office

définitions

office ​​​ nom masculin

vieux Fonction que qqn doit remplir. —  locution (choses) Remplir son office : jouer son rôle. Faire office de : tenir lieu de.
Fonction publique conférée à vie. ➙ charge. Office ministériel. Office de notaire.
locution D'office : par le devoir de sa charge ; sans l'avoir demandé. Avocat commis d'office. —  Par l'effet d'une mesure générale ou autoritaire. Être mis à la retraite d'office.
Livres envoyés périodiquement par un éditeur aux libraires.
Lieu où l'on remplit les devoirs d'une charge ; agence, bureau. Office commercial. —  Service doté de l'autonomie financière et confié à un organisme. Office départemental.
Pièce attenante à la cuisine où se prépare le service de la table.
Bons offices : démarches d'un État, pour amener d'autres États en litige à négocier. ➙ conciliation, médiation. —  familier Monsieur bons offices : le médiateur.
Prières de l'Église catholique réparties aux heures de la journée.
Cérémonie du culte.

synonymes

office nom masculin

organisme, agence, bureau

culte, messe, service

[vieilli] charge, emploi, fonction, métier, mission, poste

faire office de

servir de, remplir le rôle de

bons offices

aide, appui, concours, services

[Diplomatie] conciliation, médiation

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans la réalité, cette proposition signifie que le plafond des dépenses agricoles fait office d'objectif de dépense, une conception que nous ne pouvons en aucun cas accepter.Europarl
Lui-même approuverait une combinaison, permettant à l'un de ses fournisseurs militaires de continuer son office.Paul Adam (1862-1920)
Chez les grands, les plats de joues n'en étaient pas moins laissés à l'office avec les mâchoires et le collier.Gustave Fagniez (1842-1927)
Puis souper, puis promenade, ou travail, puis nouveau et dernier office, celui du soir, égayé des trois notes désespérées...Victor Tissot (1845-1917)
Cet instrument fait dès lors office de baromètre et mesure le degré de participation des pays à la communauté mondiale de valeurs.Europarl
Je m'arrangeai dans ma cellule ; j'assistai à l'office du soir, au souper, à la récréation qui suivit.Denis Diderot (1713-1784)
Enfin, le régime de sanctions que nous avons proposé doit être tel que celles-ci puissent faire office de mesures punitives et, dès lors, être dissuasives de par leur nature même.Europarl
Comme il s'agit d'un problème endémique, il importe d'adopter des mesures d'urgence, qui feraient office d'« antibiotiques ».Europarl
Ceci signifiait que toutes les grandes compagnies se voyaient d'office exclues du processus de révision si elles voulaient soumissionner.Europarl
Je me réservais toujours de résister si l'office qu'on réclamait de moi me paraissait injuste.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les sénateurs étaient nommés au scrutin par le grand conseil : leur office durait deux ans, avec cette combinaison que chaque six mois deux d'entre eux sortaient de charge.Émile Vincens (1764-1850)
Qu'elle fasse donc son office ; qu'elle fasse entendre son plus terrible et son dernier signal, jusqu'à ce que la tour elle-même soit ébranlée sur ses antiques bases.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Éva alla se poser sur les genoux de son père, pour lui raconter ce qu'elle avait entendu à l'office.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
C'est l'office du carton ou dessin dans lequel il étudie à l'avance les lignes, l'effet et jusqu'à la couleur qu'il veut exprimer.Eugène Delacroix (1798-1863)
Je n'avais pas vu ma cousine assez souvent pour reconnaître sa voix ; d'ailleurs, l'office a fini presque aussitôt.Dorothée de Dino (1793-1862)
Quand l'office fut terminé, son impatience était déjà devenue si grande, que, sans laisser les deux dames retourner seules chez elles, il vint aussitôt saluer sa petite femme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et chacun abandonne l'office dont il est responsable pour celui qui ne le regarde pas.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ces documents doivent pouvoir faire office de preuve dans les tribunaux, de sorte à pouvoir être reconnus équivalents aux formes d'écriture traditionnelles.Europarl
Rien ne justifie que les arts du spectacle soient soutenus d'office et directement par un système de subvention publique des productions.Europarl
Le nouvel office ne sera responsable – c'est votre deuxième question – que pour le déroulement des enquêtes.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OFFICE » subst. masc.

Secours ou devoir reciproque de la vie civile. C'est le propre d'un honneste homme, de rendre de bons offices à tout le monde. C'est un office d'ami, d'advertir un homme de ses deffauts. On rend un mauvais office à celuy qu'on detrompe de l'honnesteté de sa femme. On luy a rendu de mauvais offices à la Cour. Les Rois employent leurs offices, leurs sollicitations les uns envers les autres pour tascher d'accommoder leurs differens. St. Ambroise & Ciceron ont fait de beaux Traitez des Offices, de ces devoirs.
 
OFFICE, signifie aussi, Charge qui donne pouvoir & autorité de faire quelque chose ; & premierement on le dit de ceux de Judicature & de Police. Office de President, de Conseiller, de Greffier, de Procureur, de Notaire. La venalité des Offices n'est pas fort ancienne. L'oiseau a escrit amplement des Offices de France.
 
Office de Finance, est celuy qui donne pouvoir de recevoir & de manier les deniers du Roy ou du public, à la charge d'en rendre compte. Un Office de Tresorier, Receveur General, Payeur des rentes, des gages des Officiers. L'Office ancien, alternatif, triennal & quadriennal, se dit des offices qui s'exercent par année.
 
OFFICE, se dit aussi des charges de la Chancelerie. Les Secretaires du Roy sont des Offices hereditaires qui ne payent point de Paulette. Les autres sout casuels, & se perdent faute de payer la Paulette.
 
Offices de ville, sont des charges dependantes du Bureau de la ville, establies pour avoir soin de la police, des ports, & des marchandises, comme Mouleurs de bois, Mesureurs de bled, Porteurs de charbon, Plancheyeurs, Debacleurs, &c.
 
OFFICE, se dit aussi des charges de la maison du Roy, ou des Princes. Il y a les sept Offices, qui sont les Offices de la Chambre, de la Garde robbe, &c. On appelle Clercs d'Office, les petits Controlleurs de la maison du Roy.
 
Offices claustraux, sont des Offices qu'on donne à des Religieux pour avoir soin de l'Infirmerie, de la Sacristie, de la Panneterie, du cellier, des aumosnes &c. Ce sont des titres de Benefices auxquels certains revenus sont annexez, mais ils ont esté la plus-part reünis aux Menses des Abbayes qui sont en Congregation. L'Office de Grand Veneur de l'Abbé de St. Denis estoit un Office claustral, comme on voit dans le Poulie.
 
On dit en tous ces sens, il a esté contraint de resigner son Office. Il y a eu plusieurs Edits de creations & de suppressions d'Offices. On a donné des compagnons d'office aux anciens Titulaires.
 
OFFICE, est quelquefois opposé à commission. Les Intendances ne sont pas des Offices, ce sont de simples Commissions. Cet homme est Titulaire de l'Office, il la fait exercer par un Commis, un Commissionaire.
 
OFFICE, se dit en ce sens de l'Exercice de la charge qu'on fait quelquefois pour un autre. On a commis à l'office d'un tel qui a esté interdit, c'est son substitut qui exerce à present son office, qui fait son office en son absence.
 
En Pays d'Inquisition on appelle le St. Office, le Tribunal de cette Justice.
 
OFFICE, se dit aussi du devoir du Magistrat, de celuy qui a quelque superiorité. Il est de l'Office du Juge de Police de mettre le taux aux denrées, d'empescher tous les desordres & tumultes. Il est de l'office du Curé de prêcher ses parroissiens. Cet homme exerce avec honneur son office, il est exact à en faire toutes les fonctions. Les Juges doivent informer d'office, quand il n'y a point de partie. Et on dit en ce sens, qu'un homme a fait une chose d'office, quand il l'a faite sans en estre requis par son ami, ou de son chef, pour luy faire office ou plaisir.
 
On appelle des experts nommez d'office, ceux que le Juge nomme de son chef, lorsque les parties refusent d'en convenir ; ou quand il nomme un tiers, lors que les deux premiers sont de contraire advis.
 
OFFICE, signifie figurément, Fonction, faculté d'agir, tant en choses morales que naturelles. Cet hydropique a un foye qui ne fait plus son office, il ne sçauroit plus gueres vivre ; son estomac ne fait plus son office, sa fonction, il ne peut plus digerer. On ne met plus de contrepoids aux horloges, mais le pendule en fait l'office, est substitué en sa place & en tient lieu.
 
OFFICE, signifie aussi le lieu prés de la cuisine où mangent les Domestiques, ou on serre les viandes & les choses necessaires pour le service de la table. Il a fallu aller disner à l'Office, la table du Maistre estoit trop pleine. Portez ce fruit à l'office pour le serrer.
 
OFFICES, se dit au plurier des lieux qui servent à tous les besoins d'une grande maison, où on comprend non seulement la cuisine & la despense, mais aussi la sommelerie, fourriere & les escuries. En cette maison les offices sont sous terre & bien voutez. On met maintenant les offices dans les bassecours.
 
OFFICE, signifie encore le service Divin qui se celebre en public. On fait fort bien l'Office à Nostre Dame. Dans les Abbayes reformées l'Office divin se celebre fort devotement. Par les reglements de Police, les cabarets & toutes sortes de jeux doivent estre fermez pendant l'Office divin. Ce Religieux est à l'Office, c'est à dire, au Choeur. Ce fut St. Jerôme à la priere du Pape Damase, qui distribua les Pseaumes, les Evangiles & les Epistres dans l'ordre où ils sont dans l'Office divin. Les Papes Gregoire & Gelase y adjousterent les Oraisons, les Respons, & les Versets. Saint Ambroise y adjouta les Graduels, les Traits & l'Alleluya, comme disent Durandus & le Cardinal Bona.
 
OFFICE, se dit aussi des prieres que chaque Ecclesiastique doit dire tous les jours, c'est à dire, les Heures du Breviaire. Je n'ay pas dit tout mon Office aujourd'huy, j'en suis à Vespres.
 
OFFICE, se dit aussi de la maniere de dire l'Office, qui change chaque jour. On fait l'Office de la Ferie, du Dimanche, l'Office d'un tel Saint. Aujourd'huy l'Office est double, semi-double, ou simple. On appelle particulierement Office, le service qui se fait le jour du Vendredi Saint, qui tient lieu de Messe.
 
OFFICE, est aussi la priere particuliere qui se dit à l'honneur de chaque Saint. Quand on canonise un Saint, on luy assigne en même temps un Office particulier, ou des prieres tirées de l'Office commun des Confesseurs, des Vierges, &c.
 
On dit aussi le petit Office de la Vierge, ou les petites Heures de Nostre-Dame. On le dit avec l'Office du jour dans tout l'Ordre de St. Bernard. Ce fut le Pape Urbain II. qui institua l'Office de la Vierge, & qui ordonna qu'on en feroit l'Office le Samedi. L'Office des morts se dit tous les jours chez les Chartreux, hors les Festes. L'Office de la Passion, du Saint Sacrement, du St. Esprit, & plusieurs autres instituez par des devotions particulieres.
 
OFFICE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme mort, qu'il a acheté un office de trepassé. On dit qu'un homme n'a ni Office, ni Benefice, pour dire, qu'il n'a aucun revenu certain, qu'il vit du travail, de ses mains, du secours de la Providence. On dit en matiere Ecclesiastique, qu'on donne le Benefice pour l'Office.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 1 : le "parler jeune" Parler comme jamais, épisode 1 : le "parler jeune"

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

Laélia Véron 26/11/2020