marteau

définitions

marteau ​​​ nom masculin et adjectif

Outil pour frapper, composé d'une masse métallique fixée à un manche. Enfoncer un clou avec un marteau. —  Symbole du travail industriel. La faucille et le marteau.
Machine-outil agissant par percussion. Marteau pneumatique, dans lequel un piston fonctionnant à l'air comprimé frappe avec force sur un outil. Marteau-piqueur ​​​ (➙ perforatrice). Des marteaux-piqueurs. —  Marteau-pilon ​​​  : masse pesante agissant verticalement. Des marteaux-pilons.
Petit maillet de commissaire-priseur pour adjuger (en frappant sur la table).
Pièce de bois, dont l'extrémité supérieure garnie de feutre frappe une corde du piano quand on abaisse une touche du clavier.
Heurtoir fixé au vantail d'une porte.
Requin marteau (ou requin-marteau), dont la tête présente deux prolongements latéraux symétriques portant les yeux.
Un des trois osselets de l'oreille moyenne.
Sphère métallique, reliée à une poignée, que les athlètes lancent en pivotant sur eux-mêmes. Le lancement, le lancer du marteau.
Cette discipline (concours) d'athlétisme.
adjectif familier Être marteau, fou, cinglé.

synonymes

marteau nom masculin

masse, maillet, mailloche, massette, picot

[adjectif, familier] fou, allumé (familier), atteint (familier), azimuté (familier), barjo (familier), barré (familier), branque (familier), branquignol (familier), braque (familier), brindezingue (familier), chtarbé (argot), cinglé (familier), cinoque (familier), cintré (familier), déjanté (familier), dérangé (familier), détraqué (familier), dingo (familier), dingue (familier), fada (familier), fêlé (familier), foldingue (familier), fondu (familier), frappadingue (familier), frappé (familier), givré (familier), jeté (familier), louf (familier), loufoque (familier), louftingue (familier), maboul (familier), à la masse (familier), ouf (familier), piqué (familier), ravagé (familier), sinoque (familier), siphonné (familier), sonné (familier), tapé (familier), timbré (familier), chtarbé (argot), toc-toc (familier), toqué (familier), tordu (familier), zinzin (familier), jobastre (région.)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais mon ardente volonté de créer me pousse sans cesse vers les hommes ; ainsi le marteau est poussé vers la pierre.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Dans la maison voisine, qui était celle d'un menuisier, on entendait retentir les coups de marteau : c'était la bière que l'on clouait à la hâte.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ils fatiguent plus les portes des maisons à coups de marteau, que les vents et les tempêtes.Montesquieu (1689-1755)
Il prit dans sa poche un petit marteau plat, et se mit à frapper à légers coups, tous les coins de la muraille.Albert Delpit (1849-1893)
Je n'utiliserai pas le marteau, je ne m'excuserai pas et je veux que les choses soient bien claires.Europarl
En montant l'escalier, ses genoux tremblaient ; en mettant la main sur le marteau, sa main était aussi froide que le marteau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La porte n'ayant ni sonnette ni marteau, il donna de grands coups de poing, et il appela, cria.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je remarque que le marteau frappe après une minute exactement, soit 30 secondes plus tôt que pour les autres.Europarl
Aussi – bien que le temps soit écoulé – je ne vous ai pas prévenu en utilisant le marteau.Europarl
Un coup de marteau extérieur ébranla la grande porte et répercuta de sourds échos jusqu'à eux.Michel Zévaco (1860-1918)
Des genoux et des coudes, comme rompus à coups de marteau, laissaient pendre des membres inertes.Émile Zola (1840-1902)
Elle se rapprochait de lui, pour sentir le vent de son marteau sur sa joue, pour être dans le coup qu'il tapait.Émile Zola (1840-1902)
Le marteau frappe, écrase, rend mince comme une feuille le métal ardent qu'on refroidit aussitôt dans l'eau.Guy de Maupassant (1850-1893)
Puis, il ne se pressa pas, il prit sa distance, lança le marteau de haut, à grandes volées régulières.Émile Zola (1840-1902)
William fit voltiger le marteau, et un domestique vint ouvrir après lui avoir fait subir une attente assez longue.Théophile Gautier (1811-1872)
Fallait-il donc l'achever d'un coup de marteau, comme une bête de somme fourbue, le jour où, ne travaillant plus, il ne mangeait plus ?Émile Zola (1840-1902)
Toutes les craintes se retournèrent vers les démolisseurs ; on sondait à grands coups de marteau le mur qui les touchait et un placard placé près de la cheminée.Albert Delpit (1849-1893)
Et pourtant, lorsqu'il s'arrêtait devant une porte, après en avoir soulevé le marteau, il lui semblait que ce marteau retombait d'un grand coup sur sa poitrine.Jules Verne (1828-1905)
Chaque coup de marteau dans les maisons voisines la faisait rougir et pâlir, lorsqu'elle voyait qu'elle s'était trompée.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais il saisit au loin les coups sourds du marteau-pilon, et, sous ses pieds, les détonations étouffées de la poudre.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARTEAU » subst. masc.

Instrument de fer qui sert à battre, & qui est necessaire à presque tous les ouvriers. Le marteau est composé d'une teste & d'un manche. L'oeuil du marteau est le trou où on fourre le manche. On appelle les Mareschaux, les Chaudronniers, les Serruriers & autres qui battent sur l'enclume, Gens de marteau. Les Tailleurs de pierres ont des marteaux brettellez qui ont des dents ; les Paveurs de gros marteaux, les Tapissiers, Vitiers, des marteaux à teste ronde & à panne, &c. On dit d'une medaille, d'une monnoye, qu'elle est faite au marteau, pour dire, qu'elle est frappée avec un gros marteau qu'on appelle Bouvart, & qu'elle n'est pas jettée en moule, ni faite au moulin. On dit aussi de la vaisselle, qu'elle est faite au marteau, pour dire, qu'elle est forgée & travaillée avec le marteau. Ce mot vient de martellus, dont Pline se sert pour dire que Cynira fille d'Agriope inventa le marteau & les tenailles ; & le Latin vient originairement à Marte de Martus. Menage.
 
Le marteau des forges de fer se meut par le moyen d'un moulin, à cause de sa grande pesanteur.
 
MARTEAU D'ESPINETTE, est un petit marteau de cuivre qui sert à accorder l'Espinette & le clavessin, à tourner les chevilles, & à les enfoncer.
 
MARTEAU D'HORLOGE ou de MONTRE, est celuy qui frappe sur le timbre pour faire la sonnerie.
 
MARTEAU DE PORTE, est un gros anneau de fer qui frappe sur un clou pour advertir ceux de la maison de la venir ouvrir.
 
MARTEAU, est aussi un fer avec lequel les Officiers des Eaux & Forests marquent les arbres qu'il faut coupper, lors qu'ils font des ventes & adjudications de Bois ; & il y a un Officier exprés en chaque Maistrise, qu'on appelle Garde marteau. Ce marteau est deposé en la Chambre du Conseil dans un coffre à trois clefs, pour marquer les pieds corniers, parois, arbres de lisiere, bailliveaux & autres de reserve.
 
MARTEAU D'ARMES, est une arme dont se servent les Polonnois, qui d'un costé est platte & ronde comme un marteau, & de l'autre & trenchante & faite comme une hache.
 
MARTEAU, en termes de Marine, se dit du traversier de l'arbaleste ou du baston de Jacob. Quelquefois le baston de Jacob a deux marteaux ou traversiers.
 
MARTEAU, en termes d'Anatomie, se dit d'un petit os fait en forme d'un marteau qui est dans l'oreille interieure, qui frappe sur un autre fait en forme d'enclume. Ils servent au sentiment de l'ouïe.
 
MARTEAU, se dit proverbialement en ces phrases. On dit qu'un homme n'est pas sujet à un coup de marteau, pour dire, qu'il n'est pas sujet de se rendre à une certaine heure pour prendre ses repas. On dit qu'un homme est entre l'enclume & le marteau, pour dire, qu'il est entre deux puissances qui le tyrannisent. On dit aussi, qu'il vaut mieux estre marteau qu'enclume, pour dire, qu'il vaut mieux faire du mal que de le souffrir. On dit encore, C'est une grande question, lequel a esté le premier du marteau ou de l'enclume. On appelle aussi un homme ferme & constant, qui resiste aux persecutions, que c'est un diamant sous les marteaux, par une vieille erreur populaire, qui a fait croire qu'un diamant ne peut estre brisé par les marteaux : ce qui est si faux, qu'un Orfevre en cassera tout autant qu'on luy en voudra payer.
Top 10 des mots Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020