mânes

définitions

mânes ​​​ nom masculin pluriel

dans la Religion romaine Âmes des morts. ➙ esprit, lare. —  littéraire Invoquer les mânes des ancêtres.

synonymes

mânes nom masculin pluriel

esprits, lares, ombres

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Barca n'avoit point oublié l'injure faite à ses mânes, que le roi avoit fait jeter aux oiseaux de proie ; elle cachoit son ressentiment en étouffant la mémoire de son frère.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Que leur habillement ne vous épouvante point ; accoutumez-vous-y dès à présent : vous le porterez à votre tour ; c'est l'uniforme des mânes ; rassurez-vous donc, et ne craignez rien.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Je ne reçus que quelque temps après l'époque que je retrace la solution du problème, et je crois respecter les mânes d'un ami en gardant le silence.Ida Saint-Elme (1776-1845)
La grandeur de ces nobles mânes a fini avec leurs jours, comme celle d'un héros de théâtre finit avec la pièce.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Les chefs rejetèrent pieusement ces richesses au fond des antres funèbres où gisent les mânes précités de ces rois de la nuit du monde.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Elles participaient en quelque sorte à l'allégresse générale, ces mânes sacrées des citoyens qui étaient tombés dans les combats pour se relever immortels.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Il faut une heure environ pour arriver de la bonzerie à la pagode consacrée aux mânes de cette vieille princesse, et but de mon pèlerinage.Pierre Loti (1850-1923)
La pensée de satisfaire ainsi aux mânes de sa mère lui rendit des forces ; il refoula en lui sa douleur et attendit avec impatience le signal.Émile Souvestre (1806-1854)
La présence d'un homme qui n'était pas de la famille troublait le repos des mânes.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Tartarin, très ému, se découvrit religieusement sans prendre garde la stupeur environnante, agita même sa casquette en l'air par trois fois, pour rendre hommage au mânes des héros.Alphonse Daudet (1840-1897)
Elle avoit raison, je ne l'aimois pas comme elle méritoit de l'être ; mais j'appaiserai ses mânes par le sacrifice d'une vie qui lui appartenoit.Joseph Fiévée (1767-1839)
Le touchant rapprochement que vous faites de son sort et du vôtre m'avait émue quand je vis que vous preniez la tâche d'offrir un hommage à ses mânes délaissées.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Hier au soir, je voulus aller visiter son tombeau ; votre lettre m'avoit inspiré plus de désir encore d'apaiser ses mânes.Madame de Staël (1766-1817)
Mais, ce mot m'étant totalement inconnu, je ne pus pas m'en servir pour satisfaire aux mânes de ma tante.Jean de la Brète (1858-1945)
Quand on avait troublé le sanctuaire de la tombe, les anciens offraient des sacrifices aux mânes irrités ; et il y avait une sainte pensée au fond de cet usage.Éliphas Lévi (1810-1875)
Quelquefois il fait battre ses domestiques, mais ceux-ci jurent, sur les mânes de leurs ancêtres, qu'ils n'ont point égaré l'invitation, car elle n'est jamais venue.Judith Gautier (1845-1917)
La fosse où chacun avait ainsi jeté un peu de terre, s'appelait mundus ; or ce mot désignait dans l'ancienne langue la région des mânes.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Mânes inconnus et révérés, si vous échappez à la célébrité, vous n'échapperez point à notre tendre reconnaissance.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Ce sont peut-être ses mânes qui traînent un peu dans le corps de ces bêtes ?Aimery de Comminges (1862-1925)
Aussi chaque père attendait-il de sa postérité la série des repas funèbres qui devaient assurer à ses mânes le repos et le bonheur.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANES » subst. fem. pl.

Terme Poëtique, qui signifie l'ombre ou l'ame d'un mort. Les Payens faisoient beaucoup de ceremonies, de sacrifices aux manes de leurs parens, pour appaiser les manes de ceux qui n'avoient point eu de sepulture. Polixene fut immolée aux manes d'Achille.