marchand

définitions

marchand ​​​ , marchande ​​​ nom et adjectif

nom Commerçant qui vend des marchandises. ➙ fournisseur, vendeur. Marchand de gros, en gros (➙ grossiste), au détail (➙ détaillant). Marchande de journaux. —  Marchand de biens : agent immobilier. Marchand, marchande des quatre-saisons*.
locution, péjoratif Marchand de canons, fabricant d'armes de guerre. —  Marchand de soupe : personne qui ne songe qu'au profit. —  Marchand de sommeil, qui loue au prix fort des emplacements pour dormir.
adjectif
Commercial. Prix marchand, prix de facture. Valeur marchande, valeur commerciale. vieux Une rue marchande. ➙ commerçant.
Galerie marchande, où se trouvent de nombreux commerces. ➙ commerçant.
Marine marchande, qui effectue les transports commerciaux.

synonymes

marchand, marchande nom

commerçant, fournisseur, négociant, vendeur, maquignon (péjoratif)

marchand d'esclaves

négrier

marchand en gros

grossiste

marchand au détail

détaillant, boutiquier (souvent péjoratif)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai seulement regardé en passant de l'autre côté de la rue, parce que si le marchand m'aperçoit, voyez-vous, il en demandera un prix !...Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il eût voulu qu'aucun marchand n'arrivât jusqu'à elle, mais il fut obligé de céder sur cet article.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
En janvier 1776, c'étaient des girandoles d'une valeur de 400.000 francs qu'elle achetait, et il fallait demander au marchand un délai de quatre ans pour en acquitter le prix.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Toutes les misères du quartier étaient chiffrées, casées dans un livre où chaque malheur avait son compte, comme chez un marchand les débiteurs divers.Honoré de Balzac (1799-1850)
Nous sommes particulièrement inquiets de l'effet que ces mesures auront sur les minibus exploités par le secteur du bénévolat et le secteur non marchand.Europarl
Coupeau, pourtant, trouvait que la promenade ne pouvait pas se terminer comme ça ; il poussa tout le monde au fond d'un marchand de vin, où l'on prit du vermouth.Émile Zola (1840-1902)
Martin fils raconta son voyage, et en détailla les motifs au marchand, qui ne les comprit pas.Jules Noriac (1827-1882)
Enfin, il propose la création d'une base juridique commune pour le troisième secteur – le secteur non marchand.Europarl
Le contrôle aérien, ce n'est pas une compagnie aérienne, ce n'est pas un secteur marchand.Europarl
Plus loin, un marchand de bibelots offre sa pacotille à nos deux voyageurs dont un troisième dessin nous donne les portraits.Maurice Clouard (1857-1902)
Tout de même, on n'était pas mal chez le marchand de vin ; on rigolait, on restait là cinq minutes.Émile Zola (1840-1902)
Page 280 : « marchant » remplacé par « marchand » (et tourna la tête vers le marchand de soieries).Honoré de Balzac (1799-1850)
On peut donc asseurer qu'un marchand pourroit avec bon profit vendre de telles marchandises à seize écus la piece toutes prestes & en bon estat.Denis Papin (1647-1712?)
Frédéric, dans ces longs tête-à-tête, reconnut que le marchand de peinture n'était pas fort spirituel.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le vieux marchand de drap, qui avait beaucoup d'enfants et ne songeait qu'à l'utile, voyait avec un chagrin mortel ce fils perdre son temps à lire.Stendhal (1783-1842)
Cependant le marchand d'épiceries et d'avoirs-de-poids ne le prêtait que dans un délai de huit jours après avoir commencé son commerce.Gustave Fagniez (1842-1927)
Elle espérait savoir quelque chose dans cette chambre, puisqu'elle ne comptait plus sur le marchand de volailles.Émile Zola (1840-1902)
Marchand, contient une suite de quarante-cinq têtes, coiffées chacune d'une perruque de forme particulière, et distinguée par un nom spécial.Alfred Franklin (1830-1917)
Sans vouloir ouvrir les hostilités, je crains qu’une autre commission n’aborde ce dossier sous un angle plus marchand que culturel.Europarl
Savons-nous jamais si, quand nous levons les bras, nous ne frappons pas, comme fit ce marchand, un génie de l'air ?Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARCHAND, ANDE » subst. masc. & fem.

Qui fait manufacturer toutes sortes d'ouvrages, pour les exposer en vente en boutique, en magasin, en Foire. Les Marchands de soye font manufacturer leurs velours, leurs brocards, à Venise, à Gennes, à Lyon, à Tours. Des Marchands de bois sont ceux qui font abattre, & façonner le bois dans les forests, pour le vendre en chantier. Marchand grossier, ou en gros, Marchand en magasin.
 
MARCHAND, se dit aussi des revendeurs, ou détailliers, qui achetent des marchandises des gros Marchands pour les revendre en detail dans leur boutique. On le dit aussi de ceux qui ramassent plusieurs marchandises à la campagne, pour les apporter dans les foires & marchés. Marchand de saline, de bled, de bois, de chaux, de tuile, de poisson, Marchand de chevaux.
 
MARCHAND FORAIN, est non seulement celuy qui frequente les Foires, & les marchés ; mais encore tout Marchand estranger qui vient apporter dans la ville ses marchandises, pour les vendre aux Maistres qui tiennent boutique. La Police ordonne que les Marchands forains de bas, de cuirs, de gans, & autres choses semblables, apportent leurs marchandises dans un bureau public, pour estre cottiés entre les Maistres, & empêcher le monopole des plus riches.
 
On appelle à Paris les six Corps des Marchands, les anciennes Communautés des Marchands qui vendent les plus notables marchandises. Les premiers sont les Drappiers, Chaussetiers, les seconds sont les Espiciers, les troisiéme les Merciers, les quatriéme les Pelletiers qui estoient autrefois les premiers, mais qui ont vendu leur primogeniture aux Drapiers, les cinquiéme sont les Bonnetiers, & les sixiéme les Orfevres. Les Marchands de vin ont voulu former un septiéme corps ; mais il n'est point reconnu des autres. Quant à ceux des autres Communautés qui tiennent boutique, ils passent pour Artisans, quoy que quelques-uns prennent la qualité de Marchands, comme les Chapeliers, les Tanneurs, les Megissiers, les Ouvriers en drap d'or & de soye, &c.
 
MARCHAND, se dit aussi des bourgeois ou passagers qui achetent. Cette boutique est fort achalandée, il y vient bien des marchands. On dresse les enfans & les garçons de boutique à appeller, à faire venir, à attraire les marchands. Ceux qui vendent à faux poids & à fausse mesure trompent les marchands.
 
MARCHAND, ANDE. adj. Ce qui est de bon debit, & de bonne qualité. Aprés la recolte le bled n'est pas marchand. Il y en a trop au marché ; il n'est bien marchand qu'à la Pentecoste. Ce bled est germé, il n'est pas marchand, il m'en faut fournir qui soit loyal & marchand.
 
Prevost des Marchands, est à Paris le premier Officier du Bureau de la ville, où il juge avec les Eschevins les differens qui concernent la Police, & les marchandises qui sont sur les ports, sur les rivieres, & sur l'estappe. La Jurisdiction pour les autres Marchands est celle des Juges Consuls, qui jugent sommairement toutes les affaires de Marchand à Marchand, & pour le fait de la marchandise dont ils se meslent.
 
On appelle un vaisseau marchand, un vaisseau qui n'est point armé en guerre, qui ne sert qu'au transport des marchandises.
 
On dit que la riviere est marchande, quand elle est propre pour la Navigation, quand elle a assez d'eau pour porter les bateaux, quand elle n'est ni glacée, ni debordée.
 
On a rendu par art & avec des escluses plusieurs rivieres Marchandes, en des lieux où elles ne l'estoient pas auparavant. La Loire n'est pas Marchande une bonne partie de l'année, à cause de ses sables. Les Villes sont marchandes, où il y a des ports de mer, ou de grandes rivieres qui facilitent le transport des marchandises.
 
On appelle figurément un Marchand meslé, un homme qui sçait quantité de choses de differente nature, qui s'intrigue en plusieurs sortes d'affaires, qui a passé par divers emplois.
 
On dit aussi figurément, qu'un homme est en place marchande, quand il est en un lieu où il se peut faire voir & entendre de plusieurs personnes.
 
MARCHAND, se dit proverbialement en ces phrases. Marchand qui pert ne peut rire, & au contraire on dit, il n'est pas Marchand qui toûjours gagne. On dit aussi, quand on voit arriver plusieurs personnes en une compagnie, la foire sera bonne, voicy bien des Marchands. On dit de marchand à marchand, il n'y a que la main, pour dire, que les Marchands font leurs traittez sans escrit, & en se touchant dans la main. On dit à celuy qui a acheté une chose à vil prix, vous avez trompé le Marchand, & quand on la demande à trop bon marché, on dit, ce n'est pas le profit du Marchand. On dit qu'un homme sera mauvais marchand d'une chose, quand il fait quelque affaire où il y aura à perdre, quand il fait quelque action dont il aura sujet de se repentir. On dit aussi, qu'il faut estre marchand ou larron, pour exciter ceux qui achetent à se fier à la foy, à la parole de celuy qui vend. On dit aussi riche Marchand, pauvre poulailler. On dit aussi, disner de Procureur, souper de Marchand ; à cause que les Marchands ne peuvent se reposer ni faire bonne chair que le soir.
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans...

Albin Wagener 19/05/2021