morsure

 

définitions

morsure ​​​ nom féminin

Action de mordre. La morsure d'un chien. —  Morsures d'insectes (➙ piqûre).
Blessure, marque faite en mordant.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celui qui meurt de la morsure du serpent peut bien l'écraser, mais il n'a pas de colère.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Comment les parties friables d'un terrain pourraient-elles subir, sans se désagréger, la morsure acharnée des flots ?Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Tenir dans sa main ses adversaires, n'avoir qu'à serrer pour les écraser, et sentir cependant encore la pointe de leurs dents enfoncées dans une morsure suprême.Georges Ohnet (1848-1918)
Les plus connus, que j'ai déjà décrits, sont le monstrueux boa ; et dans ceux dont la morsure est mortelle, l'alin-morani ; puis une espèce de vipère nommée dajou-palay (feuille de riz).Paul de La Gironière (1797-1862)
Quand la porte s'était refermée derrière elle, il lui avait semblé ressentir au cœur une sorte de morsure.Jules Lermina (1839-1915)
Les pêcheurs prétendent que sa morsure est mortelle ; aussitôt qu'ils en prennent un, ils lui coupent la tête.Paul de La Gironière (1797-1862)
La mémoire mystérieuse des sens le fit tressaillir comme si son poignet saignait encore sous la morsure exaspérée qui lui avait fait lâcher prise.Marcel Prévost (1862-1941)
Prudemment, il avança le nez contre le treillis, étonné et soupçonneux, craignant peut-être une morsure de ces êtres bizarres qu'il ne connaissait point.Louis Pergaud (1882-1915)
Entre plusieurs espèces de serpens, il y en a dont la morsure est sans remède : ce ne sont pas les plus gros qui sont les plus dangereux.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il semble caché, embusqué dans le vent ; il pique les yeux et mord la peau de sa morsure glacée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et elle m'a serré la gorge d'un fil sans fin ; et elle a violemment attiré mon cœur vers ses lèvres par la plaie de sa morsure.Marcel Schwob (1867-1905)
Sur la couche amoureuse, il terrassait la grande fille robuste, liait ses membres dans son étreinte, la menaçait de sa morsure.Paul Adam (1862-1920)
Le diplomate, enfin réchauffé, disserta : c'était la trace survécue des habitudes préhistoriques, la grimace menaçant l'adversaire de morsure.Paul Adam (1862-1920)
C'est de la foutaise, leur « armoniac », comme ils l'appellent ; il faudrait, pour que ça fasse effet – et encore – être là tout de suite après la morsure.Louis Pergaud (1882-1915)
C'était un mal atroce de tout mon corps, mes chairs comprimées, broyées, comme élastiques, comme électriques, une morsure, un coup de massue.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Descendant alors de l'arbre avec la même précaution, quoique sa main gauche fût assez gonflée par la morsure du serpent, il disparut dans les joncs.Eugène Sue (1804-1857)
La vérité est que le cuir des animaux n'est pas même assez épais pour résister à la morsure de leurs mandibules.Jules Verne (1828-1905)
Léonide heureuse de sa voix à moitié retrouvée, me montre avec orgueil son dos, où il n'y a plus de peau par la morsure des taxia.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le bruit soyeux que les cheveux rendaient, cédant à la morsure des ciseaux, se rythmait sous l'effort de ses doigts.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Il n'a même pas à redouter les attaques des fauves, ni la morsure des serpents, ni la piqûre des taons et autres redoutables insectes.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MORSURE » subst. fem.

Action de mordre, & la marque des dents qui ont mordu. La morsure de l'aspic est mortelle. Il a la peau toute gastée de morsures de puces. La morsure de la tarentulle rend les gens si assoupis, qu'ils ne peuvent estre reveillez que par la musique.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020