Email catcher

oblation

définitions

oblation ​​​ nom féminin

Religion
Offrande faite à Dieu.
Acte par lequel le prêtre offre à Dieu le pain et le vin de l'eucharistie, avant de les consacrer. ➙ offertoire.
« L'Oblation faite à Dieu par la reyne de la personne de Monseigneur le dauphin », estampe d'Alexandre Boudan (1600-1671) « L'Oblation faite à Dieu par la reyne de la personne de Monseigneur le dauphin », estampe d'Alexandre Boudan (1600-1671) - Crédits : Paris Musées/Musée Carnavalet Crédits : Paris Musées/Musée Carnavalet

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le montant de ces pensions et le produit des oblations formeront leur traitement.Aristide Briand (1862-1932)
Quand elle venait dans une ville, de petits enfants, disait-on, lui offraient à genoux des cierges qu'elle recevait comme une oblation agréable.Anatole France (1844-1924)
Toutes les fonctions ecclésiastiques seront gratuites, sauf les oblations qui seraient autorisées et fixées par les règlements.Aristide Briand (1862-1932)
Il fallait un sacrifice individuel, une oblation volontaire et qui était considérée comme entraînant les autres.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dans tous ces cas, on a eu affaire à des formes d'oubli de soi, d'oblation pour d'autres qu'il s'agissait de sauver.Ouest-France, 17/06/2019
Les femmes, dans leur transport, offrent en oblation leurs enfants (279).Jules Michelet (1798-1874)
Je veux m'offrir à vous en oblation volontaire et demeurer éternellement avec vous.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
Aussitôt que cette chapelle eut été érigée en paroisse, plusieurs pieux citoyens s'empressèrent d'y fonder des chapellenies, qui, avec les oblations ordinaires des fidèles, assurèrent la subsistance de son clergé.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBLATION » subst. fem.

Sacrifice, offrande qu'on fait à Dieu. Les oblations & les holocaustes ne plaisent point à Dieu, si le coeur n'est contrit & penitent. Les oblations des Parroissiens appartiennent aux Curez. Le revenu des Cures de Paris ne consiste point en dixmes, mais en oblations, en casuel.
Drôles d'expressions Courir le guilledou Courir le guilledou

Courir le jupon, le cotillon, ou la prétentaine sont autant de manières imaginées d’évoquer la recherche et la multiplication d’aventures galantes.

23/11/2021