ; alors, pour étouffer l'affaire, le bonhomme, de gardien, est passé pensionnaire, et voilà tout.Louis Pergaud (1882-1915)
Au lieu de cela, nous sommes enlisés dans cet interminable manège de discussions sur la procédure.Europarl
L'être secoue la tête, et, se traînant, va plus loin faire une nouvelle halte et recommencer le même manège.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Le manège de la tasse de café prise à cheval et de la lettre glissée sur le plateau recommence comme au mois d'octobre.Marie Quinton (1854-1933)
Ce manège avait pour résultat l'usure rapide de ses couvre-chefs : le bord s'amollissait, se cassait et bientôt lui pendait sur le front.Judith Gautier (1845-1917)
Au bout de trois mois de ce manège, des deux côtés on désirait mieux ; mais là commençaient les grandes difficultés.Louis Reybaud (1799-1879)
Le brigadier était un homme d'expérience, et, trouvant ce manège insolite, il mit pied à terre.Florian Pharaon (1827-1887)
Qui veut les prendre, il faut qu'il compâtisse aux petites faiblesses, au petit manège, souvent aussi au goût du faux.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Ce manège durait depuis quelques minutes, lorsque sa ménagère le remarqua pour la première fois.Louis Reybaud (1799-1879)
Comme pour m'encourager ou s'assurer peut-être si je le suivais, il revenait quelquefois sur ses pas, recommençait son même manège et reprenait toujours sa même direction.Charles Deguise (1827-1884)
Le matin, manège réglementaire tenu par les deux seuls capitaines de l'école, et l'après-midi, théorie faite par eux.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Cela ne faisait point l'affaire de la jeune femme, qui demeura un instant immobile, puis reprit son manège.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Talleyrand avait été renvoyé du ministère des relations extérieures par l'influence de la société du manège.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Le lendemain du funeste repas, une nouvelle scène à peu près pareille eut lieu dans un déjeuner donné par les gardes-du-corps, dans la salle du manège.Adolphe Thiers (1797-1877)
Cela se passait si naturellement que ce manège s'est renouvelé pendant de longues années sans que personne le remarquât.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Un jour, six hommes qui passent par là voient ce manège de l'oiseau, et ils offrent au paysan de le lui acheter trois cents roupies.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Voyant que rien ne s'annonçait encore, il redoubla la dose, recommença son manège muet, et l'inquiétude le gagna, en n'apercevant aucun changement dans l'état du malade.Saintine (1798-1865)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANEGE » subst. masc.

Lieu propre & destiné à manier, & à faire travailler les chevaux dans les Academies, dans un Manege. Il y a un terrain marqué pour les voltes autour d'un pilier, une carriere pour courre la bague, & à costé des piliers entre lesquels on met les chevaux destinez aux airs relevez.
 
MANEGE, signifie aussi l'exercice du cheval, & la façon particuliere de le faire travailler. Il y a plusieurs sortes de maneges. Chaque cheval a son manege particulier. Ce cheval n'est pas encore dressé à ce manege. Ce mot vient de l'Italien maneggio. Quelques-uns disent à manu agendo. Menage.
 
MANEGE PAR HAUT. C'est la façon de faire travailler les sauteurs, qui s'élevent plus haut que le terre à terre qui manient à courbettes, à crouppades, à balotades. On appelle ce manege, autrement les airs relevez.
 
MANEGE DE GUERRE, est le galop inégal dans lequel le cheval change aisément de main en toutes les occasions où on en a besoin.
 
MANEGE, dans le discours ordinaire se dit aussi des façons de faire de certaines gens. Il y a long-temps que vous me promettez de me payer, & n'en faites rien sous divers pretextes, je suis las de tous ces maneges.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 15/09/2021