museau

définitions

museau ​​​ nom masculin

Partie antérieure de la face de certains mammifères (➙ groin, mufle, truffe) et de poissons lorsqu'elle est saillante.
Museau de porc (➙ hure), de bœuf, préparation de charcuterie.
familier Visage, figure. ➙ frimousse, minois.

synonymes

museau nom masculin

mufle, groin, truffe

[familier] tête, minois, visage, frimousse (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait si adroitement manœuvré qu'il put lui appliquer, au passage, deux fortes claques sur le museau.Jules Renard (1864-1910)
Museau allongé, à moustaches droites ; seulement quatre incisives supérieures, échancrées transversalement, les molaires épaisses, serrées et trilobées à la couronne, implantées obliquement ; ongles petits et courts, plats.René Martin (1846-1925)
On aurait dit un chien coiffé, une pluie de petits cheveux blonds sur un nez délicat, une grande bouche rieuse dans un museau rose.Émile Zola (1840-1902)
Son museau de bouc, sa laideur de monstre cocasse s'étalait dans l'adoration dévote de cette fille superbe, si blanche et si grasse.Émile Zola (1840-1902)
Il était attaché aux planches comme une patelle sur un rocher, la tête et le museau cachés en dessous de ses piquants.Henri de La Blanchère (1821-1880)
C'était une jolie petite bête, toute grassouillette, qui avait un museau rose et le poil blond et soyeux.Louis Pergaud (1882-1915)
Cette famille des delphiniens compte dix genres, et ceux que j'aperçus tenaient du genre des delphinorinques, remarquables par un museau excessivement étroit et quatre fois long comme le crâne.Jules Verne (1828-1905)
Museau large, avec apparence de repli en feuilles ; narines ouvertes sur la face dorsale du nez, au fond d'une rainure.René Martin (1846-1925)
Elle montra plusieurs fois son fin museau entre le mur et le dessus de la cheminée, mais elle n'osa pas aller plus loin.Marguerite Audoux (1863-1937)
Usant modestement et discrètement de ce privilège, le museau allongé sur ses deux pattes de devant, il suivait d'un œil attentif les différentes évolutions culinaires qui précédaient le souper.Eugène Sue (1804-1857)
Tambour leur dit bonjour à tous deux à sa manière, c'est-à-dire en promenant son museau sous leurs mains, et disparut par une porte.Amédée Achard (1814-1875)
Cet animal vit sous la terre, et bouleverse les racines qu'il rencontre, en parcourant les longues routes souterraines qu'il se forme à l'aide de son museau et de ses pattes.Étienne François Dralet (1754-1844)
Je ne tiens pas d'ordinaire, à ce que tu frôles ton sale museau contre ma figure, mais pour une fois et quelques florins, j'y consens.Hugues Rebell (1867-1905)
Il portait un tablier de tonnelier et avait à la main un fer rouge que, tout en criant, il appliqua sur le museau de la terrible bête.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
L'instant d'après, elle faillit donner de la tête contre le museau d'une cavale blanche qui lui barrait le passage.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Le chien, devant cet autre compagnon de misère, jappa plus fort et le frôla de son museau.Maurice Level (1875-1926)
Un petit, l'épaule droite plus haute que l'autre, un museau de rat, dardait de toutes parts un regard soupçonneux.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Deux jambes inertes et deux bras sans mouvement pendaient aux deux côtés de son museau.Amédée Achard (1814-1875)
Dans ce pays il y avait un chien qui venait glisser son museau frais au creux de ma main.Marguerite Audoux (1863-1937)
Il était couleur tabac clair ; on ne lui voyait ni les yeux ni le museau, sous ses longs poils tombants.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MUSEAU » subst. masc.

Partie exterieure de la teste de plusieurs animaux, qui aboutit en pointe. Le museau d'un chien, d'un blereau, d'un asne. Menage tient que ce mot vient du Latin Muscellus, diminutif de Musus, qu'on a fait du Grec Mytis, qui signifie le nez ou visage. Il dit aussi que de Muffulus on a fait muffle, & de Musellaria, Museliere. Quelques-uns croyent qu'il vient de Muselec, mot Celtique ou Bas-Breton signifiant qui a de grandes levres.
 
MUSEAU, se dit ironiquement du visage des personnes. On luy a donné sur le museau, pour dire, On l'a frappé au visage. Les vieilles se graissent, se fardent le museau. On luy a donné à manger à regorge museau. Il a eu un casse- museau en une telle esmeute ; il n'avoit que faire d'y aller monstrer son museau.
 
On appelle aussi odieusement un masque, un cachemuseau.
 
Les Pâtissiers appellent aussi par antiphrase les petits chous, des casse-museaux.
 
Le museau d'une clef, c'est la partie du paneton où il y a plusieurs petites fentes, qu'on nomme les dents.