médisant

définitions

médisant ​​​ , médisante ​​​ adjectif et nom

Qui médit. Être médisant. —  nom Des médisants.
Propos médisants.

synonymes

médisant, médisante

adjectif

diffamatoire, calomnieux, cancanier, fielleux, malveillant, venimeux, maldisant (vieux)

nom

calomniateur, détracteur, diffamateur, mauvaise, méchante langue, langue d'aspic, de serpent, de vipère

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'affectionnait à la ville, dont le peuple était poli, doux, et bienfesant, quoique léger, médisant, et plein de vanité.Voltaire (1694-1778)
Il passoit pour médisant, et pour aimer le vin.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Avec cela bavard, fatigant, médisant, curieux, vaniteux, au moins autant, à lui seul, que tous les autres hommes.Octave Mirbeau (1848-1917)
Même– c'était une idée à elle– à quoi bon s'épouser, en ce pays médisant ?Fernand Kolney (1868-1930)
Au reste, pour dire ce que j'en pense, je crois qu'il y a plus d'imprudence que d'autre chose ; d'ailleurs on est fort médisant dans la province.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
On est d'ordinaire plus médisant par vanité que par malice.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
La médisance plaît tellement aux gens qu'il est très difficile de se contenir de ne pas être agréable à ses interlocuteurs en médisant des absents.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il s'était introduit, je ne sais à quel titre, chez la princesse, et l'amusait par son babil caustique et médisant.George Sand (1804-1876)
Son esprit médisant et caustique dirigeait sur tout le monde, et sur ses supérieurs même, des traits acérés.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Sire, on m'a chansonné, chassez le médisant de la cour.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il eût été mécontent et homme de ligue ; il fut mécontent et médisant.Hippolyte Taine (1828-1893)
Un autre seroit bien aise que l'on médît de lui, et le souffriroit fort patiemment, pourvu que personne ne crût le médisant.Saint François de Sales (1567-1622)
Avec cela il étoit médisant comme le diable : il n'y avoit personne à sa fantaisie.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Un autre éditeur – y fait dire (toujours à la quatrième page) que je suis médisant, cancanier et un peu venimeux.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESDISANT, ANTE » adjectif, & quelquefois substantif.

Celuy qui mesdit. Les mesdisans s'attirent quelquefois de meschantes affaires.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020