Email catcher

mastiquer

Définition

Définition de mastiquer ​​​ verbe transitif

Joindre ou boucher avec du mastic. Mastiquer des vitres.

Définition de mastiquer ​​​ verbe transitif

Broyer, triturer avec les dents (un aliment avant de l'avaler ou une substance non comestible qu'on rejette). ➙ mâcher. Il mastique du chewing-gum.

Conjugaison

Conjugaison du verbe mastiquer

actif

indicatif
présent

je mastique

tu mastiques

il mastique / elle mastique

nous mastiquons

vous mastiquez

ils mastiquent / elles mastiquent

imparfait

je mastiquais

tu mastiquais

il mastiquait / elle mastiquait

nous mastiquions

vous mastiquiez

ils mastiquaient / elles mastiquaient

passé simple

je mastiquai

tu mastiquas

il mastiqua / elle mastiqua

nous mastiquâmes

vous mastiquâtes

ils mastiquèrent / elles mastiquèrent

futur simple

je mastiquerai

tu mastiqueras

il mastiquera / elle mastiquera

nous mastiquerons

vous mastiquerez

ils mastiqueront / elles mastiqueront

Conjugaison du verbe mastiquer

actif

indicatif
présent

je mastique

tu mastiques

il mastique / elle mastique

nous mastiquons

vous mastiquez

ils mastiquent / elles mastiquent

imparfait

je mastiquais

tu mastiquais

il mastiquait / elle mastiquait

nous mastiquions

vous mastiquiez

ils mastiquaient / elles mastiquaient

passé simple

je mastiquai

tu mastiquas

il mastiqua / elle mastiqua

nous mastiquâmes

vous mastiquâtes

ils mastiquèrent / elles mastiquèrent

futur simple

je mastiquerai

tu mastiqueras

il mastiquera / elle mastiquera

nous mastiquerons

vous mastiquerez

ils mastiqueront / elles mastiqueront

Synonymes

Synonymes de mastiquer verbe transitif

mâcher, mâchonner, mâchouiller (familier)

Exemples

Phrases avec le mot mastiquer

Elle permet de mastiquer les introjects issus de leur formation et ainsi de développer leur style propre en tant que thérapeute.Revue de la Société Française de Gestalt, 2009, Patrick Colin (Cairn.info)
Toute la nuit, il entendit ses camarades ouvrir leurs valises et mastiquer dans le silence.Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
Dans la mesure où mastiquer suppose des mouvements articulatoires, il est possible que les occlusives perdent leur attrait en situation de faible contrôle personnel.Décision Marketing, 2021, Jamel Khenfer, Caroline Cuny (Cairn.info)
Placides sur leur branche, à mastiquer des feuilles de bambou.Ouest-France, Jean-Yves FRICAULT, 05/03/2014
Le limon dont on s'était servi pour mastiquer les fascines du toit avait fini par le transformer en une sorte de terrasse verdoyante.Émile Souvestre (1806-1854)
C'est ce qui lui permet de se l'approprier, de le mastiquer, de le traiter en interne avant de lui en restituer quelque chose d'assimilable.Revue de la Société Française de Gestalt, 2012, Éric Canonne (Cairn.info)
Maintenant, je vais pouvoir mastiquer à ma fantaisie.Georges Darien (1862-1921)
À condition d'être en bonne santé et de respecter certaines conditions, les participants à l'expérience pourront empocher 250 € d'indemnités pour cinq séances durant lesquelles ils mastiqueront chewing-gum et bonbons.Ouest-France, 26/02/2020
Polosov but d'un trait un verre de vin, s'essuya la bouche avec sa serviette et se remit à mastiquer lentement et avec bruit.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
En somme, mastiquer toutes formes d'introjection et ne pas avoir peur d'être perçu comme un non gestaltiste.Cahiers de Gestalt-thérapie, 2017, Nadine Gardahaut, Jean-Marie Terpereau (Cairn.info)
Les aliments à mastiquer seront de trois sortes : des carottes, des chewing-gums et des confiseries gélifiées.Ouest-France, 26/02/2020
Et de santé : les dents sont indispensables pour mastiquer correctement fruits et légumes.Ouest-France, 28/11/2012
Il y avait encore des menuisiers qui posaient des boiseries, des peintres qui achevaient de mastiquer l'énorme toiture vitrée dont on avait couvert la cour.Émile Zola (1840-1902)
Presque tout le monde éprouve un certain plaisir à mastiquer, à avaler et déglutir, et beaucoup prennent également plaisir aux autres processus de la digestion.Revue française de psychosomatique, 2012, Sándor Ferenczi (Cairn.info)
Prendre le temps de mastiquer chaque bouchée permettra d'apprécier davantage chacun des plaisirs de la table !Ouest-France, 24/12/2015
Est-il bien possible de mastiquer ce qu'elle a vécu, de goûter à l'in-goûtable ?Cahiers de Gestalt-thérapie, 2020, Anne-Claire Storaï (Cairn.info)
Les marmots, qui travaillaient avec elles à mastiquer des morceaux de graisse, étaient presque nus.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle prend également beaucoup de temps pour mastiquer, la tête un peu inclinée au-dessous de son dos voûté.Cliniques, 2018, Arlette Durual, Patrick Perrard (Cairn.info)
Sur le plan alimentaire, boire 1,5 litre d'eau par jour, prendre son temps pour manger et bien mastiquer est la recette de base.Ça m'intéresse, 19/12/2021, « Comment perdre de l'estomac ? »
Manger du croustillant accentue l'activité des glandes salivaires, on est rassasié plus rapidement et le fait de prendre le temps de mastiquer favorise la digestion.Ouest-France, 15/02/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MASTIQUER v. act.

Attacher avec du mastic, coller avec du mastic.
 
MASTIQUER, se dit aussi populairement en parlant de ce qu'on fait mal proprement, de ce qui est mal taillé, mal joint, mal conditionné. Il a mastiqué cette besogne comme il luy a pleu. Voilà un habit qui est plaisamment mastiqué. Ce mot vient du Latin masticare.
 
On le dit aussi au figuré d'une affaire descousuë qu'on rhabille comme on peut. C'est un Solliciteur qui a conduit ce procés, qui l'a mastiqué comme bon luy a semblé.
 
MASTIQUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022