Email catcher

meurtre

définitions

meurtre ​​​ nom masculin

Action de tuer volontairement un être humain. ➙ assassinat, crime, homicide.

synonymes

meurtre nom masculin

homicide, assassinat, crime, liquidation (familier)

commettre un meurtre

rougir ses mains (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les gens de police sont confondus par l'absence apparente de motifs légitimant, non le meurtre en lui-même, mais l'atrocité du meurtre.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
La pensée du meurtre l'avait parfois étouffé ; maintenant que le meurtre était accompli, il se sentait la poitrine libre et respirait à l'aise.Émile Zola (1840-1902)
Pour un meurtre, il en faut un autre, et de même pour les dégâts et les incendies.Gérard de Nerval (1808-1855)
S'il venait à oublier le passé, une piqûre ardente, qu'il croyait ressentir, rappelait le meurtre à sa chair et à son esprit.Émile Zola (1840-1902)
Cela fait maintenant trente ans qu'il se soustrait à la justice italienne et, jusqu'à présent il a échappé à une condamnation à perpétuité pour meurtre.Europarl
Mais aujourd'hui ils se relèvent avec vingt blessures sur le crâne, et viennent nous chasser de nos siéges : cela est plus étrange que ne le peut être un pareil meurtre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ses cheveux se dressaient devant l'horreur de ce meurtre, et malgré la révolte de son éducation, une allégresse faisait battre son cœur, la joie animale d'un appétit enfin satisfait.Émile Zola (1840-1902)
Nous devons mettre un terme à cette colonisation interne, à ce meurtre cruel de l'individualité culturelle du peuple tibétain.Europarl
Pourquoi est-ce une folie de supposer que le meurtre a été commis à un moment quelconque de la journée ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Cet échange de regards terrifiée, ce récit muet qu'ils allaient se faire du meurtre, leur causa une appréhension aiguë, intolérable.Émile Zola (1840-1902)
Ce fut, selon toute apparence, la version officielle donnée par le roi et ses complices ; les témoins et les acteurs mêmes du meurtre en donnèrent plus tard une plus véridique.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais la nuit fut plus terrible encore, une fièvre de meurtre le secouait, dans de continuels cauchemars.Émile Zola (1840-1902)
Dans le foin, l'enfant s'était mis à ronfler, d'un ronflement d'homme soûl, comme s'il eût cuvé l'ivresse de son meurtre.Émile Zola (1840-1902)
Et il ne s'emportait même plus, à l'accusation de meurtre ; il restait hébété, il répétait à chaque question qu'il ne savait pas.Émile Zola (1840-1902)
Malgré lui, son cerveau travaillait sur cette idée de meurtre, ce canevas d'un drame qu'il arrangeait, dont il calculait les plus lointaines conséquences.Émile Zola (1840-1902)
Il se détermina à parler, et se reconnut enfin coupable du meurtre des deux enfans.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il prit le goût de la tragédie sur l'étal, l'instrument du meurtre était le même.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Combien de temps s'écoulera-t-il, pensais-je, avant que ce tableau si calme soit rempli de meurtre et de pillage ?Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Dites-lui que, si je puis l'empêcher, je ne laisserai pas un autre meurtre sur sa conscience.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Cet horrible meurtre accompli, je me mis immédiatement et très-délibérément en mesure de cacher le corps.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MEURTRE » subst. masc.

Crime & action de celuy qui donne la mort à quelqu'un, qui le tuë avec violence, effusion de sang & injustice. Il est arrivé un meurtre dans une telle ruë. Il se commet dans cette forest bien des meurtres & des brigandages. On rouë les accusez de vol & de meurtres. On crie tous les jours au meurtre en cette maison. Corneille a dit élegamment dans le Cinna.
 
Le fils tout degoutant, du meurtre de son pere.
 
Ce mot vient de mordrum ou murdrum, qui s'est dit dans la basse Latinité, ou du Saxon, mort ; ou du Flaman moord. Menage. D'autres le derivent de martyrium. Du Cange, remarque que le mot de murdrum ou mordrum signifioit un homicide fait clandestinement sans deffier la personne, dont on ne connoissoit point l'Autheur, & qui estoit fait de nuit ou en repos, dedans ou dehors la ville ; & qu'on appelloit homicide, celuy qui se commettoit en public & devant le monde.
 
Il y a plus d'apparence que ce mot vient de muntr, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie meurtre, & muntra, tuer, & muntrer, meurtrier.
 
MEURTRE, se dit aussi d'une grande tuerie. Herodes fit un meurtre cruel des innocens. Il y a bien eu du meurtre au pillage de cette ville, à un tel assaut, à une telle bataille.
 
MEURTRE, se dit encore en choses morales & signifie, Dommage. Cet enfant a bien de l'esprit, c'est un meurtre de ne le pas faire estudier. C'est un meurtre de faire abattre cet arbre, il porte encore de bon fruit. C'est un meurtre de raser cette teste, qui a de si beaux cheveux.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

14/07/2021