Email catcher

méprisant

Définition

Définition de méprisant ​​​ , méprisante ​​​ adjectif

Qui exprime le mépris. ➙ arrogant, dédaigneux.

Synonymes

Synonymes de méprisant, méprisante adjectif

dédaigneux, arrogant, fier, hautain

Exemples

Phrases avec le mot méprisant

Dans cette constellation, l'objet interne de l'enfant semble inaccessible, dédaigneux et méprisant.L'Année psychanalytique internationale, 2015, Michael Günter (Cairn.info)
Ceux qui profitent des développements de l'électronique se déclarent partisans de la modernité et qualifient ceux qui n'en profitent pas du qualificatif méprisant de populistes.Raison présente, 2017, Jean-Louis Lavallard (Cairn.info)
Échappant aux stéréotypes, elle écrit sur la complexité du féminin dans un monde où la condescendance méprisante de l'homme écrase les femmes.Libres cahiers pour la psychanalyse, 2003, Marie-Claude Schapira (Cairn.info)
Plus grave encore, à mes yeux, a été la référence méprisante au travail des fonctionnaires chargés des statistiques du chômage.Europarl
Ce sont des spectacles que l'on voit de manière très méprisante, effectivement.Ouest-France, Sophie DELAFONTAINE, 06/10/2020
Elle apparaît vite rétrograde, ignorante des évolutions du monde, méprisante à l'égard des parents et au service du corporatisme enseignant.Éducation et Sociétés, 2004, Marie-claude Derouet-Besson (Cairn.info)
Il semblait que la vieille marquise voulût réparer, à force de démonstrations, le silence méprisant de sa belle-fille.George Sand (1804-1876)
Dans ce registre, les articles parus dans les grands médias sont rares et, quand ils existent, ils sont souvent méprisants pour les tenants de l'authenticité.Études, 2001, Martin Pochon s.j. (Cairn.info)
Ils avaient déserté l'immobilier d'habitation il y a trente ans, méprisant cet actif pour toutes les raisons du monde : rendement ridicule, complexité juridique excessive et rapports locatifs d'inspiration quasi léniniste.Capital, 21/02/2022, « Immobilier : ne laissons pas les investisseurs institutionnels piloter seuls le… »
Un groupe de femmes et d'hommes étonnants en ont assez d'entendre cette voix insupportable et ce chef méprisant !Ouest-France, 27/06/2017
On assiste dans le courrier des lecteurs à un déferlement de propos mensongers, méprisants, violents, envers les opposants à la vaccination ou au passe sanitaire.Ouest-France, 13/08/2021
Sa femme, exaspérée, resta debout près de lui pour l'humilier, le regardant de haut en bas avec une pitié méprisante.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il est arrogant, brillant, un peu méprisant et ne supporte pas l'injustice.Ouest-France, 22/04/2020
Soutenir cette solution est méprisant de celles et ceux qui travaillent dans ces instances amiables.Capital, 03/02/2020, « Dépôt de garantie : l'idée de le séquestrer est une… »
Et puis si vous êtes roi, personne ne vous parle de manière méprisante.Ouest-France, Nathalie LECORNU-BAERT, 22/11/2018
Tous les bossus sont méprisants ; tous les nez tors se froncent et dédaignent quand ils rencontrent un nez droit.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il ne la voyait même pas, passait indifférent, et méprisant peut-être comme pour un bébé en bourrelet.Jules Michelet (1798-1874)
Plus profondément, elle tient aussi à un mauvais aménagement du territoire, qui a tout misé sur les grandes villes, en méprisant les villes moyennes et en délaissant la ruralité.Capital, 24/08/2020, « Immobilier : quelles mesures de soutien pour le marché de… »
Arrogant, pour ne pas dire méprisant avec ses collègues, il se révèle aussi sans scrupule.Ouest-France, 21/03/2021
Comment en effet peut-on défendre une exception culturelle en matière artistique en méprisant le droit moral de l'auteur ?LEGICOM, 2006, Jean-Michel Bruguière (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MESPRISANT, ANTE adj.

Qui ne fait point de cas des choses. Les beautez sont ordinairement glorieuses & mesprisantes.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots du sport et de l'olympisme Top 10 des mots du sport et de l'olympisme

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 approchent à grands pas ! Que ce soit en lisant la presse ou en écoutant les commentateurs,...

Marjorie Jean 18/06/2024
sondage de la semaine