obéissant

 

définitions

obéissant ​​​ , obéissante ​​​ adjectif

Qui obéit (enfants). ➙ discipliné, docile, sage, soumis.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ainsi les molécules des corps peuvent être considérées comme obéissant à deux forces, l'une répulsive, l'autre attractive, entre lesquelles elles sont en équilibre.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Surveillés, traqués, harcelés, toujours sous le coup d'une razzia, ils revenaient quand même, avec une obstination idiote, obéissant, on ne saurait dire à quelle mystérieuse attraction.Émile Gaboriau (1832-1873)
Dans les revues, tous les émirs obéissant à la bannière noire se tenaient avec leurs étendards sur une ligne déployée, le front tourné du côté de l'est.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Dès le lendemain de cet événement, l'état-major boulevardier, obéissant à un secret mot d'ordre, se retrouva, fidèle à son poste, au café dit : napolitain.Francis Chevassu (1861-1918)
On l'a dit, l'objectif de la nouvelle directive est d'adapter la législation actuelle aux nouvelles technologies tout en obéissant aux traités internationaux adoptés en 1996.Europarl
De là vient qu'ils réunissent la plus grande audace de pensée au caractère le plus obéissant.Alexandre Vinet (1797-1847)
Ma plume, obéissant à tous les sentimens qui m'agitaient, fut entraînée à une sorte de brûlant récit de toutes les impressions du passé.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Je clos ainsi le sujet, par obéissance au supérieur du monastère et comme moine obéissant et respectueux de la démocratie que je me plais à continuer d'être.Europarl
Obéissant à sa seule fantaisie, elle ne reculait ni devant la barrière du devoir, ni devant celle de l'usage.Émile Souvestre (1806-1854)
Ces hommes étaient visiblement très-émus, et cependant, obéissant à un sentiment de délicatesse instinctive, ils affectaient une sorte de gaieté.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ces ordres exécutés, l'embarcation, obéissant à l'impulsion du gouvernail, présenta d'abord le travers à la brise, puis tourna vivement sur elle-même.Ernest Capendu (1826-1868)
Et obéissant à une inspiration soudaine, qui illumina d'un rayon de joie sa pâle figure, il prit une plume et se prépara à écrire.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les plus impénétrables de ces pseudonymes sont peut-être ceux que des membres d'académies italiennes se décernèrent, obéissant ainsi à une mode qui dura un instant pendant le siècle dernier.Paul Lacroix (1806-1884)
Nul doute que, sentant sa fin proche, elle ne fût définitivement partie, obéissant à ce sentiment d'exquise et suprême pudeur qui pousse certaines bêtes à se cacher pour mourir.Pierre Loti (1850-1923)
Obéissant à une pudeur d'autruche, elle cacha sa figure dans ses mains et cessa de se défendre.Guy de Maupassant (1850-1893)
A l'instant même un laquais parut comme s'il eût été une pièce de mécanique obéissant au ressort de la sonnette.George Sand (1804-1876)
Il y avait des instants où ce corps venait à la surface, et d'autres où il disparaissait sous les branches du saule, obéissant au remous qui le balançait.Amédée Achard (1814-1875)
Nous t'avons aimé, nous vétérans, comme notre fils, en t'obéissant comme à notre père... tu as mérité cela.Eugène Sue (1804-1857)
Je prévoyais que mon ami le sabre obéissant me tomberait dessus avec un ensemble parfait.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Je fermai les yeux avec la main, et tout à coup, comme obéissant à un ordre intérieur, je me rappelai toute ma vie passée.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBEÏSSANT, ANTE »

Qui obeït. Il a toutes les significations du verbe obeïr. Il y a aussi une formule avec laquelle on clost toutes les lettres qu'on envoye à un superieur, ou à celuy à qui on veut se faire honneur, Vostre tres-humble & tres-obeïssant Serviteur.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020